Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le baril de pétrole à 100 $, vos solutions?  (Lu 33094 fois)

04 janvier 2008 à 09:02:14
Lu 33094 fois

Corin


Dans l'hypothèse où le pétrole se maintiendrait dans ces prix-là, de nombreux produits ou services, dérivés ou dépendant du pétrole, peuvent devenir inabordables:

- chauffage
- voiture et déplacement
- produits plastiques, alimentation,...

Quelles sont vos actions ou projets que vous envisagées réellement de mettre en oeuvre?

Il ne s'agit pas de plans sur la comète mais de regarder votre vie actuelle et recenser les changements ou modifications que vous envisagez pour faire face à des dépenses qui pourraient devenir difficiles à supporter.

Ca peut être de changer de job pour gagner plus ou de changer de voiture pour une moins consommatrice. L'idée est de décrire l'avant et l'après mais uniquement sur des choses que vous avez faites ou envisagez réellement de faire.

Afin que ce fil soit intéressant, il convient d'être le plus précis possible.

En ce qui me concerne, j'ai un Scenic Diesel de 7 ans. Le plein coûtait moins de 30€ quand je l'ai acheté et aujourd'hui, j'arrive à plus de 70€. J'ai aussi une moto, bien utile pour les embouteillages parisiens. Les enfants ayant grandi, je regarde deux solutions:
- renoncer à aller au boulot en voiture ou en moto et prendre les transports en commun mais ça veut dire 1h30 au minimum (physiquement ingérable).
- renoncer à avoir une familiale, garder la moto, prendre une petite type Polo ou Twingo et ne louer que pour l'été.

A+

04 janvier 2008 à 09:16:12
Réponse #1

Ishi


Bon pour ma part,
En 2006, j'ai changé mon fourgon sprinter qui me consommait 15 litres de gazoil pour un Land defender qui ne fait "que" 9 litres.
Vous allez dire que j'aurai pu prendre plus économique mais je ne fais que 5000 km par an et surtout j'avais besoin d'un véhicule comme celui là pour ma deuxième phase d'économie.
Je précise, le matin je vais au boulot en voiture car je suis obligé de transporter des colis à la poste.
Par contre, l'après midi, c'est vélo (plus de 3000 km par an en utilisation purement utilitaire).
La deuxième phase, c'est la baisse du thermostat du chauffage de 2 ° et une utilisation permanente de la cheminée (d'ou le besoin du defender car je fais mon bois moi-même).
En baissant le thermostat et en faisant tourner la cheminée de longue, la chaudière ne tourne plus que pour l'eau chaude.
Je suis mensualisé chez GDF et l'année dernière malgré l'augmentation du gaz, ils m'ont remboursés 600 euros.
La prochaine étape sera l'installation de panneaux solaires pour l'eau sanitaire (mais d'abords, il me faut renflouer le compte en banque  :-[).
Steph.
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

04 janvier 2008 à 09:39:16
Réponse #2

Diesel


ça fait un bout de temps que j'ai pris les devant.
Lorsque j'ai déménagé la dernière fois, je me suis arrangé pour pourvoir me passer de ma voiture pour aller bosser.
J'y vais en vélo, gain de temps, gain de pétrole et gain de forme.   8)

Pour le chauffage, pas de solution, c'est collectif par contre. Chez moi l'isolation est très bonne ce qui me permet de ne pas avoir à ouvrir les radiateurs mais ce n'est une goutte d'eau si tout le monde ne fait pas pareil dans la résidence.

Vu que ma voiture ne me sert que pour les week-ends et les courses, je ne compte pas en acheter une autre avant le prochain siècle (sauf si elle me lâche avant  ;D). Le peu d'économie que je pourrais faire sur l'essence ne justifie pas l'achat d'un véhicule neuf à mes yeux.  :)

04 janvier 2008 à 09:40:43
Réponse #3

Petrus


- renoncer à avoir une familiale, garder la moto, prendre une petite type Polo ou Twingo et ne louer que pour l'été.

J'ai déjà opté pour la solution de louer un voiture pour l'été. Outre l'avantage d'avoir une voiture en bon état et très confortable, on évite également les frais d'entretien et d'assurance de ce genre de véhicule.
Pour les trajets quotidiens, habitant à la cambrousse, je fais 40km/jour pour le boulot avec ma petite Rover diesel ( mais non pas toi! ). Ma fille va à l'université du village (maternelle) en transport scolaire (5km) et je passe la chercher à 16h30 en revenant du boulot. ( ;D )

Pour le chauffage, outre le système central au gaz (cuve enterréee), je suis en train d'aménager le conduit de cheminée pour un poèle à bois ou un insert.....
De toutes façons, il va falloir multiplier les sources d'approvisionnement en énergie, car même celles qui ne sont pas directement liées au pétrole vont voir leur prix augmenter face à la nouvelle demande....Mais ceci n'est pas le sujet.

Pour la bouffe, on fait déjà assez attention. Courses chez L*dl et cash & carry (Metr*, Prom*cash), producteurs locaux (fruits/légumes, cochon...), poulailler "presque" terminé...


Dans les mois à venir, les "frais de port" vont également faire un bond!

Petrus.

Quand lama fâché, lui toujours faire ainsi!

04 janvier 2008 à 10:03:22
Réponse #4

Ishi


Pour la bouffe, le plan économique est en route depuis pas mal d'année  ;D
-2 poulaillers, l'un avec les poules pondeuses et l'autre avec les pulets de chair.
-1 volière avec les pigeons
-1 clapier avec les lapins
-1 serre de 60 m2 pour les cultures intermédiaires et les plans.
-1 potager de 2000 m2
-1 verger
Autant vous dire que la bouffe ne nous coute vraiment pas chère et surtout que l'on se nourrit de produits de qualité.
 Merci la belle famille.
Steph.
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

04 janvier 2008 à 11:22:18
Réponse #5

ipphy


J'habite en ville, étant étudiant voici ce que je fais:

-baisse du chauffage (18°), l'appart est récent et relativement bien isolé.
-transports en commun (tram) + vélo
-voiture que pour les courses, et encore ce serait faisable à vélo
-faire moi même le pain (dans mon four)
-remplacer les soda par du kéfir
-pas de plats cuisinés, plus de produits alimentaires de base
-j'ai de l'intérêt pour ce que rend plus autonome (jardiner, plantes sauvages comestibles, bricolage/réparation...) même si je ne peux pas mettre ce savoir en pratique dans mon appart!

C'est pas grand chose, et c'est ce que la majorité de population doit faire à mon avis




04 janvier 2008 à 11:47:42
Réponse #6

Olcos


Deja fait :

- chauffage a 16-17° selon les heures. Je vis presque en permanence avec une polaire sans manche, ca ne gène absolument pas les mouvements et ca tient parfaitement chaud (encore merci Huskbarthai).

- éviter les mises en veilles des appareils electriques.

- limiter l'usage de la voiture


En cours :

- remplacer les produits ménagers par des produits plus naturel (et moins cher).

- limiter encore et toujours l'usage de la voiture.

"Le chien apprend à l'enfant la fidélité, la persévérance... et l'obligation de tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher."

Robert Benchley

04 janvier 2008 à 12:02:57
Réponse #7

Lynx


déja fait:
 - chauffage uniquement dans les pieces utiles et réduit en journée/nuit (15/16° si non chauffé...)
 - j'envisage une reconsidération professionelle, si possible pour limiter l'utilisation de la voiture
 - la chasse a la veille des appareils et à l'éclairage abusif
 - l'ajustement du chauffe eau
 - la reduction de la vitesse pour aller au travail en particulier (cambrousse)
 - je reste au travail a midi (trajets en moins)
 - j'essaie d'être 'responsable' pendant les courses...

en projet:
 - achat de nouvelle voiture: moins consommer et mieux
 - achat de mon chez moi (.... :bang:) avec plein d'idées sur l'énergie, aprés y a les sous qui vont limiter
    mais bon y a des recettes a appliquer.
Poussière aux pieds vaut mieux que poussière aux fesses. Proverbe Peul

04 janvier 2008 à 13:15:20
Réponse #8

Vulpus


Je limite le chauffage aussi, la nuit à 17 en hiver, sauf les soirs j'allume à 20 pendant deux ou trois heures. Je prends le vélo pour les courtes distances, pour les moyens distances j'essaie autant que possible prendre le train. Notre voiture est un 1.2 litres, qui fait 17 kilomètres avec un litre d'essence. Je veux faire mon stage près de chez moi pour faire moins de trajet.
Quand nous aurons un jardin, je veux cultiver des légumes pour la consommation personnelle... fertilisation à partir de nos déchets organiques, il y a beaucoup d'infos la dessus sur internet. Je veux avoir un réservoir d'eau de pluie pour flusher la toilette. C'est dommage qu'on utilise de l'eau potable pour se défaire de sa merd*, tandis que l'eau de pluie est omniprésent aux Pays-Bas... Peut-être, je vais utiliser mon caca pour fertiliser le jardin mais j'ai une barrière psychologique à franchir...

Regardez ça pour la toilette organique: http://www.youtube.com/watch?v=HT1t3OjVcew Jack Mountain Bushcraft Journal.
La plus grande sagesse est de paraitre fou - Dionysius Caton

04 janvier 2008 à 15:13:44
Réponse #9

blackwolf


pour ma part

chauffage que pour la sdb lors des douches des enfants.
et un peu pour leurs chambres (il faut dire que chez moi ,il fait pas froid)
ampoule économie d'énergie partout.
réduction des trajets voiture.
j'utilise au maximun mes pattes pour les trajets pas trop loin.
pas d'appareil en veille.
trés attention à la nourriture.


ce que j'aimerais cette année

déménager à la campagne.
trouver un logement avec un jardin (légumes,poules ,oeufsetc...)




et puis peu être esperer que notre gouvernement baisse un peu les taxes sur les produits pétroliers  >:(
je sais faut pas réver  :sneaky:


c'est en forgeant qu'on devient forgeron

04 janvier 2008 à 18:07:34
Réponse #10

Alain Marcel


Bonjour et bonne année à tous,

Ben chez nous, se sera un poële à bois pour l'hiver prochain et isolation des combles cet été.

La cuve de fioul à été remplie à l'automne (1200 litres) et il faudra certainement refaire un plein courant février  :o  malgré une température à 18-19° quand on est à la maison et à 16° lorsque l'on est absent et durant la nuit.

Pour le reste, ampoules basse consommation partout et rien en veille. Ordi portable plutôt que tour. On évite même de vidanger l'évier ou la baignoire lorsqu'ils sont remplis d'eau chaude, pour récupérer quelques calories.

La bagnole reste au garage le plus souvent possible. Si non, pendant les trajets, j'ai la pédale douce. La conso est à environ 5 litres de gas-oil en ce moment et un peu moins en été.

La baisse des taxes, je n'y crois pas trop. Il y a déjà la prime à la cuve pour les personnes non imposables qui chauffent au fioul (150€ je crois). Je vois mal le gouvernement se priver d'une telle rentrée d'argent.

Le jardin va s'étendre cette année. En plus des petits 50m² déjà cultivés, je vais retourner une parcelle de 30m² de gazon pour y planter de patates. La progression du prix des légumes est déjà effrayante ces dernières années, donc se sera toujours çà de moins à débourser.

Bonne journée



 

04 janvier 2008 à 19:06:55
Réponse #11

fabsah


Nous avons un système de chauffage central au gaz, que nous essayons d'utiliser le moins possible. Seulement pour la salle de bain et les chambres des enfants si il gèle dehors.

Nous avions un gros poele au mazout qui chauffait agréablement le reste de la maison. Nous venons de le remplacer par un petit Godin Fonte/acier 3727 ( http://www.godin.fr/fpfonteacier/petit-godin-3727.html ) après avoir épuisé le contenu de notre cuve à mazout. Le confort est encore meilleur et surtout, le charbon n'est pas cher comparé aux autres combustibles. Evidemment, ca n'est pas écolo. Mais avec un seul salaire, il faut faire des choix. L'investissement sera vite récupéré. Il est aussi possible de brûler du bois : pratique si TSHTF, avec une petite forêt à proximité.

On a une citerne d'eau de pluie de 10m cubes, bien pratique. En Belgique, elle n'est pas trop souvent vide  ;D

La maison est bien isolée et demande peu d'entretien.

Pour la bouffe, on a fortement senti l'augmentation depuis quelques mois. Mais manger des produits de qualité est notre priorité dans le budget. On sacrifie d'autres choses (pas de vacances évidemment, pas de resto, pas de sorties en général, pas de télé, papa n'achète presque plus de "jouets" à cause du forum  :lol: etc.). On fait notre pain et nous faisons rarement usage de plat préparé (pizza de temps en temps). Vive les tartes, gâteaux et biscuits fait maison. On a diminué le poids des portions de viande par personne (qui étaient de toutes façons trop élevées). On achète "en gros" l'huile, le beurre, le quinoa, pâtes, riz, pdt, la farine, le sucre, le sel, certaines conserves, etc. On fait les courses dans 3 ou 4 supermarchés différents, pour avoir les meilleurs rapports qualité/prix. Heureusement, nous habitons dans une région ou la concurrence fait rage.
Le beau temps revenu, nous allons nous atteler à la construction d'un poulailler et de clapiers à lapins. On va se lancer dans un petit potager aussi.

Pour le véhicule, j'en changerais si j'avais un certain capital à "investir" (drôle de formulation pour l'achat de ce type d'objet). Il est clair que mon 4x4 au diesel coûte cher à faire rouler. Mais on fait moins de 10.000 Km/ans et il est payé. Une toyota Prius, même avec les primes, c'est quand même 700 euros par mois (remboursement + assurance) + le carburant.

fab

04 janvier 2008 à 20:04:24
Réponse #12

fabsah


Je me rend compte que beaucoup de réponses à ce sujet dévient vers "faire des économies" au sens large, puisque en fin de compte, c'est ce qui est induit pour la plupart d'entre-nous par la montée des prix du pétrole. D'autre part, la vocation du forum ajoute une aspect "écologique", "responsable" et "anti-consumériste" à la démarche, dans des limites raisonnables.

Pour revenir sur mon post précédent, au niveau de ma famille et de façon moins anecdotique et plus générale, chaque achat est pesé (réellement nécessaire, rapport qualité/prix, amortissement sur combien d'années, etc.), chaque trajet en voiture est justifié et chaque geste quotidien est analysé. Cela peut paraître contraignant, mais après un certain temps, cela devient un sport assez amusant.

04 janvier 2008 à 21:26:42
Réponse #13

NAICHE


>Pour ce qui est des véhicules. Hier j'ai vus aux treize heure de France 2, la présentation d'une voiture
qui ne consommais que de l'air. Première voiture à moteur à air comprimé. Son inventeur Guy NEGRE.
Le mieux c'est d'aller sur le lien: ;D
 http://www.aci-multimedia.net/bio/voiture_air_comprime.htm

Il disait, qu'il pensait la produire entre 3000 et 3500 euros. Que la version avec petit moteur thermique à essence pour gonfler le compresseur, ne consommerais presque rien l'équivalent de 1 euro au 100 kilomètres. Actuellement soumise au crach test pour validation, pour la vente en Europe. Pour ce qui est du test de l'émission de gaz CO2 ou autre il est tout à fait serin. ;D
N'a pas trouvé de fabricant en France ni en Europe elle est donc fabriquée en Inde. ^-^
Un autre souci est à régler pour lui. Si il vent sa voiture à 3000 ou 3500 euro, il pense que l'état ne donnera pas la prime de 5000 euros promise aux acheteur de véhicule non pollueur. :( beh alors pourquoi??!! si elle ne pollue pas!! ;D ;D ;)

Tchaouuu


"L'homme n'a pas tissé la toile de la vie, il n'est qu'un fil de tissu. Tout ce qu'il fait à la toile, il le fait à lui-même."

"Toutes les choses sont reliées entre elles. Vous devez apprendre à vos enfants que la terre sous leurs pieds n’est autre que la cendre de nos ancêtres. Ainsi, ils respecteront la terre. Dites-leur aussi que la terre est riche de la vie de nos proches. Apprenez à vos enfants ce que nous avons appris aux nôtres : que la terre est notre mère et que tout ce qui arrive à la terre arrive aux enfants de la terre. Si les hommes crachent sur la terre, c’est sur eux-mêmes qu’ils crachent."

"Cette destinée est mystérieuse pour nous. Nous ne comprenons pas pourquoi les bisons sont tous massacrés, pourquoi les chevaux sauvages sont domestiqués, ni pourquoi les lieux les plus secrets des forêts sont lourds de l’odeur des hommes, ni pourquoi encore la vue des belles collines est gardée par les fils qui parlent. Que sont devenus les fourrés profonds ? Ils ont disparu. Qu’est devenu le grand aigle ? Il a disparu aussi.
C’est la fin de la vie et le commencement de la survivance."

-3 citations extraites du discours du Chef Seattle en 1854 au gouvernement américain.

04 janvier 2008 à 23:13:17
Réponse #14

Kilbith


 ;D ;D ;D

Ma solution :

Trouver une source d'eau et mettre l'eau en bouteille pour la vendre. Un litre d'eau en bouteille est vendu plus cher que le litre de pétrole pétrole, même avec un baril (environ 159l) à 100€.

C'est bizarre quand même....il me semblait que c'était plus compliqué de trouver et d'extraire du pétrole puis de le mettre en baril que de trouver une source et de la mettre dans une bouteille plastique.

Serait-ce que les "Brigands" ne sont pas là où je croyais?  :blink:

did, :sorry:
« Modifié: 04 janvier 2008 à 23:20:15 par Kilbith »

04 janvier 2008 à 23:37:10
Réponse #15

ipphy


C'est bizarre quand même....il me semblait que c'était plus compliqué de trouver et d'extraire du pétrole puis de le mettre en baril que de trouver une source et de la mettre dans une bouteille plastique.

Ce qui coûte cher ce n'est pas l'eau mais le pétrole utilisé pour fabriquer le plastique de la bouteille  ;D ;D ;D


05 janvier 2008 à 00:00:34
Réponse #16

François


Je me rend compte que beaucoup de réponses à ce sujet dévient vers "faire des économies" au sens large, puisque en fin de compte, c'est ce qui est induit pour la plupart d'entre-nous par la montée des prix du pétrole.

Et c'est un calcul qui a du sens, non seulement du point vue de la dépense en euros, mais aussi du point de vue de la dépense en énergie. Le cout d'une Toyota Prius est en grande partie le cout de l'énergie qu'il faut dépenser pour extraire les matières premières qui la composent, les affiner, les transporter, les assembler. Même les salaires versés aux ouvriers qui la construisent seront en partie dépensés en énergie.
Autrement dit, est-ce que cela vaut le coup du point de vue énergétique, de faire fabriquer une nouvelle voiture pour économiser quelques centaines de litres de gazole ?
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

05 janvier 2008 à 00:14:51
Réponse #17

François


>Pour ce qui est des véhicules. Hier j'ai vus aux treize heure de France 2, la présentation d'une voiture
qui ne consommais que de l'air. Première voiture à moteur à air comprimé. Son inventeur Guy NEGRE.
Le mieux c'est d'aller sur le lien: ;D
 http://www.aci-multimedia.net/bio/voiture_air_comprime.htm

Il disait, qu'il pensait la produire entre 3000 et 3500 euros. Que la version avec petit moteur thermique à essence pour gonfler le compresseur, ne consommerais presque rien l'équivalent de 1 euro au 100 kilomètres.

Là, il y a quand même une arnaque quelque part. :o
L'air comprimé cela coute cher à fabriquer, c'est inévitable, ce sont les lois de la nature (l'air chauffe beaucoup quand on le comprime et cette chaleur est définitivement perdue). Même si son moteur à air comprimé est d'un rendement extraordinaire, on ne peut pas faire des économies en utilisant un compresseur à moteur thermique pour gonfler des réservoirs qui fourniront plus tard l'énergie à un moteur à air comprimé. Vaut mieux utiliser directement le moteur thermique pour la propulsion.
« Modifié: 05 janvier 2008 à 00:23:01 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

05 janvier 2008 à 09:02:58
Réponse #18

fabsah


Article paru sur Rue89.com : http://www.rue89.com/2008/01/03/vive-le-petrole-a-plus-de-100-dollars

Par Rue89    01H24    03/01/2008
Les prix du pétrole à plus de 100 dollars? Mais c'est une très bonne nouvelle, entend-on ici ou là.

Pensez, expliquent ceux qui défendent ce paradoxe: le pétrole cher, c'est le début de la fin d'un produit qui mine notre environnement. C'est une incitation puissante à changer ses habitudes de consommation; à économiser l'énergie; à investir dans le solaire, l'éolien, la biomasse, l'hydrogène; à transporter les marchandises par rail plutôt que par camion; à construire des pistes cyclables... C'est la seule façon de mettre un coup d'arrêt au réchauffement suicidaire de la planète, et de contenir la montée des océans: la flambée des prix réussira là où les hommes ont échoué. Pour sauver l'environnement, ces derniers n'ont-ils pas enchaîné en vain, depuis plus de 30 ans, conférence sur conférence, sans aucun résultat tangible? Le pétrole cher, c'est l'occasion de refaire le monde!

Ceux qui se réjouissent ainsi n'ont peut-être pas tort, dans une vision rêvée de notre vie à long terme. Mais gare à ne pas être trop béat! La réalité est, pour l'instant, loin de correspondre à leur raisonnement.

D'abord, les industriels ne réagissent pas toujours à la flambée des prix comme on pourrait le souhaiter. Plutôt que de mettre le cap vers des énergies nouvelles, les groupes pétroliers mettent les bouchées doubles pour forer, toujours plus loin, toujours plus profond, toujours plus sale. Total vient ainsi d'annoncer des investissements d'un milliard d'euros par an dans les sables bitumineux canadiens, dont l'exploitation est, selon les organisations écologistes, très polluante. "Le groupe ne fait quasiment rien en matière d'énergies propres au regard de ses moyens financiers phénoménaux. Cette stratégie est lamentable!", déplorent les Amis de la terre.

Ensuite, très concrètement, la cherté du pétrole a des conséquences dramatiques pour les ménages les plus vulnérables. En France, les pêcheurs ne sont pas les seuls concernés. Le sont tous ceux qui se chauffent au fuel ou au gaz, tous ceux qui, en zone rurale notamment, ne peuvent pas se passer de voiture. Pour les familles pauvres, la hausse des prix du pétrole est un cauchemar. L'Etat doit intervenir pour les aider à s'y adapter. Pas forcément en baissant les taxes sur le fuel ou l'essence. Le gouvernement peut aussi aider au financement de l'isolement des maisons, à l'achat de véhicules qui consomment peu, à l'équipement de chauffe-eau solaires...

Dans le domaine de l'environnement, comme ailleurs, il n'existe pas de "main invisible" qui résoudrait, par la simple magie de l'évolution d'un prix, tous les problèmes. Les cours du pétrole, assurent les experts, vont continuer à grimper. Avant de pouvoir crier "vive le pétrole cher", il faut s'assurer que les gouvernements s'engagent à accompagner, en y mettant les moyens, ce changement d'ère.
Pascal Riché

05 janvier 2008 à 09:15:39
Réponse #19

Ishi


>Pour ce qui est des véhicules. Hier j'ai vus aux treize heure de France 2, la présentation d'une voiture
qui ne consommais que de l'air. Première voiture à moteur à air comprimé. Son inventeur Guy NEGRE.
Le mieux c'est d'aller sur le lien: ;D
 http://www.aci-multimedia.net/bio/voiture_air_comprime.htm

Il disait, qu'il pensait la produire entre 3000 et 3500 euros. Que la version avec petit moteur thermique à essence pour gonfler le compresseur, ne consommerais presque rien l'équivalent de 1 euro au 100 kilomètres. Actuellement soumise au crach test pour validation, pour la vente en Europe. Pour ce qui est du test de l'émission de gaz CO2 ou autre il est tout à fait serin. ;D
N'a pas trouvé de fabricant en France ni en Europe elle est donc fabriquée en Inde. ^-^

Je pense qu'il y a un autre problème.
Un petit compresseur capable de monter à 300 bars de pression style le Bauer junior 2 vaut 2750 euros.
Aucune station service n'est équipé de ce style de compresseur.
Au mieux, les station services disposent de compresseur montant péniblement à 20 bars au grand maximum (et encore).
Un compresseur comme le junior 2 ne dispose pas de bouteille tampon donc une fois branché pour gonfler 2 bouteille de 300 litres, il lui faudra sachant qu'il débite 100 l/mn:
Volume bouteille (300 l) X nombre bouteille (2) X pression de gonflage (300 bar)= 180000 litres d'air divisé par 100 l/mn = 1800 mn soit 30 heures pour avoir l'autonomie maxi de ta voiture lorsque les bouteilles sont vides.
Bien sur, vous allez me dire qu'il existe des compresseurs plus rapides mais j'aimerai connaitre le tarif de tel compresseur.
Steph.
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

05 janvier 2008 à 09:20:46
Réponse #20

piedsnussurlaterresacrée


la solution miracle mes amis.............
























05 janvier 2008 à 09:26:44
Réponse #21

piedsnussurlaterresacrée


le gazogène une solution parmi d'autres solutions envisageable a la campagne
Le gazogène est un procédé permettant de faire tourner n'importe quel moteur avec du bois ou un combustible solide contenant du carbone.

Il est basé sur une précombustion incomplete du combustible aboutissant à un gaz riche en CO pouvant etre brulé dans un moteur à explosion.

L'avantage principal est de pouvoir utiliser un combustible, solide, plus facilement disponible que les carburants classiques ( c'est d'ailleurs pour cela qu'il a été inventé en période de pénurie en hydrocarbures ) et surtout renouvelable.

Le principal inconvénient provient de son rendement global assez faible et inférieur à 15% ( un moteur diesel a un rendement jusqu'à 35% ) sur les unités de gazéifications modernes ( on ne parle plus de gazogène mais de gazéification, du bois par exemple ). Un si faible rendement abouti à une consommation d'un camion alimenté par un gazogène consommait d'environ 100 kg de bois au 100 km. De même les unités de gazéification sont rarement rentables sans l'utilisation d'un déchet de bois ( résidus de scieries et de menuiseries, chutes, sciures, écorces...)
Le contrôle du procéssus de gazeification est également assez complexe et nécessite des investissements assez lourds.





05 janvier 2008 à 09:31:27
Réponse #22

Diesel


Un petit documentaire à voir ou à revoir sur le pétrole.
Tout sur le truc qui, en a peine 50ans, est devenu notre principale matière première pour l'énergie et plein d'autres choses.
Jamais dans l'histoire de l'évolution une ressource d'énergie n'a été pillé aussi vite et n'a tellement changé la face du monde.

http://video.google.com/videoplay?docid=-7503268926208154405&hl=fr

On va devenir intelligent en 2008, je vous le dis.  ;D

Moi je j'ai une solution économique à proposer.


05 janvier 2008 à 09:45:23
Réponse #23

Ishi



On va devenir intelligent en 2008, je vous le dis.  ;D

Moi je j'ai une solution économique à proposer.



Tout à fait d'accord avec ça.
euh c'est vrai que je bosse dans le vélo moi.
TOUT LE MONDE A VELOSteph
La terre n'appartient pas à l'homme, l'homme appartient à la terre.

05 janvier 2008 à 10:59:39
Réponse #24

François


Je pense qu'il y a un autre problème.
Un petit compresseur capable de monter à 300 bars de pression style le Bauer junior 2 vaut 2750 euros.
Aucune station service n'est équipé de ce style de compresseur.
Au mieux, les station services disposent de compresseur montant péniblement à 20 bars au grand maximum (et encore).
Un compresseur comme le junior 2 ne dispose pas de bouteille tampon donc une fois branché pour gonfler 2 bouteille de 300 litres, il lui faudra sachant qu'il débite 100 l/mn:
Volume bouteille (300 l) X nombre bouteille (2) X pression de gonflage (300 bar)= 180000 litres d'air divisé par 100 l/mn = 1800 mn soit 30 heures pour avoir l'autonomie maxi de ta voiture lorsque les bouteilles sont vides.
Bien sur, vous allez me dire qu'il existe des compresseurs plus rapides mais j'aimerai connaitre le tarif de tel compresseur.
Steph.


Un petit calcul de cout :

30 h x 2.2 kW = 66 kWh
66 kWh x 0.1325 €/kWh = 8.745 €

pour un plein qui permet de faire 200 km -> 4.37 €/100km  :(

Même s'il est sans doute possible de faire moins cher, et de récupérer une partie de la chaleur dégagée par le compresseur pour se chauffer, on est loin de la révolution annoncée.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité