Nos Partenaires

Auteur Sujet: les viperes en france  (Lu 26993 fois)

27 mars 2008 à 00:52:52
Lu 26993 fois

skaro


bonsoir a tous,
dans quelques mois,il fera chaud.et nous qui dormons souvent dehors seuls ou a plusieurs,quelles (mal)chances aurions-nous a nous réveiller contre cet annimal a sang froid qui serais venu chercher 1peu de chaleur???
est-ce vraiment possible d'ailleur?j'ai bien lu 1ou2mésaventures de la sorte mais ça doit être très rare(là,je me rassure tout seul ;D)...
en afrique(ormis les insectes et parasites bien plus courrants),l'image de cette demoiselle n'a jamais quiter mon esprit:
 http://fr.youtube.com/watch?v=Ik7VupIjIrs&feature=related#
et là,elle a pas fini de grandir...
bref,revenons sous nos+modestes latitudes...personnelement,vous l'aurez sûrement deviné...en periodes chaudes je dors toujours dans 1hamac!
mais j'ai des amis que ça ne derange pas de dormir par terre malgré mes recommandations.
donc,ya t il 1réel risque pour eux qu'une vipère vienne se faufiler dans leurs duvet?

ça peux paraitre bête comme question mais je n'arrive jamais a leur faire entendre raison a ce sujet.
ou est-ce le climat équatorial qui me ferais pecher par excès de prudence???

skaro

27 mars 2008 à 08:32:19
Réponse #1

floriomarlo


Salut Skaro j'ai oublié de te remercier pour les docs sur l'alu, donc merci puis je vais essayé de te donner mon avis sur tes questions.. Je voulais compléter les infos sur les morsures de serpent en Europe sur le wiki mais en relisant les messages de ancien forum je me suis aperçu que beaucoup de choses ont été dite. 1 er point il y a très peu de chance de mourir d'une morsure de vipère en France . Les statistiques sont un peu flou mais ça tourne entre 2 et 6 morts par an très souvent des gens souffrants d'allergie ou de trouble cardiaque ou malheureusement de très jeunes enfants.
Alors voila concernant ta question, je pense que les températures nocturnes en France sont assez fraiches pour limiter les risques d'accident de la sorte. même si tu es dans une région très chaude si tu vérifie ton sac avant de te coucher ça devrais suffire. J'habite le sud de la Drôme et en été il y fait très chaud j'ai souvent rencontré la vipère aspic j'ai pu l'observer en train de chasser au crépuscule, mais après je pense qu'elles se calent dans un coin pour limiter les dépenses énergétiques et attendre le retour du soleil. Nos espèces sont très actives le matin et au crépuscule mais pas la nuit contrairement aux espèces africaines qui à cause des températures se déplacent et chassent beaucoup la nuit. Attention il peut toujours y avoir des exceptions..
Maintenant pour te rassurer je te recommande de te mettre à l'étude des serpents d'Europe, en connaissant bien les serpents de ta région,leur éthologie et surtout leur habitat tu éviteras ces mauvaises rencontres que tu redoutes. La prudence commence par le choix de l'endroit où tu vas jeter ton duvet, si c'est près d' un pierrier tu as des chances de te retrouver dans un habitat à serpent.. Et puis lorsque tu auras attrapé ta 1ere vipère tu verras qu'après tu ne les craindra plus  ;D
Jamais il ne se coiffait, jamais il ne se lavait
Les ongles pleins de cambouis mais sur les biceps il avait
Un tatouage avec un cœur bleu sur la peau blême
Et juste à l'intérieur, on lisait : "Maman je t'aime"

Edith Piaf, Jean Dréjac

27 mars 2008 à 08:46:56
Réponse #2

floriomarlo


Salut Jpdlx, il y a effectivement 4 espèces de vipère en France et elles recouvrent l'ensemble du territoire. On les trouves partout mais comme je le dis plus haut c'est pas pour autant que tu vas en retrouvé une dans ton duvet le soir. Sur ta photo je pense même, vu le secteur qu'elles doivent avoir un temps d'activité très réduit..
Jamais il ne se coiffait, jamais il ne se lavait
Les ongles pleins de cambouis mais sur les biceps il avait
Un tatouage avec un cœur bleu sur la peau blême
Et juste à l'intérieur, on lisait : "Maman je t'aime"

Edith Piaf, Jean Dréjac

27 mars 2008 à 08:58:47
Réponse #3

floriomarlo


Pour info en Armorique on trouve la vipère péliade (vipera berus) qui est diurne et active seulement au crépuscule pendant les grosses chaleurs. Je lis dans mes données qu'elle est particulièrement active à une température de 30 à 33 ° C et pendant les jours chauds et lourds ou après les longues pluies. C'est une espèce qui aime l'humidité et la chaleur on la retrouve donc dans les marais, tourbières et les marécages ( en Armorique), sa morsure est très douloureuse mais rarement mortelle. Sympathique petit serpent donc à ne pas craindre...
Et encore pour info, je vous rappelle que tous les serpents en France sont protégés, il est donc intéressant d'apprendre à les connaitre et à les reconnaitre.


J'avais pas lu ta réponse Jpdlx avant de rajouter celle-ci..
Jamais il ne se coiffait, jamais il ne se lavait
Les ongles pleins de cambouis mais sur les biceps il avait
Un tatouage avec un cœur bleu sur la peau blême
Et juste à l'intérieur, on lisait : "Maman je t'aime"

Edith Piaf, Jean Dréjac

27 mars 2008 à 12:10:05
Réponse #4

skaro


Et puis lorsque tu auras attrapé ta 1ere vipère tu verras qu'après tu ne les craindra plus  ;D

salut florimarlo,
cool ces petites explications.merci de confirmer la rareté de la chose...
personnelement,je vérifie toujours l'interieur de mon duvet et de mes chaussures...c'est 1reflexe bien ancré qui ne me quittera plus je croie!
ma question était plus pour mes amis qui disent le soir venu"bah!c'est bon,je dors par-terre!"alors que je leur conseil toujours de se faire 1petit lit surélevé.pour suivre tes conseils je vais ré_étudier la chose pour avoir +d'info.
pour ce qui est des pierriers en général j'évite,mais les campements ne sont jamais bien loin des cours d'eau(a distance respectable pour au moins ne pas avoir trop de moustics et autres insectes mais assez près pour pas faire des km pour avoir de l'eau...)
bref,j'ai toujours"1aspivenin"dans ma trousse de 1er soins,car même si son efficacité est contreversée,appliqué dans les 1er temps on peux toujours aspirer 1peu de venin(guêpes,abeilles et frelons aussi);c'est quand même ça que le corps aura de moins a gerer...

skaro 
 

27 mars 2008 à 14:05:52
Réponse #5

cakoo


en afrique les serpents dangereux, sont les serpents agressifs, genre mamba noir, ou les serpents qui compte sur leur camouflage s'ils sentent un danger, ils sont immobiles et on risque de leur marcher dessus, genre vipere du gabon , ceraste.
ceci dit je suis resté des mois dans un endroit reputé infesté, et je n'en ai vu que 2, dont un ecrasé sur la route.
notre vipere a nous est tres timide et s'enfuie a la moindre vibration donc les risques de morsure sont vraiment minimes, et en plus rarement mortels.

a propos des mambas, certains d'entre vous ont- ils deja entendu la legende du mamba en colere vous pourchassant a une vitesse de 50 km/h ?
info ? intox?

27 mars 2008 à 14:17:44
Réponse #6

skaro



a propos des mambas, certains d'entre vous ont- ils deja entendu la legende du mamba en colere vous pourchassant a une vitesse de 50 km/h ?
info ? intox?
salut cakoo,
je confirme la vitesse du mamba:50km/h je sais pas mais en tout cas il rampe beaucoup+vite que l'on cours...surtout le noir.
a port-gentil on a vu des verts passer d'1arbre a 1autre a la vitesse de l'éclair...allucinant!
j'ai pu en écraser 1petit a bouar(centraf),mais c'est vrai que ça bouge très vite!

skaro

27 mars 2008 à 14:55:37
Réponse #7

cakoo


sacré bestiole  :)
je tiens l'info (du mamba noir) d'un gars qui a prospecté l'afrique de l'ouest pendant des dixaines d'années( diamant) et qui a eté responsable d'une reserve au gabon, une mine d'enseignement pour moi. lorsque je l'ai rencontré, (on travaillaient dans la meme plantation) le mec dormait quasiment toutes les nuits en brousse a meme le sol (pas de tarp, de sac et tralala, juste une couverture)
il avait une soixantaine d'année à l'epoque....

27 mars 2008 à 17:52:14
Réponse #8

skaro


il m'est deja arrivé de dormir au sol en jungle pendant des petites pauses mais jamais couché.le dos contre 1tronc.le +risqué n'étant pas les grosses mais les petites bestioles...il existe par exemple 1ver qui passe par la peau,traverse les chaires et va se loger dans la moelle...cas aussi rare que les serpents mais 1fois que tu l'a c'est pour la vie!!!

bref,je savais que les othoctones dormais souvent au sol mais malgré tout on en voyait quand même pas mal a l'infirmerie....

 skaro

27 mars 2008 à 17:56:59
Réponse #9

ipphy


Textes de David...

Citer
Les vipères

[Illustration : vipère -- détails : 60-80 cm de long, pupille linéaire verticale, corps trapu, tête aplatie et triangulaire, cou plus fin que le corps]

La vipère est un animal à sang froid (poïkilotherme). Dénué de mécanismes de régulation de température corporelle, la chaleur de son corps varie en fonction de la température ambiante. Son métabolisme s'accélère lorsqu'il fait chaud, et ralentit considérablement lorsqu'il fait froid. Sous 10°C, les vipères sont en complète léthargie. Elles ne représentent donc aucun danger l'hiver, et pendant toute la saison froide.

Les vipères sont plus lentes au petit matin, ou par temps plus frais, et ne pourront pas s'enfuir aussi vite qu'elles le voudraient, et peuvent se sentir menacées un peu plus facilement par votre présence, mais elles tenteront généralement la fuite avant toute autre option.

Les vipères affectionnent particulièrement les broussailles et les endroits relativement confinés, où elles se faufilent aisément et où elles trouvent de petites proies en quantité. Pendant les périodes extrêmement chaudes, on voit souvent les vipères se mettre à l'abri dans les endroits plus frais et plus humides (sous les gros cailloux au bord des ruisseaux, par exemple). Elles passent ainsi dans l'eau de temps en temps pour se rafraîchir, et restent à l'ombre pour éviter de surchauffer. Pendant ces périodes, elles sont en pleine possession de leurs moyens, et elles s'enfuient généralement si elles détectent votre présence suffisamment tôt pour s'éloigner sans être vues. Si, par contre, une vipère ne s'aperçoit de votre arrivée que trop tard, elle préférera généralement adopter une position défensive, plus ou moins lovée et vous faisant face. Cela s'explique facilement de par le fait que le principal point faible des vipères est leur dos. Elles préfèrent donc faire face et attendre plutôt que d'exposer leur dos à un prédateur potentiel. Ce genre d'attitude des vipères est bien résumée par le dicton qui veut que « la vipère donne la mort ou attend la mort »... En fait, les rares vipères que l'on voit sont celles que l'on a surprises, et qui n'ont pas eu le temps de mettre leur dos à l'abri avant qu'il ne soit trop tard.

Une vipère qui adopte ainsi une position défensive pourra mordre si on s'approche trop. Mais si on s'éloigne simplement de quelques mètres, lui laissant une marge suffisante pour filer sans exposer son dos trop longtemps, elle profitera pratiquement toujours de l'occasion et s'enfuira.

Comme la plupart des serpents, la vipère est pratiquement sourde. Elle est cependant très sensible aux vibrations du sol. Aussi, pour se faire remarquer d'une vipère il suffit de taper du pied. Elle s'éloigne alors pratiquement toujours. En marchant un peu lourdement, ou en tapant un peu le sol avec un bâton de marche à chaque pas, on n'en voit, en pratique, jamais.

La vipère est un animal extrêmement craintif. Elle n'attaque jamais un être humain sauf en cas d'extrême nécessité, lorsqu'on l'attrape, par exemple, ou lorsqu'on lui marche pratiquement (ou directement) dessus. Il arrive qu'une vipère acculée attaque pour se défendre, ou qu'une femelle protège son nid. En s'éloignant simplement on rassure la vipère et on se met à l'abri.

Contrairement à la croyance populaire, la morsure d'une vipère n'est pas d'une rapidité extrême. Elle est rapide, certes, mais beaucoup moins rapide qu'une patte de chat, par exemple. Aussi, il est parfois possible d'éviter la tentative de morsure (qui est extrêmement rare en soi), simplement en retirant son pied ou sa main à temps...

Même si la vipère nous mord (ce qui est rare, vous l'avez compris...), la situation est loin d'être désespérée. En effet, neuf fois sur dix la morsure d'autodéfense est « sèche » : aucun venin n'est injecté (Dr. Éric Torres, Urgence Pratique No. 2123, Juin 2001). Autrement dit, la vipère n'injecte du venin pour se défendre qu'une fois sur dix. Et de cette fois sur dix, seule un cas sur dix constitue une envenimation grave... Autrement dit, seule une morsure de vipère sur cent cause des effets réellement graves (et pratiquement jamais mortels, surtout si la victime a accès à des soins médicaux)... Le plus grand risque provenant des morsures de vipères reste donc, et de loin, la panique et l'infection ! La première chose à faire, en cas de morsure, est donc de bien nettoyer la plaie, et de la désinfecter... tout en restant calme.

Dans les cas (rares) d'envenimation, un oedème apparait entre 15 minutes et deux heures après la morsure, près de la plaie. Si aucun odème n'est apparut après deux heures, on peut écarter toute possibilité d'envenimation.

La douleur est souvent faible ou inexistante au moment de la morsure. En cas d'envenimation, elle apparaît en même temps que l'oedème. Elle est, comme l'oedème, un symptôme sûr d'une envenimation, et va en augmentant pendant les 48 heures qui suivent la morsure. Un traitement antalgique est souvent prescrit, tout en évitant scrupuleusement l'aspirine, qui renforce l'effet anticoagulant du venin.

En cas d'envenimation, et selon le niveau de gravité, une hospitalisation peut s'avérer nécessaire. Dans les cas d'envenimation plus graves, il faut s'attendre à passer 48 heures plutôt désagréables (vomissements, douleurs, hypotension, diarrhées...). L'oedème de la partie atteinte ne disparaîtra souvent pas avant plusieurs semaines.

Les envenimations causées par les vipères sont évidemment plus dangereuses pour les personnes déjà affaiblies, et sur les personnes de petite taille. Comme pour toute substance, le rapport entre le poids de la personne et la quantité de venin injecté influence grandement les symptômes prévisibles, à dose égale. Chez les enfants, donc, on court le risque de voir se développer des réactions plus grave à une envenimation, même minime. On traite donc les morsures de vipère chez les enfants avec encore plus de sérieux que chez les adultes.

Certaines personnes sont allergiques au venin de vipère (très rarement lors d'une première morsure). Pour ces personnes, le risque est évidemment plus grand, car les symptômes allergiques s'ajoutent aux effets du venin. Une morsure « sèche » ne constitue pas de risque allergique.
Que faire en cas de morsure ?

La conduite à tenir, en cas de morsure de vipère, est tout d'abord de s'éloigner et de se mettre à l'abri. Le plus souvent, voyant que tout danger est écarté, la vipère (ou la couleuvre) s'enfuira d'elle-même et glissera hors de vue dans les broussailles. De s'éloigner de quelques mètres suffit généralement. Une fois tout danger écarté, il faut absolument rester calme. L'idéal est de s'asseoir et d'observer calmement la plaie. Les morsures de vipère se présentent presque toujours sous la forme de deux petits points ou éraflures, distants de cinq à dix millimètres. La présence d'autres petits points (marques de dents derrière les crochets) que ces deux principaux nous indique à coup sûr que le serpent qui nous a mordu n'était pas venimeux. Dans le doute, il vaut toujours mieux traiter la morsure comme s'il s'agissait d'une morsure de vipère.

[illustration : morsure de vipère : 5-10mm, aucune autre trace, morsure de couleuvre : traces de dents derrière les crochets, plus large..]

Si on dispose d'une pompe à venin, on peut l'appliquer. Son efficacité n'a pas été démontrée cliniquement, mais certains manufacturiers affirment qu'appliquées moins de trois minutes après la morsure, elles peuvent éliminer jusqu'à 50% du venin. Qu'elle soit réellement efficace ou pas quant à l'extraction du venin, elle a un effet calmant sur la victime, et en cela elle est réellement efficace. En effet, en se calmant on ralentit la propagation du venin (si toutefois il est présent) dans l'organisme. On retirera bien entendu tout objet ou vêtement pouvant comprimer le membre atteint si l'oedème se développe (chaussure, montre, bracelets, bagues, etc.).

La deuxième étape consiste à bien désinfecter la plaie. On oublie souvent cette étape, mais les infections liées aux morsures de vipères sont un risque bien réel, dans certains cas plus importants que l'envenimation. Il faut ensuite, idéalement, immobiliser le membre atteint comme s'il s'agissait d'une fracture : en bloquant les articulations au-dessus et au-dessous de la partie atteinte. Ainsi, par exemple, pour une morsure au mollet, on bloquera (sans entraver la circulation sanguine) la cheville et le genou. L'immobilisation totale du membre est la mesure la plus efficace pour limiter la diffusion du venin dans l'organisme... si toutefois il est présent. Évidemment, on peut immobiliser le membre atteint consciemment en ne bougeant tout simplement pas...

La troisième étape, si c'est possible, consiste à appeler les secours ou à marcher (si on ne peut pas faire autrement) calmement pour se diriger vers une assistance médicale. Inutile de paniquer ou même de forcer l'allure. Il vaut mieux, au contraire, prendre son temps et rejoindre l'aide la plus proche. Selon la gravité de l'envenimation (classifiée de 0 : morsure sèche à 3 : envenimation grave par Audebert F., Sorkine M. et Bon C.) on vous renverra chez vous avez un joli petit pansement, des antalgiques et un rappel antitétanique, ou on vous gardera aux soins intensifs pendant quelques temps (de quelques heures à quelques jours), afin de pouvoir veiller sur vous de près.
À ne pas faire...

Il ne faut surtout pas faire d'incisions sur les lieux de la morsure, ni sucer la plaie avec la bouche (comme on le voit dans les mauvais films de cow-boys). D'inciser les vaisseaux superficiels ne fait qu'accélérer la diffusion du venin dans le sang, et sucer le venin avec la bouche peut être très dangereux... On imagine sans mal ce qui peut se passer si les tissus de le bouche ou de la gorge doublent ou triplent de volume, ayant été mis en contact avec du venin, même dilué. D'ailleurs, outre le venin, beaucoup de maladies (hépatites, SIDA, etc.) peuvent être transmises par le sang ou la lymphe de la victime, qui viendrait en contact avec une plaie, même très petite, dans la bouche de son sauveteur. Donc, en plus d'être inefficaces, ces succions dignes des plus mauvais westerns sont dangereuses. Évitez-les.

Évitez aussi les garrots. On a vu des gens devoir être amputés d'une jambe à cause d'un garrot privant le membre de sang, alors qu'aucune envenimation sérieuse n'était présente. Les garrots sont à proscrire, donc, même en cas d'envenimation évidente. On peut appliquer un bandage élastique faiblement serré en amont de la morsure, tout en prenant soin de ne pas freiner la circulation sanguine. Ce bandage, large et pas trop serré, a pour but de freiner un peu la circulation lymphatique et de limiter l'oedème dans le membre atteint, ralentissant un peu la diffusion du venin.

L'administration des sérums anti-venins (sérothérapie) est de plus en plus controversée. Ces sérums, en effet, causent souvent des réactions allergiques graves (notamment des bronchospasmes et des chocs anaphylactiques). On hésite, même dans les hopitaux équipés de salles de réanimation modernes, à les administrer. Aussi, sauf dans certains cas extrêmes, il est très risqué de les administrer loin de toute aide médicale appropriée. Les effets des sérums sont souvent plus graves que l'envenimation elle-même...

27 mars 2008 à 20:06:06
Réponse #10

floriomarlo


Voila le texte de David dit tout sur ces vilaines bêtes je rajouterai juste 2 choses :
 les morsures de vipères sont beaucoup plus mauvaises au printemps, car elles ont un "stock" de venin entier qui s'est reconstitué pendant l'hivernage donc au début de leur saison elles injectent plus de venin à la morsure qu'en fin d'été où leur stock se raréfie c'est souvent à ce moment qu'on a le plus de morsure sèche.
concernant les sérums un laboratoire suisse aurait mis au point un sérum  (Vipera Tab™, Viperfav™), constitués de fragments
fab d’immunoglobulines ovines qui sont purifiés et devraient occasionner nettement moins d’effets secondaires allergiques que l’antisérum traditionnel équin. Attention toutefois car ils ne se trouvent pas partout et les "anciens" sont le plus souvent utilisés..
Jamais il ne se coiffait, jamais il ne se lavait
Les ongles pleins de cambouis mais sur les biceps il avait
Un tatouage avec un cœur bleu sur la peau blême
Et juste à l'intérieur, on lisait : "Maman je t'aime"

Edith Piaf, Jean Dréjac

27 mars 2008 à 22:57:07
Réponse #11

floriomarlo


PS (un rajout oublié tout à l'heure) de toute façon je crois bien qu'aujourd'hui un citoyen français lambda ne peut plus acheter de sérum antivenin en pharmacie. son utilisation ne se fait plus qu'en milieu hospitalier.
Jamais il ne se coiffait, jamais il ne se lavait
Les ongles pleins de cambouis mais sur les biceps il avait
Un tatouage avec un cœur bleu sur la peau blême
Et juste à l'intérieur, on lisait : "Maman je t'aime"

Edith Piaf, Jean Dréjac

27 mars 2008 à 23:50:32
Réponse #12

skaro


ok,merci pôur toutes ces precisions.......quoiquil en soit,ici les serpents ne sont pas très dangereux;ce serait juste ch...t de rentrer +tôt a cause d'une morsure...

28 mars 2008 à 06:30:56
Réponse #13

Woodrunner


Souvenir d'une grosse frayeur :

Lors d'un camp scout au Tessin (région suisse italien /micro climat très chaud,...) avec mon meilleur pote (notre amitié  remontait d'ailleurs à ce camp, c'est drôle je me rend compte de ça maintenant,...) on se planque dans un champ remplis de pierrier, la nuit vient de tomber il fait encore super  chaud, on est comme des cons couché parmis les pelleux avec toiles de tentes camo sur la tronches, on attend que les petits passent pour créer de l'ambiance dans le jeu de piste  ::)

On  fume une ou deux clopes (tabac à pipes roulé dans du papier de journal,... on était vraiment à sec d'argent de poche!!!) soudain mon pote décide d'aller voir ce qui est marqué sur le panneau situé à 10m de nous, il revient et me demande: "dit Attenti Serpenti" (ou un truc dans le genre,... ) ça veux pas dire attention serpent????  :o Au même moment à 15m de nous au pied d'un arbre on entend une agitation monstre dans les feuilles de marronnier et des cris suraïgu genre rat de combat entrain de se faire bouffer  vivant en commençant par la queue pour que ça dure un moment,..........................

Je pense que ce  fut un de mes plus beau 100m sprint,....je volait littéralement!  ;D  ;D
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

28 mars 2008 à 08:46:06
Réponse #14

Chad


en afrique les serpents dangereux, sont les serpents agressifs, genre mamba noir, ou les serpents qui compte sur leur camouflage s'ils sentent un danger, ils sont immobiles et on risque de leur marcher dessus, genre vipere du gabon , ceraste.
ceci dit je suis resté des mois dans un endroit reputé infesté, et je n'en ai vu que 2, dont un ecrasé sur la route.
notre vipere a nous est tres timide et s'enfuie a la moindre vibration donc les risques de morsure sont vraiment minimes, et en plus rarement mortels.

a propos des mambas, certains d'entre vous ont- ils deja entendu la legende du mamba en colere vous pourchassant a une vitesse de 50 km/h ?
info ? intox?

Salut,
Je confirme totalement apres avoir ete pendant quleques annees dans la plupart des pays de l'Afrique de l'Ouest. Le manba noir est un des serpents les plus agressifs qui soient. Meme avec du feu devant lui, s'il est énervé, il attaquera et poursuivra en se deplacant extremement vite - je ne sais pas pour les 50km/h mais àpres recherche...''Le mamba noir d' Afrique tropical est le serpent le plus rapide: sur le plat il atteint la vitesse de 19km/h sur de courtes distances''.  .... -  En revanche, s'il ne ressent aucune inquiètude, il passera son chemin, comme la plupart des animaux...J'en ai croisé à abidjan, au bord de la lagune quand j'étais assis sur un transat avec une amie et, franchement, j'ai meme pas bougé un orteil tellement j'étais :'(. Il est passé à 2m de nous, ce qui est pas si loin...

Pour la petite histoire, j'ai entendu parler d'un gars en Amérique du Sud, qui s'est réveillé avec un Fer de Lance dans son sac de couchage sous sa jambe ou qq chose comme cela, en pleine jungle, loin d'un hosto...Son guide lui a dit qu'il n'y avait rien à faire si ce n'est d'attendre qu'il s'en aille en essayant de surchauffer le sac, ie, rajouter des vetements sur le sac etc...pour que le Fer de lance s'en aille du à l'exces de chaleur. Le gars est resté 6 heures sans bouger avant que le serpent s'en aille...Et ca a marché.

A+ Chad

28 mars 2008 à 09:34:09
Réponse #15

turbovince



Pour la petite histoire, j'ai entendu parler d'un gars en Amérique du Sud, qui s'est réveillé avec un Fer de Lance dans son sac de couchage sous sa jambe ou qq chose comme cela, en pleine jungle, loin d'un hosto...Son guide lui a dit qu'il n'y avait rien à faire si ce n'est d'attendre qu'il s'en aille en essayant de surchauffer le sac, ie, rajouter des vetements sur le sac etc...pour que le Fer de lance s'en aille du à l'exces de chaleur. Le gars est resté 6 heures sans bouger avant que le serpent s'en aille...Et ca a marché.

A+ Chad

J'ai lu ça quelque part aussi...
"Le préalable de l'aventure, c'est la petite flamme que l'on a en soi"
Alain Colas

28 mars 2008 à 09:36:35
Réponse #16

turbovince


Après vérif', il s'agit de l'intro sur le chapitre des serpents du livre SURVIVRE de X. Manigance  :D
"Le préalable de l'aventure, c'est la petite flamme que l'on a en soi"
Alain Colas

28 mars 2008 à 10:05:44
Réponse #17

JERICHO


Bonjour, je profite de ce post pour avoir des renseignements sur les vipères, déja , je n'en ai jamais vu ! et pour cause en Corse il n'y a que d'inofensive couleuvre !! alors maintenant que je me promene dans la campagne bourguignone je vais surement finir par rencontrer une vipêre. a partir de quelle saison sortent elle? preferent elle les endroits humide ou rocailleux? la bourgogne est est elle propice au serpent? (surement comme ailleur mais bon mieux vaut etre prévenu !)
Merci a vous

28 mars 2008 à 10:12:13
Réponse #18

Chad


Bonjour, je profite de ce post pour avoir des renseignements sur les vipères, déja , je n'en ai jamais vu ! et pour cause en Corse il n'y a que d'inofensive couleuvre !! alors maintenant que je me promene dans la campagne bourguignone je vais surement finir par rencontrer une vipêre. a partir de quelle saison sortent elle? preferent elle les endroits humide ou rocailleux? la bourgogne est est elle propice au serpent? (surement comme ailleur mais bon mieux vaut etre prévenu !)
Merci a vous

Bonjour,
Les quelques viperes que j'ai croisées étaient en général dans de hautes herbes - quand tu traverses ce type de lieu, je te conseille d'avoir un tt simplement un baton et de frapper un peu le sol, voire de marcher plus lourdement, vu que les serpents ne reagissent pas au bruit mais aux vibrations. De cette facon, elles partiront probablement avant que tu les voies. Il y a un post qui explique bien le comportement de la vipere:
http://www.davidmanise.com/mediawiki/index.php/Dangers_r%C3%A9els_dans_la_nature%2C_en_France_%28m%C3%A9tropolitaine%29_%3F

A+ Chad

28 mars 2008 à 10:59:52
Réponse #19

cakoo


Salut,
Je confirme totalement apres avoir ete pendant quleques annees dans la plupart des pays de l'Afrique de l'Ouest. Le manba noir est un des serpents les plus agressifs qui soient. Meme avec du feu devant lui, s'il est énervé, il attaquera et poursuivra en se deplacant extremement vite - je ne sais pas pour les 50km/h mais àpres recherche...''Le mamba noir d' Afrique tropical est le serpent le plus rapide: sur le plat il atteint la vitesse de 19km/h sur de courtes distances''.  .... -  En revanche, s'il ne ressent aucune inquiètude, il passera son chemin, comme la plupart des animaux...J'en ai croisé à abidjan, au bord de la lagune quand j'étais assis sur un transat avec une amie et, franchement, j'ai meme pas bougé un orteil tellement j'étais :'(. Il est passé à 2m de nous, ce qui est pas si loin...

Pour la petite histoire, j'ai entendu parler d'un gars en Amérique du Sud, qui s'est réveillé avec un Fer de Lance dans son sac de couchage sous sa jambe ou qq chose comme cela, en pleine jungle, loin d'un hosto...Son guide lui a dit qu'il n'y avait rien à faire si ce n'est d'attendre qu'il s'en aille en essayant de surchauffer le sac, ie, rajouter des vetements sur le sac etc...pour que le Fer de lance s'en aille du à l'exces de chaleur. Le gars est resté 6 heures sans bouger avant que le serpent s'en aille...Et ca a marché.

A+ Chad

tien-tien.... de 98 à 2000 j'etais souvent à abidjan,j'habitais en zone4 vers la rue mercedes sa te dit qq chose ?

28 mars 2008 à 12:29:48
Réponse #20

skaro


Après vérif', il s'agit de l'intro sur le chapitre des serpents du livre SURVIVRE de X. Manigance  :D
exact!si mes souvenirs sont bons;ils ont d'abbord essayé de l'enfumer...l'aastuce pour le faire pzrtir en le réchauffant a été de réflechir les rayons du soleyl avec 1miroir...mais je n'ai pas le livre sous la main...

skaro

28 mars 2008 à 13:22:24
Réponse #21

Chad


Exact...P...n la memoire... ::)

28 mars 2008 à 13:29:33
Réponse #22

Chad


tien-tien.... de 98 à 2000 j'etais souvent à abidjan,j'habitais en zone4 vers la rue mercedes sa te dit qq chose ?

Non, je ne connais pas cette rue, c'est a Cocody ou Treichville (+tot cocody non  ;D), j'étais surtout au Tiama et au Plateau  (transfert de fonds sécurisés....tu parles...) et une fois j'ai résidé sur l'Ile des milliardaires (elle a que le nom) au milieu de la lagune...

28 mars 2008 à 13:37:35
Réponse #23

floriomarlo


Salut Jericho pour les vipères et bien elle sortent en ce moment et se recouchent entre mi-septembre et début octobre( tout dépend des températures )  Ensuite pour leurs habitudes et bien ça dépend de l'espèce . en bourgogne tu as de fortes chances de rencontrer Vipera berus ( cf ce que j'ai déjà dit plus haut ) par chez moi on voit la vipère aspic et la vipère d'orsini  qui sont des serpents de zones plus sèches et dans les Pyrénées et le pays basque tu risque de voir la vipère des Pyrénées. Elles ont chacune des préférences quand aux habitudes de chasses ( heures, lieux ... ), et aux zones de repos, mais il y a toujours une constante, tu ne les rencontres que quand il fait chaud. Un matin frais tu risque beaucoup moins d'en rencontrer. Celle que tu as vers chez toi aime la chaleur et l'humidité, s'il n'y a pas de marais ou autres zones humides, elle peut être partout de preference en lisière de bois, clairière, bord de champs, de foret, comme beaucoup d'animaux dans les zones de changement entre 2 milieux: c'est là qu'il y a le plus de bouffe...remblais. Voila je compléterai + tard là j'ai boulot...
Jamais il ne se coiffait, jamais il ne se lavait
Les ongles pleins de cambouis mais sur les biceps il avait
Un tatouage avec un cœur bleu sur la peau blême
Et juste à l'intérieur, on lisait : "Maman je t'aime"

Edith Piaf, Jean Dréjac

28 mars 2008 à 13:57:30
Réponse #24

cakoo


Non, je ne connais pas cette rue, c'est a Cocody ou Treichville (+tot cocody non  ;D), j'étais surtout au Tiama et au Plateau  (transfert de fonds sécurisés....tu parles...) et une fois j'ai résidé sur l'Ile des milliardaires (elle a que le nom) au milieu de la lagune...

raté :D c'est treichvile ! enfin pas tout a fait , c'est sur la meme ile mais c'est marcory  ;)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité