Nos Partenaires

Auteur Sujet: [REVUE MATOS] Bergans Morgedal  (Lu 42747 fois)

23 avril 2012 à 10:01:28
Lu 42747 fois

azur


J'ai craqué... je viens de recevoir ma Bergans Morgedal et après un rapide examen, une première impression:
Le colis m'a paru compact, et pour cause, le coton est relativement fin et tissé serré. De plus, l'anorak est conditionné dans un sac ziplock assez costaud dont l'air a été chassé, une bonne idée!
J'ai immédiatement viré les patchs (1 sur la poitrine, 2 sur l'épaule gauche): ça m'a pris 10min avec un découd-vite et ça ne changera surement rien aux qualités de la veste (un avantage du coton sur les membranes)

La conception est simple, soignée et pourtant très technique:
- simple: c'est un vêtement de coupe relativement basique et sans fioriture, intégralement en coton donc ne craignant pas le feu, la chaleur et assez agréable à porter
- soignée: les fermetures éclair sont des modèles plastique moulées, la conception la plus fiable, toujours protégées par un rabat, les tirettes présentent un anneau facile à saisir; la tirette de la capuche est protégée par une bande en polaire à l'intérieur qui évite d'irriter le menton, les coutures sont régulières et précises, pas de fil qui dépasse, etc...
- technique: on voit que tout a été pensé, optimisé pour en faire un vêtement solide et polyvalent; les manches sont plus longues que sur un vêtement "classique" donc même le bras levé ou plié, elles sont assez longues; la coupe est ample sans être gênante, les élastiques de serrage sont bien placés et facilement utilisables. Les deux poches (en effet, les deux accès en bas donnent accès à la même poche qui fait toute la largeur de l'anorak... pas bête!) sont idéalement placées, et accessible avec un sac à dos, un très bon point.
Porté une heure dans une pièce à 18°C par dessus une chemise de gros coton et la woolpower 600, on n'a pas de sensation d'étouffement, comme avec du goretex: la respirabilité est excellente
Le tissu est très léger mais semble solide et ne fait aucun bruit.

Enfin, la coupe longue en fait (pour moi) le seul vêtement qui protège intégralement ma woolpower 600...

C'est une version évoluée et modernisée du surtout utilisé par les chasseurs alpins, donc aussi bien en forêt au bivouac en été qu'en hiver en montagne enneigée... tout dépend de ce qu'on met dessous!

Je reviendrai après test sur le coté coupe-vent, séchage et protection de la pluie.

Bon, puisqu'il semble y avoir des amateurs de Bergans Morgedal, j'ai pas d'actions chez eux, mais si ça rends service:
http://www.route62.eu/cgi-bin/ibutik/AIR_ibutik.pl?funk=visa_artikel&artgrp=&artnr=6607r&visa=1-200&Sort=Beskr&Visn=Std2
100% satisfait de cette boutique.
Commandé chez eux, reçu en 6 jours, très bien conditionnée.
J'ai pris une taille M, et pour 1m78 et 70kg, c'est la bonne taille: suffisamment ample pour avoir un vetement isolant dessous mais pas flottant.

Pour ce prix là (en € et pas en £), je peux en effet faire sauter le logo moi-même  :D
10min pour retirer les logos...
« Modifié: 10 novembre 2012 à 09:38:44 par azur »
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

23 avril 2012 à 10:37:50
Réponse #1

Kilbith


J'ai craqué... je viens de recevoir ma Bergans Morgedal et après un rapide examen, une première impression:
Le colis m'a paru compact, et pour cause, le coton est relativement fin et tissé serré. De plus, l'anorak est conditionné dans un sac ziplock assez costaud dont l'air a été chassé, une bonne idée!
J'ai immédiatement viré les patchs (1 sur la poitrine, 2 sur l'épaule gauche): ça m'a pris 10min avec un découd-vite et ça ne changera surement rien aux qualités de la veste (un avantage du coton sur les membranes)

.../....

Je reviendrai après test sur le coté coupe-vent, séchage et protection de la pluie.
Commandé chez eux, reçu en 6 jours, très bien conditionnée.
J'ai pris une taille M, et pour 1m78 et 70kg, c'est la bonne taille: suffisamment ample pour avoir un vetement isolant dessous mais pas flottant.
10min pour retirer les logos...

Tu pourrais nous donner le poids ?

Sinon c'est du coton encapsulé dans du silicone. Cela devrait être plus résistant à la traction que du coton équivalent et résistant à la pluie comme du ventile pour un effet coupe vent assez proche (mais un poil inférieur peut être).

Reste deux inconnues :  la résistance au feu et la durabilité fonctionnelle de l'encapsulation EPIC aux salissures grasses (mais un bon lavage devrait réactiver le truc). On attend donc ton retex.  ;D
« Modifié: 23 avril 2012 à 10:46:44 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

23 avril 2012 à 10:46:56
Réponse #2

azur


Tu pourrais nous donner le poids ?
690gr
Repliée correctement, elle prend à peine plus de place qu'une rainshield et tiendrait dans une poche de veste guerilla

Citer
Sinon c'est du coton encapsulé dans du silicone. Cela devrait être plus résistant à la traction que du coton équivalent et résistant à la pluie comme du ventile pour un effet coupe vent assez proche (mais un poil inférieur peut être).
Je préfère qu'elle soit assez respirante (en général, ça aide aussi à sécher plus vite)
De plus, la résistance au vent et à la pluie peut être grandement améliorée et ajoutant la stowaway en dessous: on a ainsi un système assez complet et modulable

Citer
Reste deux inconnues :  la résistance au feu et la durabilité de l'encapsulation EPIC aux salissures. On attend donc ton retex.  ;D
ça viendra: elle me servira aussi bien à cheval qu'en rando, en forêt ou même au boulot (une fois les patchs ôtés, elle est assez discrète pour un usage militaire)
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

23 avril 2012 à 10:48:57
Réponse #3

Kilbith


ça viendra: elle me servira aussi bien à cheval qu'en rando, en forêt ou même au boulot (une fois les patchs ôtés, elle est assez discrète pour un usage militaire)

Merci. C'est dommage qu’elle n'existe pas en blanc : ce serait super pour progresser sur terrain neigeux par beau temps, mais froid et venteux.


Il m'a fallut un moment avant de réaliser que la ceinture d'un sac à dos pouvait aussi passer dans (à travers) ce type de poches. C'est pratique comme chauffe main et cela augmente la ventilation du torse quand on porte un sac.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

23 avril 2012 à 10:53:18
Réponse #4

azur


C'est dommage qu’elle n'existe pas en blanc : ce serait super pour progresser sur terrain neigeux par beau temps, mais froid et venteux.
Yes... :up: un produit qui pourrait bien intéresser les militaires de la montagne et qui pourrait donner lieu à une version blanche. J'avais l'intention d'en parler avec l'instructeur montagne du régiment.

Cette photo est assez évocatrice sur le potentiel de la veste:



En la voyant, je repense au film "les héros de Télémark" avec Kirk Douglas, comme quoi, le principe n'est pas nouveau





Citer
Il m'a fallut un moment avant de réaliser que la ceinture d'un sac à dos pouvait aussi passer dans (à travers) ce type de poches. C'est pratique comme chauffe main et cela augmente la ventilation du torse quand on porte un sac.
quoi qu'il en soit, même avec la ceinture et la sangle de poitrine, on garde l'accès à toutes les poches, ce qui est un réel avantage.
De plus, le fait que la poche du bas soit accessible des deux cotés permet d'y aller chercher le matériel indifféremment avec les deux mains, ce qui peut avoir sont importance en montagne où on a parfois une main déjà occupée
« Modifié: 23 avril 2012 à 10:58:28 par azur »
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

23 avril 2012 à 11:06:12
Réponse #5

binoclard


Je suis curieux aussi d'avoir un retour d'un vrai utilisateur par rapport à cette veste.

J'avais ramené de Bretagne il y a quelques années une smock Hublot en gros coton, et depuis je ne mets plus que ça été comme hiver. Je l'adore mais elle est lourde. La Braemar en Ventile de Hilltrek me fait sérieusement de l'oeil avec ses 450g annoncés, mais la Morgedal a l'air vraiment bien; un peu plus lourde, mais moins chère, et si le EPIC est mieux que le Ventile… ;-)

23 avril 2012 à 11:18:33
Réponse #6

azur


Je suis curieux aussi d'avoir un retour d'un vrai utilisateur par rapport à cette veste.
Ça ne va pas tarder ::) et je peux te dire que, d'après l'expérience que j'ai eu avec d'autres produits similaires, la Morgedal présente de nombreux atoux

Citer
J'avais ramené de Bretagne il y a quelques années une smock Hublot en gros coton, et depuis je ne mets plus que ça été comme hiver. Je l'adore mais elle est lourde. La Braemar en Ventile de Hilltrek me fait sérieusement de l'oeil avec ses 450g annoncés, mais la Morgedal a l'air vraiment bien; un peu plus lourde, mais moins chère, et si le EPIC est mieux que le Ventile… ;-)
J'ai aussi une vareuse de ce genre en gros coton: c'est presque indestructible, mais la coupe est assez particulière (pas très longue, manches larges et courtes) fait qu'elle n'est pas vraiment adaptée à un usage en forêt et en montagne.

On parle de la Braemar ici: http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=15401.0
A première vue (pour moi...), elle présente plusieurs "défauts":
- la poche ventrale est trop basse, donc risque de baloter et de gêner le port de la ceinture de sac à dos (même problème que sur les surtout militaires trop grands)
- moins de réglages (pas de réglage arrière de la capuche, pourtant bien utile pour conserver un bon angle de vision)
- pas de poche basse
- coupe moins longue
mais elle est plus légère!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

23 avril 2012 à 11:29:36
Réponse #7

Draven


C'est vrai que sur le papier et en photos ça a l'air d'être un bon produit !
J'aimerais bien me trouver un truc de ce genre ( ou haut de gorka ), la en ce moment en couche externe indestructible j'ai un parka BW, super mais le confort pourrait être un chouillas meilleur sans polyester, et surtout le flecktarn c'est pas le top en matière de " discrétion " vis a vis des promeneurs...

Azur faut qu'on trouve un moment pour se voir un de ces 4  ;#
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

23 avril 2012 à 11:38:14
Réponse #8

azur


C'est vrai que sur le papier et en photos ça a l'air d'être un bon produit !
J'aimerais bien me trouver un truc de ce genre ( ou haut de gorka ), la en ce moment en couche externe indestructible j'ai un parka BW, super mais le confort pourrait être un chouillas meilleur sans polyester, et surtout le flecktarn c'est pas le top en matière de " discrétion " vis a vis des promeneurs...
Ça me semble être le produit rêvé pour crapahuter toute l'année sur les plateaux du haut jura ou dans les forêts des Vosges... Pour le coté indestructible, faut quand même rien exagérer je pense  :-\

Je viens de tester plusieurs empilement avec toujours le même confort:
- pour l'été: tshirt woolpower lite / 5.11 tactical shirt / morgedal
- pour l'hiver: woolpower 200 col zipé / 5.11 tactical shirt / woolpower 600 / stowaway / morgedal
Euh, bon... là, c'est bon pour le pôle nord!!!  ;#

Citer
Azur faut qu'on trouve un moment pour se voir un de ces 4  ;#
Si j'arrive à me libérer... dans une semaine!
Mais je pense que je vais aller tester la poudreuse des Rousses cette semaine
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

23 avril 2012 à 12:45:42
Réponse #9

Ulf


C'est vrai que sur le papier et en photos ça a l'air d'être un bon produit !
J'aimerais bien me trouver un truc de ce genre ( ou haut de gorka ), la en ce moment en couche externe indestructible j'ai un parka BW, super mais le confort pourrait être un chouillas meilleur sans polyester, et surtout le flecktarn c'est pas le top en matière de " discrétion " vis a vis des promeneurs...

Azur faut qu'on trouve un moment pour se voir un de ces 4  ;#

J'ai aussi cette parka. Pour 15€, sincèrement, c'est le top. Nikwaxé, c'est encore mieux. Ensuite, oui le fleck, ça donne mauvais genre. D'un autre coté, pour la photo animalière, un motif un peu disruptif n'est pas non plus inutile.


23 avril 2012 à 14:21:23
Réponse #10

bpc


depuis l'adolescence, je suis resté fidèle au pull chaussette( barbour), une veste légère en coton non imperméable pour le vent et un poncho pour la pluie.

j'adore les surtouts( smock) en coton pour se protégé du vent, même si je trouve plus pratique une veste s'ouvrant entièrement, plus aérée quand on a trop chaud.

j'utilise donc un surtout de l'armée suédoise:
http://www.genuinearmysurplus.co.uk/product/swedish-hooded-windproof-snow-smocks/

un matériel intéréssant:
 simplicité, bas prix( je crois que je l'avais eu pour 20€ ?), solide coton, coupe ample, confortable, agréable, les cordons sont en fait d'épais rubans, une ceinture intérieure à la taille, une vaste capuche qui permet de conserver un couvre-chef,  gros boutons en ivoire végétal !

dans l'idéal, j'aurais aimé trouver la même chose, mais plus court et plus léger.

23 avril 2012 à 14:22:57
Réponse #11

RvB75


Intéressant ce début de retex, j'attends la suite avec impatience car je n'ai pas abandonné cette idée là  ;)

D'un autre coté, pour la photo animalière, un motif un peu disruptif n'est pas non plus inutile.

J'en suis de moins en moins convaincu  :D
C'est certes pas mal si tu ne bouges pas d'un poil, mais motif disruptif ou pas si tu bouges tu es "grillé". Pour de l'observation pure, en revanche, je pense que le camo est un plus : encore faut-il qu'il ne soit pas trop sombre, ce qui est le cas de la majorité des motifs ; autant pour de la photo, ça ne suffit pas : comprendre qu'il y a bien d'autres paramètres plus importants qu'un motif camo et que même avec ce dernier, tout mouvement perçu par l'animal est définitivement éliminatoire.
Comme (presque) tout le monde, j'ai du camo en stock, mais avec les années, je me suis de plus en plus convaincu que ce n'était pas la bonne approche, ou du moins, que la plupart des camo utilisés n'étaient pas adaptés. La question à se poser, c'est, pourquoi ai-je besoin d'un motif camo ? La vraie réponse pour moi, c'est, pour me cacher dans les endroits où je ne suis pas censé me trouver car partout ailleurs, je suis censé me fondre dans l'environnement : l'exemple qui me vient de suite à l'esprit, ce sont les motifs arbres. Pourquoi diable en aurais-je besoin puisqu'en forêt il y a une infinité de manière de me cacher dans cet environnement et qu'en prairie je serai aussi visible que si j'avais un gyrophare sur la tête.
Finalement peu de motifs camo répondent à ce cahier des charges (me camoufler là où je ne suis pas censé être vu)... et encore moins se montrent (relativement !) universels.
J'en suis donc venu à préférer les tenues discrètes MAIS PAS TROP SOMBRES car ces dernières vous transforment en tache noir au delà d'une vingtaine de mètres. À l'affût, que je ne sois pas camouflé n'est pas un problème puisque je me fais mes caches ou en utilise des naturelles à peine aménagées. Sinon, j'approche autant que le terrain me permet de le faire discrètement, et je me drape dans des toiles de camouflage (en maille fine) de divers coloris adaptés à l'environnement. Et si l'approche devait nécessiter un motif camo pour ne pas être vu, c'est que c'est une approche trop risquée vouée dans 90% des cas à déranger la faune => je ne la fais pas car c'est ma première règle inviolable dans la discipline.

23 avril 2012 à 19:48:08
Réponse #12

azur


Premier retour sur la Morgedal après une après-midi sous le vent/la pluie à transbahuter des barrières en bois... et satisfait pour le moment:
- imperméabilité: le produit étant neuf, la déperlance est encore excellente, donc rien à dire de ce coté; même après une grosse averse, rien n'est passé à travers la capuche
- coupe-vent: aucun souci de ce coté, dos au vent on ne sent rien traverser et les élastiques réglables font leur office
- résistance à l'abrasion: les barrières étaient posées dans la boue et l'herbe et certaines étaient partiellement couverte de sable; je n'ai rien ménagé et aucune trace de fatigue
- salissure: diverses traces de boue/sable/terre/mousse... en frottant avec la main une fois que c'est sec, on retire facilement le plus gros. Le lavage devrait sans problème venir à bout des taches les plus tenaces

Points fort:
- la respirabilité: pas de sensation d'être coupé du monde extérieur, aucune sensation d'humidité même en faisant des efforts
- le silence: ça change des vêtements synthétique à membrane...
- l'aisance: la légèreté et la coupe font que le vêtement se fait oublier

pas pu tester: la facilité de séchage... puisque la déperlance a fait son œuvre!  ::)

Conclusion: je ne regrette pas... l'achat va être rapidement rentabilisé!

Question: sur la partie supérieure de la capuche, il y a un velcro posé le long du fil rigide et rien n'en explique l'usage... j'ai bien pensé à un filet amovible pour camoufler le visage, mais ce n'est pas dans l'esprit du vêtement. Quelqu'un aurait une idée?

EDIT: j'ai ma réponse: ce velcro est destiné à placer une fausse fourrure sur le tour de la capuche: http://www.raymears.com/Bushcraft_Product/869-Bergans-Morgedal-Backcountry-Anorak-Dark-Khaki/
« Modifié: 17 mai 2012 à 23:40:00 par azur »
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

24 avril 2012 à 19:46:38
Réponse #13

camoléon


Salut,

Je ne regrette pas l'achat de cette veste!
Je viens de la tester quelques jours sur le GR34 (Côtes d'Armor), dans des conditions...bretonnes ;#!
Climat côtier très changeant, température mini. 6°C le matin, pas mal de vent (35 à 75km/h), orages, pluie, crachin pénétrant, grêles bien violente. La Mordegal à été la pièce maitresse de mon équipement:

-Très bonne protection au vent.
-Excellente déperlance.
-Bonne protection contre l'humidité ambiante et la pluie. Même après un bon crachin et deux orages de grêle en 3 heures de marche, quelques taches d'humidité localisés mais on ne peut pas dire que le tissus ai été transpercé.
-Conserve bien la chaleur corporelle quand on en a besoin, mais sans étouffer (c'est vrai qu'il faut aussi bien étudier les couches inférieures). Quand trop chaud, on ouvre le zip, relève les manches, desserre la ceinture et c'est bon.
-Sèche vite.

Mention spéciale pour  :up::

-Le confort général.Agréable à porter, légère, silencieuse.
-La protection et le champs de vision impeccable (visière fil de fer, 3 réglages) de la capuche-cagoule.
-L'emport et la protection des mains et des objets, l’accessibilité (gros anneaux, top pour les gants) des poches.

En ce qui concerne la résistance à la salissure, outre les classiques boue, tache de végétaux humide ou en décomposition, j'ai eu aussi l'occasion de tester le purin d'origine diverse et le café. Rien n'est resté longtemps.

 ;)











« Modifié: 24 avril 2012 à 20:12:31 par camoléon »
"Pour vivre heureux (et vieux), marchons invisible et silencieux"

"Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace"

"Je marche au pas de Loup"

24 avril 2012 à 20:03:30
Réponse #14

RvB75


Je rêve ou vous êtes en train de décrire ce que je cherche depuis des années !? :o
Pour de mauvaises raisons j'ai bien failli passer à côté, mais vos deux derniers retours m'ont convaincu que la Morgedal était ce que je cherchais, je vais donc acquérir cette veste d'ici l'automne prochain vu que j'ai récupéré mon proto polycoton/goretex tête et épaules. Je ne suis pas vraiment satisfait (au moins ça m'évite de faire un achat inutile) mais je vais l'achever car je n'aime pas gâcher, et le matos, et les efforts de ceux qui se sont dévoués pour m'aider.

Merci à vous deux  :doubleup:

24 avril 2012 à 20:11:00
Réponse #15

azur


Je rêve ou vous êtes en train de décrire ce que je cherche depuis des années !? :o
Après deux jours d'utilisation plutôt intensive dans des conditions variées et pour le moins exigeantes pour un vêtement de dessus, j'estime que j'ai enfin trouvé le vêtement de dessus dont je rêvais depuis longtemps: polyvalent par excellence, en fonction de ce qu'on porte dessous...

Si je devais trouver une amélioration possible, c'est l'utilisation d'un ripstop exclusivement en coton EPIC qui permettrait d'améliorer la rusticité en conservant les autres qualités (légèreté, facilité de séchage, silence, résistance au feu...), mais là je chipote  ;#
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

24 avril 2012 à 20:24:48
Réponse #16

camoléon


Citer
Je rêve ou vous êtes en train de décrire ce que je cherche depuis des années !?

On ne te l'avais pas déjà dit, sur un autre fil? ;) ;#
"Pour vivre heureux (et vieux), marchons invisible et silencieux"

"Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace"

"Je marche au pas de Loup"

24 avril 2012 à 20:31:29
Réponse #17

Patrick


-Très bonne protection au vent.
-Excellente déperlance.
-Bonne protection contre l'humidité ambiante et la pluie. Même après un bon crachin et deux orages de grêle en 3 heures de marche, quelques taches d'humidité localisés mais on ne peut pas dire que le tissus ai été transpercé.
-Conserve bien la chaleur corporelle quand on en a besoin, mais sans étouffer (c'est vrai qu'il faut aussi bien étudier les couches inférieures). Quand trop chaud, on ouvre le zip, relève les manches, desserre la ceinture et c'est bon.
-Sèche vite.
Je ne comprends pas trop comment c'est possible pour un vêtement cotton.

24 avril 2012 à 20:39:22
Réponse #18

camoléon


Citer
Je ne comprends pas trop comment c'est possible pour un vêtement cotton.

La smock est en EPIC, c'est à dire du coton tissé serré et encapsulé dans du silicone au niveau de la fibre même.

http://www.nextec.com/epic_cotton.html

 ;)
"Pour vivre heureux (et vieux), marchons invisible et silencieux"

"Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace"

"Je marche au pas de Loup"

24 avril 2012 à 20:43:56
Réponse #19

azur


Je ne comprends pas trop comment c'est possible pour un vêtement coton.
Ben... moi non plus, en fait ::) mais le fait est là!
Je suppose que le traitement EPIC décrit par RvB75 montre sa pertinence et son efficacité:
Citer
Pour éviter les confusions, Epic Coton, c'est du coton à 100%, mais avec un tissage spécifique, et une prise de la fibre de coton dans le silicone (ce n'est ni une enduction du tissu, ni une couche à part) qui lui donne des capacités windproof et waterproof proche (supérieures ?) au Ventile.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

24 avril 2012 à 21:44:32
Réponse #20

Patrick



24 avril 2012 à 22:30:08
Réponse #21

RvB75


On ne te l'avais pas déjà dit, sur un autre fil? ;) ;#

 ;#
Je suis devenu trop "marketosceptique" avec les années. La grande question était de savoir ce que ça donnait en réalité sur le terrain, mais vu que ça tient les promesses de départ, je dis banco. Reste l'inconnue de la durabilité du silicone... on va tester ça vu que ça vaut le coup  :up: et au pire, vu que ça semble bien coupe vent, on se retrouvera avec un coton serré qui pourra être nikwaxé*.
Les plus téméraires pourront même tenter l'enduction maison au silicone dans leur garage**  :closedeyes:

* : à supposer que ce soit un jour nécessaire.
** : avec quand même sans doute des conséquences sur la respirabilité du truc

24 avril 2012 à 22:38:38
Réponse #22

azur


De toute façon, sans même parler de la matière, le vêtement en lui-même est très bien conçu et même s'il perd sa déperlance, avec une stowaway en dessous, ça sera toujours plus solide et plus polyvalent qu'un vêtement à membrane pour une protection à peine moins bonne.
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

24 avril 2012 à 22:48:57
Réponse #23

RvB75


Tu fais bien de le rappeler, je voulais le mentionner et j'ai zapé le truc   :up:

24 avril 2012 à 22:53:16
Réponse #24

azur


Pour montrer sa réelle polyvalence:



Un bonheur... même dans cet usage, pas forcément prévu, elle est bien meilleure que tous les vêtements dit "techniques" qui coutent un bras!
Tout le monde savait que c'était impossible... est venu un idiot qui ne le savait pas, et qui l'a fait!

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité