Nos Partenaires

Auteur Sujet: Boire du sang?  (Lu 29015 fois)

30 mars 2008 à 13:48:33
Lu 29015 fois

guillaume


Salut les amis :).

Il se trouve que je suis en train de lire le livre "wilderness survival" et que dans celui-ci est abordé la question de boire du sang pour se réhydrater. De plus, en fouillant aux confins de ma mémoires, je ne crois pas qu'on ait vraiment abordé le sujet sur le forum.
Malheureusement, comme tout ces types de "manuels",  Gregory J.Davenport fait un peu dans la généralisation, d'où l'origine de ce topic car j'aimerai aller plus loin.

En gros, ce cher Gregory raconte qu'il ne faut jamais (dire jamais ;D) boire du sang puisque celui-ci contient des sels (minéraux) et des protéines, et que sa digestion nécessiterait plus d'un que le sang en apporterait.
Sachant que le plasma est composé à 55% d'eau, qu'il contient des protéines, des sels minéraux et des vitamines, je me demande si ce cher Gregory n'aurait pas tord.
Après il y a aussi le sang "pauvre" et le sang "riche", non?

Alors qu'en est-il, boire du sang ou non?

a+

30 mars 2008 à 14:16:47
Réponse #1

** Serge **


Au début du siècle dernier, il n'était pas rare que les bouchers travaillant aux Halles/abattoirs boivent un bol de sang de boeuf/jour.
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

30 mars 2008 à 14:44:59
Réponse #2

guillaume


Cela s'applique à une période de manque d'eau/déshydratation où tout est bon pour trouver de l'eau sous n'importe quelle forme (situation de survie quoi).
La durée? On va dire le temps de trouver une véritable source d'eau et donc pouvoir y arriver (pas trop déshydraté quoi).

a+

30 mars 2008 à 18:45:36
Réponse #3

Roumieu


Ma mère a 97 ans. quand elle était petite, ma grand mère l'emmenait à l'abatoir municipal boire un verre de sang de boeuf comme fortifiant. C'était à l'époque (1920) pratique courante pour les enfants.
Pendant la deuxième guerre les paysannes faisaient une saignée a leur cheval ou à leur mulet pour faire une omelette au sang.

Le boudin, le civet sont des recettes au sang.

Ceci dit je ne suis pas sur que maintenant j'aurai le courage de boire un verre de sang, pas plus que de gober un oeuf cru ou boire du lait sortant du pis de la chèvre, actions que je faisais naturellement quand j'étais enfant.

30 mars 2008 à 19:10:24
Réponse #4

Roumieu



Les Masaïs boivent bien le sang de leur bétail

Les "gavots" aussi

30 mars 2008 à 19:16:54
Réponse #5

Woodrunner


Très pratiqué par les boucher à une époques c'est vrai, par les lutteurs (lutte suisse) aussi! mais c'est assez déconseillé sur le long terme! C'est vraiment puissant comme boisson, le coeur s'emballe, on est aussi très nerveux après consommation, ma mère m'a toujours dit que cela rendait fou avec le temps(enfin c'est des légendes régional,....) il faut aussi faire attention de quelle espèce est tiré le sang! Mon frère à comme le veux la tradition mordu le coeur de son premier chamois, il m'a dit n'avoir pas beaucoup dormit pendant deux jours après ça, un de ses camarades de chasse à quand à lui forcé le trait en buvant un verre de sang de chamois et il a carrément eu des douleurs cardiaques, envollé rapide des pulses et surtout deux jours de "tourista" dans les rochers,... ::) bref s'est sûr que s'est très nourrissant, mais s'est aussi très puissant et corsé comme nutriment!

D'ailleurs le chocolat noire des rations de combat des commando britannique lors de la WWII était renforcé avec du sang de cheval (sauf erreur...) et c'était le genre d'aliment qui permettait de tenir lors des coups dures!
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

30 mars 2008 à 21:20:17
Réponse #6

cubitus


Le sang cuit rentre en effet dans de nombreuses préparations, encore consommées de nos jours. Sa valeur nutritive est connue depuis longtemps.

Cru, il est évident que de nombreux composés présents dans le sang vont pouvoir avoir des effets sur le consommateur. La cuisson dénature les protéines et donc annule la plupart de ces effets, je pense.

Enfin d'un point de vue hydratation, j'aurais tendance à penser qu'il s'agit effectivement d'une erreur de boire du sang en état de déshydratation (ou de risque de...). Les aliments ont comme vous le savez besoin d'eau pour la digestion, et je pense que le sang est trop riche pour que le rapport soit intéressant entre l'eau ingérée et l'eau consommée.

A +
La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

30 mars 2008 à 22:18:22
Réponse #7

DavidManise


Tafdak avec mon nonos préféré :)

Le sang est à considérer plutôt comme un ALIMENT, et non pas comme une boisson.  Tout comme on ne mange pas quand on n'a pas d'eau, je serait plutôt d'avis d'éviter de boire du sang qui demandera de l'eau pour être digéré, absorbé et métabolisé. 

D'ailleurs gaffe aux krobes éventuellement trimballées par l'animal : elles sont parfois présentes dans le sang.

J'ai ressenti un peu les mêmes effets que décrit Wood après avoir bouffé du coeur de chevreuil cru.  J'était TRES speed ensuite.  Pendant 12h c'était assez insoutenable en fait.  24h après j'étais encore à fond.  Rien dormi la première nuit, sauf un peu au petit matin. 

Selon la tradition, "j'avais pris la force du chevreuil"...  ::)

Je pense qu'on pourrait trouver une explication plus simple, type rasoir d'Occam, à ce phénomène ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

30 mars 2008 à 23:19:08
Réponse #8

lambda


Salut les amis,
La recette donnait par Rounieu me fait remonter des souvenirs!
quand j etais petit, ma grand-mere faisait de temps en temps une poilee de "sanquette""avec exactement la meme recette, sauf que c etait du sang de poulet. c etait super bon, mais fallait le relever pas mal, un peu fade comme ca, sans rien, mais avec l ail, nickel.
a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

31 mars 2008 à 05:32:39
Réponse #9

chtiAR


Mon épouse (japonaise) m'a expliqué qu 'au Japon, au début du siècle dernier, il n'était pas rare de boire du sang de carpe pour redonner de l'énergie au malades de la tuberculose.
il est également fréquent de boire le sang de la tortue trionyx pour faire le plein d'énergie....en général..........et aussi pour que certain messieurs retrouvent de l'énergie sexuelle (du viagra naturel !!!  ;D)

31 mars 2008 à 11:03:07
Réponse #10

nicogala


Y aurait pas une histoire d'hormones qu'on ingèrerait ? Genre adrénaline du gibier traqué par ex. ...
Je ne connais pas les temps de "survie" de ces molécules dans le sang, mais ça pourrait avoir une partie d'explication... mais pas pour des durées de 12h je pense !

Bref, si après absorption on n'est pas dans un état 100% normal, c'est pas terrible si l'on est déjà en situation de stress/survie critique... non ?
"Les grand-mères, c'est comme le mimosa, c'est joli, ça sent bon, mais ça ne dure qu'un temps..."

09 avril 2008 à 08:51:50
Réponse #11

Sentinelle


+1 pour la sanquette, dans ma famille, elle se préparait avec du sang de poule / poulet à chaque fois que l'on en tuait un(e), j'étais enfant et je me souviens surtout de la forte proportion d'ail dans la recette.

Peut être la cuissons permet de rendre le sang plus digeste et de tuer les indésirables qui pourraient s'y trouver.

09 avril 2008 à 08:55:54
Réponse #12

Pierrot


Ma mère faisait les sanquettes sans ail, juste en mettant du sel et pas mal de poivre au fond de l'assiette avant de saigner les poules.

09 avril 2008 à 21:58:32
Réponse #13

cactus


"On peut boire 1/2 litre de son sang avant de tombé malade. tiré du film "Fight Club".  :lol:

Plus sérieusement je suis d'accord avec David sur le fait que ce n'est pas une boisson. Et rien qu'à voir les effets du sang de chamois, d'écrit par certains, cela doit bien devoir dire qu'il y a une réaction bizarre quand on digère le truc, donc pas forcément très bien pour notre petit corps.
Après cela dois surement dépendre, comme on l'a dit précédemment, d'où provient le sang.

Sur Ce: amis du soir, Bonsoir!

11 avril 2008 à 15:07:07
Réponse #14

cubitus


Après réflexion...

Boire du sang, non, pour toutes les raisons indiquées plus haut.

Par contre à partir du sang, à condition d'en avoir une quantité suffisante, il est possible d'obtenir du sérum. En labo on centrifuge le sang, mais par sédimentation ça fonctionne aussi (plus lentement). En pratique on laisse le sang reposer dans un récipient, les cellules vont se déposer au fond, coaguler, et au dessus il y aura du sérum.

Le sérum, c'est le plasma (partie liquide du sang) moins quelques protéines. C'est iso-osmotique (même concentration que le sang), donc buvable (comme les boissons pour coureurs de fond).
Le seul inconvénient dans une situation de survie, c'est la concentration en protéine qui fait que ce sera plus difficile à digérer que les boissons iso-osmotiques du commerce. Mais bon...

Et puis il faut aussi pouvoir laisser décanter tranquillement quelques litres de sang...  :huh:

Dernier obstacle... le gout. Jamais essayé, mais j'ai pas envie !  ;)
La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

11 avril 2008 à 17:44:59
Réponse #15

kikou92


salut,

QQun sait-il pour quelle raison boire du sang rendrait-il si nerveux, si speed ?
Quels éléments de sa composition ont-ils tant d'effets ?
merci
Alexis

16 avril 2008 à 00:08:13
Réponse #16

Cam


A propos des effets psychotropes du sang et du coeur, j'ai trouve ca :

http://alapage.pointscommuns.com/las-vegas-parano-commentaire-cinema-45791.html

Le coeur d'un gibier juste abbatu doit etre plein de trucs, vu que la pauvre bete a du etre plutot agitee.

16 avril 2008 à 11:22:25
Réponse #17

ionos


Citer
QQun sait-il pour quelle raison boire du sang rendrait-il si nerveux, si speed ?
Quels éléments de sa composition ont-ils tant d'effets ?
J'ai peut être une réponse. Les aliments contenant du fer sont sensé favoriser la production des globules rouges (viande de cheval, de boeuf.....). Le sang doit contenir une quantité non négligeable de fer (c'est d'après mes souvenirs ce qui lui donne son odeur métallique).

Peut être que le fait d'ingérer du sang permet au corps de produire une grosse quantité de globules rouges ce qui permet de fournir au corps beaucoup plus d'oxygène (ce dernier étant transporté par les globules rouges).

éléments de réponse : http://209.85.135.104/search?q=cache:jlpQ7sOu2H0J:forum.doctissimo.fr/sante/cancers/quels-favorisent-fabrication-sujet_154098_1.htm+viande+de+cheval+globules+rouges&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=fr

16 avril 2008 à 14:28:31
Réponse #18

cactus


Citer
Le coeur d'un gibier juste abbatu doit etre plein de trucs, vu que la pauvre bete a du etre plutot agitee.

ah mon avis quand la bête comprend qu'elle va être tuée, il doit y avoir une monté importante d'adrénaline dans son sang due à la peur. Si l'on ingurgite juste après son sang, ben notre corps ça doit lui faire bizarre. Tout ça n'est que supposition, est-ce que je me trompe?

16 avril 2008 à 16:49:53
Réponse #19

jeremy


Salut,

D'ailleurs gaffe aux krobes éventuellement trimballées par l'animal : elles sont parfois présentes dans le sang.

Juste pour incister sur ce point!
Tous les animaux sauvages sont parasités, à des niveaux inimaginables pour certains, et pas frocément les plus faible (au contraire parfois), énormément de vers ont un développement qui les fait passer un peu partout dans le corps en faisant des trous partout où ils passent. Il n'y a donc pas d'organe "safe", et surtout pas le coeur (il y a des parasite du coeur chez le chien par exemple), ni le sang.
En plus, il y a beaucoup de krobes comme dit David, des bactéries... Des virus... mais aussi des protozoaires.
Certains se transmettent à l'homme, d'autre pas.

J'ai assisté à plein d'autopsies d'animaux sauvages, et à chaque fois c'est la follie tout ce qu'il y a dedans...
Par exemple, ici (région de Liège) 1 renard sur 2 a l'intestin bourré d'oeuf d'Echinococcoque (Echinococcose)...

Manger du sang ou du coeur oui, mais manger cuit. ;)

EDIT: L'exemple de l'Ecchinococose c'est juste pour dire "regardez, une maladie très rare chez l'homme (une dizaine de cas en tout en Belgique) est pourtant TRES fréquente chez le renard, qui sont des vrais aspersseur d'oeufs bien contaminents. Si si peu d'homme sont contaminés, c'est que personne ne s'amuse à manger des crottes de renard ou à bouffer ses intestins crus".
On est indubitablement une population à risque, par notre mode de vie, et par les idées étranges qui germent notament dans la tête des jeunes sachems  ;D. Il faut le savoir et faire tourner la cervelle de façon à maîtriser ce risque.
... Bon, à la relecture c'est un peu confus comme explication j'avoue :o ...
« Modifié: 16 avril 2008 à 17:04:24 par jeremy »
I see in your eyes the same fear that would take the heart of me. A day may come when the courage of Men fails, when we forsake our friends and break all bonds of fellowship, but it is not this day. This day we fight!

16 avril 2008 à 22:39:02
Réponse #20

guillaume


 ;D

A ce propos, on peut lire dans certains manuels que l'organe à manger en priorité est le foie (à cause des réserves en glycogène qu'il contient je pense) et si possible cru, qu'en penses-tu? A éviter absolument? La cuisson ne détruit-elle pas les qualité du glycogène (je crois que non)?

a+
« Modifié: 23 avril 2008 à 22:24:16 par guillaume »

17 avril 2008 à 02:01:08
Réponse #21

jeremy


Je dirais SURTOUT PAS.  ;D


Le foie, chez le mouton, mais aussi la vache, par exemple il y a ça:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Echinococcus_granulosus
Citer
Le mouton, et quelques autres herbivores, s'infectent en les ingérant. Libéré par la digestion, l'embryon hexacanthe (embryon du ténia échinocoque) franchit la muqueuse digestive et migre par voie sanguine vers le foie (70%), le poumon (20%) et, seulement si ces deux filtres successifs ont été défaillants, vers les autres viscères.
En clair les larves se baladent un peu partout et finissent pour la pluspart là où elle devraient aller, les autres elles se perdent, vont dans le cerveau, les poumons, le coeur...



C'est valable aussi pour ce qui est communément appelé echinococcose, qui est en fait un ver du même genre mais chez le renard. Il y a des expérimentation scientifiques sur la souris de ce que cela fait si tu mange le stade larvaire et pas les oeufs. Certaines larves survivent, migrent et mettent un foutoir pas possible dans le corps de l'animal. Vraiment pas glop.

Au Maroc par exemple, Ecchinococcus granulosus est très présent, le cycle tourne à fond avec les chiens de làbas. Mouton= ne surtout pas toucher dutout le tractus intestinal (savoir appréter le gibier) et bien faire cuire.

Plus connu il y a les teania, qui se retrouvent dans les muscles...
Pas oublié que le foie c'est le filtre, tout ce qui vient du digestif passe par le foie par la veine hépatique. Les toxiques, les pathogènes, les parasites, les virus y sont donc potentiellement plus encore présent.

Mais tu peux étendre mon propos à plein d'autre sources de nouriture. Les végétaux, les insectes...

Tu est un biotope inoccupé, ce vide est forcément soumis à un tas de convoitises. Maintenir cet état est couteux en énergie, ça demande des traitements particuliers. Ici la stérilisation par la chaleur.

Bref cuire, cuire, cuire. En plus c'est plus digeste et meilleur au goût.
I see in your eyes the same fear that would take the heart of me. A day may come when the courage of Men fails, when we forsake our friends and break all bonds of fellowship, but it is not this day. This day we fight!

11 mai 2008 à 23:06:39
Réponse #22

Walk


Tiens je suis en train de lire un bouquin génial "l'incroyable aventure" de Tristan Jones, grand navigateur des années 60.
Bon après avoir pêché un requin marteau, il dit: " je fis bouillir les meilleurs morceaux dans la cocotte et dans le propre sang du requin, les uns après les autres, jusqu'à ce que j'aie assez de protéines pour trois jours"
C'est bon ça?, cuire les bouts dans le propre sang de la bébête? :huh:
En tous cas je n'avais jamais pensé à l'éventuallité de faire bouillir une bestiole dans son propre sang, mais c'est vrai qu'il y a pas mal de flotte dans le sang... :-\
C'est pas l'âge qui fait vieillir, c'est le kilométrage...

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité