Nos Partenaires

Auteur Sujet: Demande de conseils: Bucheronnage et utilisation de tronçonneuse (Avis aux pros)  (Lu 21906 fois)

25 octobre 2011 à 12:54:21
Lu 21906 fois

Mrod


Bonjour à tous,

J'ai fais une recherche rapide et ses deux sujets ne sont pas ou peu abordés sur le forum. En tout cas pas de façon ciblés alors que je sais qu'il y a des bucherons professionnels sur le forum et que je suppose que beaucoup font leur bois de chauffage eux mêmes aux vues des prix du bois dans certaines régions (par chez moi c'est autour de 50€ pour du châtaignier sec, 60-70 pour du chêne pas sec (vert et blanc mélangé en général) et autant pour du hêtre sec).

J'en profite pour donner un lien sur le forum concernant l'affouage:
http://www.davidmanise.com/forum/index.php?topic=2004.0

Je faisais déjà mon bois de chauffage moi même depuis quelques années mais plus depuis mon installation en Cévénnes car ici l'exploitation du bois demande pas mal de logistique car les terrains sont difficiles d'accès.

Depuis un mois je travaille comme bucheron, un bon moyen pour moi de compléter mon activité saisonnière d'accompagnateur, l'artisanat et d'avoir mon bois de chauffage pour une bouchée de pain.

Le fait de pratiquer cette activité quotidiennement augmente considérablement le risque d'accident, avant je consacrais deux à trois semaines par an à cette activité alors que cette année (et les prochaines) ce sera plusieurs mois. De plus en étant payé à la tâche (à la stère) j'ai augmenté ma cadence de travail.


C'est pour cette raison que j'ai pensé à créer ce fil de discussion.
J'aimerai abordé les risques liés au bucheronnage, à l'utilisation d'une tronçonneuse, le matériel de protection et aussi les premiers secours, notamment le matériel spécifique à emporter.

C'est une demande assez personnelle mais j'espère qu'elle servira à d'autres, professionnels ou amateurs.

Je vais partagé ma faible expérience en attendant qu'elle soit complétée par celle des autres et si j'ai le temps je synthétiserai les diverses contributions de chacun.

Avant de commencer je tiens à signaler et donner le lien vers un forum pro spécialisé dans le bucheronnage et l'élagage. Très orienté autout de l'élagage "grimpé" et parfois un peu trop technique et pointu pour un néophite mais tout de même plein de bonne infos. On regrettera l'absence de section dédié aux premiers secours: Le forum des arboristes grimpeurs

Histoire de structurer un peu la discussion voici les thèmes que je souhaites aborder, mais j'espère que la discussion ne ce limitera pas qu'a ceux là:


Risques liés au bucheronnage:

- Abattage et tronçonnage


Risques liés à l'utilisation d'une tronçonneuse:

- Tous les risques potentiels: rebonds et coupure, chaîne qui casse, etc
- Les conseils d'utilisations


Matériel de protection:

Voici une liste: (à compléter probablement)
- Chaussure de sécurité
- Vêtements anti-coupures
- Casque avec visière et protection auditives
- Gants


Premiers secours et matériel spécifique:
Comment réagir et quel matériel spécifique à ajouter à une trousse de secours "standard"



Voici mes questions et ma maigre contribution.

Pour ce qui est de l'abattage et du tronçonnage je laisse à plus expert que moi le soin d'expliquer les choses de façon claire. Idem pour l'utilisation d'une tronçonneuse.
La semaine dernière j'ai cassé ma première chaine. j'avais monté le guide et la chaine de ma deuxième tronço qui sont de mauvaise qualité ce qui explique probablement qu'elle ai cassé en peu de temps (j'étais sur de gros futs et le guide en 50 au lieu de 45 était utile). C'était la première fois que ça m'arrivait et y'a pas eu de blessure mais je me posais déjà la question au paravent: Qu'en est-il du risque de blessure lorsque la chaîne casse?


En ce qui concerne le matériel j'ai pas mal de questions.
J'ai investi dans une paire de chaussure (jallatte) coqués avec protection en mousse tout autour de la cheville. J'en suis très content, c'est un ancien modèle (plus commercialisé),classe 1, tout cuir double épaisseur, sans membranes ni semelles vibram, achetée saux puces (neuves). Elles ressemblent à celles-ci en légèrement plus basses:
Pour ce qui est du pantalon je cherche activement. Je suis un peu perdu en ce qui concerne la norme de classement. Je ne connais pas la vitesse de la chaîne de ma tronço donc je ne sais pas si un pantalon de classe 1 suffirait. J'ai une husqvarna 357xp, c'est pas un modèle des plus puissants et elle est amplement suffisante pour l'utilisation que j'en ai et pas trop lourde pour moi (j'ai pas encore le physique d'un bucheron).
On en trouve à des prix intéressants sur le net mais je préfèrerai l'essayer avant. De plus je me demande si une protection à 360° est obligatoire pour mon utilisation étant donné que je ne grimpe pas.
Autre question, pantalon, chaps ou salopette? j'ai un problème de hanche (séquelle de ma prépa intensive au probatoire d'AMM) et je porte toujours des bretelles. Je préfèrerai un modèle léger pour ne pas avoir trop chaud (quitte à porter une couche thermique en dessous) et qui ne gène pas trop les mouvements mais surtout un modèle résistant pour ne pas le flinguer en un an.

Je ne porte pas de casque. Je bosse soit sur une coupe de châtaignier qui sont déjà abattus ou alors sur une coupe de chêne ou les arbres sont de petit diamètre (15 à 30cm) avec très peu de branches basses donc risque presque nul de se prendre quelque chose sur la tronche quand on les abats.
Je travail avec des lunettes en permanence, des lunettes de soleil très claires mais je pense acheter une paire de lunettes de protection transparentes appropriés mais quoi choisir, un modèle plutôt léger et bien aéré et ou l'acheter (je pensais à asmc). Une visière de protection est-elle obligatoire? Avec une débroussailleuse j'en porte toujours une mais avec la tronçonneuse je ne me suis jamais blessé au visage avec les projections même si j'en reçoit quelque fois.
J'utilise des boules quies pour atténuer le bruits mais me conseillez vous d'investir dans un système de protection supérieur.

Les gants! Alors là c'est le grand questionnement. Gants anti-coupures ou pas? J'ai toujours les deux mains sur la tronço et dès que je dois intervenir dessus pour une raison x ou y et que le moteur tourne j'ai toujours le réflex de déclencher le frein de chaine. Autre question, où trouver des gants qui tiennent plus d'un mois. Je bosse tanto avec des mitaines, tanto avec des gants en cuir de VTT. Ils sont renforcé tout les deux mais pas prévu pour cette activité alors ils s'usent très rapidement. Les mitaines sont dans un état lamentable et les gants sont déjà troués au pouce, index et majeur des deux mains. Que choisir? des gants en cuir pour gros travaux à bas prix et les changer régulièrement ou avez vous des modèles haut de gamme à me conseillers. Sinon je pensais me fabriquer des protections en cuir à enfiler par dessus les gants. J'apprécie beaucoup les deux paires que j'utilise actuellement car elle ont des coussinets en silicone qui atténue bien les vibrations.


On en arrive aux premiers secours.
D'un coté il y a les types de blessures éventuels et d'un autre coté le matériel spécifique.

Pour ce qui est des blessures par perforation je pense savoir comment réagir. On a déjà abordé ce thème sur le forum. Je laisse le soins aux pros urgentistes et autres de faire une piqure de rappel sur ce fil.

Pour les coupures de tronçonneuses?
En cas de coupure légère je nettoierai bien la plaies des éventuels copeaux avec de l'eau et du savon puis produit antiseptique avant de protéger la plaie avec un pansement.

Pour ce qui est d'une coupure plus grave?
Le souci avec les coupures de chaine de tronçonneuse c'est que ça fait de la viande hachée!
Je vois deux cas de figure: artère non touchée ou artère touchée voir sectionnée, en gros ça saigne raisonnablement ou ça pisse le sang dans tout les sens.
Mon réflèxe serait de poser un CHUT et direction le médecin si je peux me déplacer, j'appelle la cavalerie.


J'en viens donc au matériel spécifique.
J'emmène avec moi ma trousse de secours habituelle déjà très complète afin de parer à tout type de bobo qu'on peux rencontrer quand on pratique la rando ou la vie sauvage/bushcraft et qui est prévue pour parés à d'éventuels accidents avec couteau et hachette mais pas tronço.
J'ai notamment un CHUT de l'armée palestinienne (merci Guillaume), un tampax et une bande qui peuvent aussi servir de pansement compressif mais je me demande si je ne devrais pas prendre un CHUT de plus grande taille genre 20x10cm voir plus. J'en avais un par le passé mais je l'ai utilisé lors d'une démo et je n'en ai pas racheté car c'était trop encombrant (presque aussi gros que ma trousse de secours complète).
D'ailleurs je pensais à un truc. C'est bien d'avoir du matériel approprié avec soi mais en général il est dans le sac à dos, qu'on a pas sur le dos quand on tronçonne et qui se trouve en général à quelques mètres de nous donc je pensais me fabriquer une pochette à mettre à la ceinture pour y mettre le gros CHUT et deux trois autres bricoles afin de pouvoir intervenir le plus rapidement en cas de blessure.
Voyez vous d'autres type de matériel à emporter impérativement? En sachant que ma trousse est déjà très complète afin de parer à tout type de bobo qu'on peux rencontrer quand on pratique la rando ou la vie sauvage/bushcraft.

Voilà c'est tout pour le moment, je complèterai peux être plus tard je dois aller manger.

Merci d'avance,

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

25 octobre 2011 à 13:21:51
Réponse #1

Loriot


Je vais tacher de te répondre plus en détail plus tard mais je ne saurais trop te recomander l'usage d'un casque avec visière grillagée. La plupart ont des protections pour les oreilles également. (moi j'ai même la radio dedans... C'est cool)
Pentalon, salopette. A toi de voir ce que tu préfères.
Un site ou on peut trouver pas mal d'info: http://www.suva.ch

C'est une assurance professionnelle en Suisse mais les normes doivent être a peu près les mêmes qu'en Europe, je te laisse farfouiller ;D
Buches bien!
Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

25 octobre 2011 à 15:34:20
Réponse #2

gmaz87


Salut Mrod, :)
Je fais mon bois avec un pote, en fait il abat et coupe et je fais l'arpète  ;), donc ma connaissance en la matière quant au matos est assez limitée.
Ceci dit mon copain a investi dans un bon pantalon anti coupure (protection à 180°, c'est déja assez lourd et chaud à porter) seulement l'an passé après avoir failli y laisser un bon morceau de jambe suite à un rebond de chaine sur une branchette de rien du tout.
Son pantalon classique y est resté ainsi qu'une belle estafilade sur la jambe.
Pour le reste il a des chaussures coquées et des gants de cuir qui durent plus ou moins, pas trouvée la panacée en ce domaine.
Pas de casque sauf pour abattage et des lunettes quand il y pense, mais bon pas un modèle à suivre car parfois ça gicle bien en coupant sur du bois un peu sec et un morceau  dur est vite arrivé dans les yeux.
Par ailleurs si tu veux j'ai une tenue complète, veste + pantalon, en bon état (acheté dans un vide grenier) pas neuf, les coloris un peu passés mais opérationnelle, la veste est à la norme EN 340 en taille 5 XXL et le pantalon EN 381-5 Taille 5 XL.
Si ça peut te dépanner bien que ce ne soit sans doute pas ta taille exacte, c'est cadeau, frais de port pour moi.
a+
Gérard
ps: la marque c'est SIP PROTECTION.
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

25 octobre 2011 à 16:10:53
Réponse #3

Mrod


Merci Loriot,

Pour le casque c'est moins cher que ce que je pensais, je vais voir pour m'en procurer un. NB: tout les équipement de protections sont à ma charge.

Merci pour le lien mais ça ne m'aide pas beaucoup car je bosse seul voir à deux mais distant de plusieurs dizaines de mètres sans forcément être visible par l'autre, de plus la parcelle ou on fait de l'abattage n'est pas très dangereuse, pente douce et arbres de petite taille.

Dans l'attente de ta futur réponse complète,


Gérard,

Merci pour la réponse,
En ce qui concerne la tenue je veux bien le pantalon, la veste j'en aurait pas l'utilité (enfin je vois pas l'utilité, faut le faire exprès pour s'entailler le bras), je préfère bosser avec mes vielles vestes de rando. C'est sur on fait pas la même taille de vêtement, je vais flotter dedans mais avec une ceinture et les bretelles ça devrait le faire en attendant que j'investisse. En tout cas merci beaucoup par avance, la suite par mp.


Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

25 octobre 2011 à 16:35:29
Réponse #4

yaya


pour avoir passer un diplôme en bucheronnage (BEP travaux forestiers ) je peut te lister les accidents vu ou vécu par les collègues et se qui leur a sauvé la mise souvent  :-\
rebond de la tronçonneuse lors de la coupe d'une branche de pin qui casser le c***lle a hauteur de visage = mauvaise utilisation de la tronçonneuse (instable ) lors du rebond le casque a stopper net la chaine le casque est partie a la poubelle.

entaille au niveau de la cuisse = un pote était en train d'abattre un arbre tous se passe bien quand un "prof" arrive et me gueule littéralement dessus parce que je laisse mon pote travailler sous un arbre pret a tomber et m'ordonne de le faire dégager au plus vite, je lui tape sur l'épaule il était hyper concentré sur son truc coup de panique il sort la tronçonneuse a la va vite et le guide touche sa salopette de sécurité sans dommage physique pour lui.

entaille au niveau du bout du pieds= en ébranchant un arbre très feuillu un pote a toucher le bout de sa chaussure avec le bout du guide= chaussure de sécu morte heureusement y avait la coque .

chaine qui pète en pleine coupe = retour de la chaine sur la cuisse de mon pote la salopette  de sécurité entailler.

Après niveau règle de sécurité la plus importante a mes yeux ( et on nous la rabâché je ne sais combien de fois ) toujours prévenir une personne proche " je suis sur la parcelle X a tel niveau je finirais normalement a telle heure j'ai mon portable, je suis avec Y ".

et pour les premiers secours toujours garder a l'esprit qu'une tronçonneuse ça mâche c'est sale et sa rentre dans la chair comme dans du beurre donc les accessoire essentiel sur une coupe sont : pansement compressif, garrot, quickclot, sifflet, couverture de survie en tenant compte du fait qu'on est en foret et que les secours peuvent mettre beaucoup de temps pour arriver.

Niveau tenue perso j'ai eu celle la qui m'a toujours satisfait :
http://mavelin.com/Salopette-contre-les-tronconneuses-anti-coupure-Forestiere-TYPE-C-Leger-Robuste-SIP-Protection-1SG6_18_214_134.html
« Modifié: 25 octobre 2011 à 16:43:13 par yaya »

25 octobre 2011 à 19:49:19
Réponse #5

filmanue


yaya,

tu as tout bien resume.

je ne sais si c est que vous faites mais au Quebec et au Yukon nous avons un pansement compressif dans le casque.

et un casque toujours pour les raisons que tu as evoque.

je n ai jamais utilise de salopette juste des pantalons 180°  ou 360° et je n arrive pas a porter ceux d hiver (trop chaud).

pour les chaussures nos bottes sont vaiment particulieres mais doivent ressembler a ce que font les scandinaves.

j ai au moins deux copains qui peuvent dire merci aux pantalons renforces.

bien a vous.

25 octobre 2011 à 21:08:34
Réponse #6

Spire



25 octobre 2011 à 21:15:28
Réponse #7

Wla


Salut,
Je ne suis pas bûcheron professionnel, mais j'ai un peu d'expérience.Donc, dans le désordre :

Vitesse de la chaîne de ta tronçonneuse : 21.4 m/s

Citer
risques liés au bucheronnage
Je ne reviendrais pas sur les risques de coupure en tout genre, par contre, on ne pense jamais assez à la position et aux risques de douleurs lombaires dorsales, hanches... surtout si tu coupe du bois qui se trouve par terre. Avant de travailler penser à ménager son dos (surélever le billot à couper, plier les genoux etc...). Le port d'une ceinture lombaire peut t'obliger à adopter la bonne position au début.
Dans le même genre, le choix d'une tronçonneuse doit se faire en fonction de leur équilibre et de leur poids.

Un copain, prof de bûcheronnage auprès de jeunes en difficulté a toujours un pansement compressif dans son casque et pas dans le sac!! Idem pour le téléphone et le sifflet.  
Une sacoche banane avec tout le nécessaire ne pèse pas bien lourd.

Citer
Pour ce qui est du pantalon je cherche activement.
Y a quelqu'un qui en vendait sur le forum dernièrement, sans succès.

Citer
Une visière de protection est-elle obligatoire?
Oui, c'est mieux, surtout que cela ne coute pas très cher.
Pour avoir été dans un salon spécialisé dans les EPI (Preventica pour ne pas le nommer), je peux te dire qu'un EPI de qulité se porte facilement, alors qu'un EPI premier prix sera vite insuportable et restera à la maison. Donc n'hésite pas à prendre des EPI confortables

Citer
J'utilise des boules quies pour atténuer le bruits mais me conseillez vous d'investir dans un système de protection supérieur.
Ce qui compte c'est l'atténuation phonique apportée par ton système de protection. Certaines "boules Quies" sont très efficaces.

Citer
En cas de coupure légère je nettoierai bien la plaies des éventuels copeaux avec de l'eau et du savon puis produit antiseptique avant de protéger la plaie avec un pansement.
Penser aussi au nettoyage au sérum phy

Citer
D'ailleurs je pensais à un truc. C'est bien d'avoir du matériel approprié avec soi mais en général il est dans le sac à dos,
Pansement compressif dans le casque, le reste dans les poches ou à la ceinture, mais pas dans le sac



Dans l'urgence, la première chose négligée est la sécurité.
Je ne suis responsable que de mes paroles, pas de leur interprétation

28 octobre 2011 à 03:10:59
Réponse #8

Stephane


Une chose qui ne semble pas avoir été mentionnée et qui peut aussi te sauver bien des problèmes, en plus de te faire la vie plus facile, prends bien le temps de bien aiguiser tes scies a intervalles réguliers (après une demi-journée de coupe, une scie n'est plus affilée pour un bon bucheron). En plus de couper plus facilement le bois, donc moins de temps a tenir la scie, donc moins d'efforts, ca peut aussi te sauver des accidents puisque tu te fatigueras moins et que tu n'auras pas a faire le singe pour te placer pour que ta scie coupe bien!!
Je suis un simple "bucheron du dimanche" et pourtant, je vois une énorme différence entre une scie bien affilée et une qui ne l'est pas!
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

28 octobre 2011 à 07:46:57
Réponse #9

filmanue


Une chose qui ne semble pas avoir été mentionnée et qui peut aussi te sauver bien des problèmes, en plus de te faire la vie plus facile, prends bien le temps de bien aiguiser tes scies a intervalles réguliers (après une demi-journée de coupe, une scie n'est plus affilée pour un bon bucheron). En plus de couper plus facilement le bois, donc moins de temps a tenir la scie, donc moins d'efforts, ca peut aussi te sauver des accidents puisque tu te fatigueras moins et que tu n'auras pas a faire le singe pour te placer pour que ta scie coupe bien!!
Je suis un simple "bucheron du dimanche" et pourtant, je vois une énorme différence entre une scie bien affilée et une qui ne l'est pas!

oh que oui Stephane c est le jour et la nuit ...

28 octobre 2011 à 10:11:53
Réponse #10

P-H


Bon, moi j'ai arreté pour suivre un autre voie mais j'ai quand même un peu d’expérience (un CAPA, un BEPA, un BTA et j'ai pas mal bossé avec des bucherons)
Pour ce qui est des pantalons, je n'ai toujours eu que des 180°. La salopette est peut etre un peu plus chiante a porter mais c'est bien pratique quand même, au gout de chacun ça...
Le casque avec la visière grillagée, c'est le top pour moi. ça protège et ça ne bouge pas. Ca ne s’encrasse pas non plus... sur du résineux, une visière "normale, c'est affreux...
perso, j'aime bien avoir les protections auditives montées sur le casque. Ca cale le tout et c'est super bien contre ces putains de petites branches qui viennent te fouetter les oreilles... ::)

les gants, je prenais et je prends toujours des gants en cuir grand froid( de chez mr bricolage par exemple) renforcés entre le pouce et l'index. Ils sont assez résistants et confortables a porter car souvent, les gants "forestiers" sont difficiles a porter sans arrêt.
Les chaussures, j'ai longtemps eu des bottes mais c'est lourd a porter toute la journée et si tu ne bosse pas en milieu humide, les Jalattes, c'est tres bien, meme si il faut voir que les dernières pompes sont plus agréables que les anciens modèles...

Comme ça a été dit plus haut, une bonne chaine, avec les formes de gouges adaptées au taf ça facilite la vie et ça soulage le bonhomme...
Quasiment partout ou j'ai bossé, on rafraichissait l’affutage à chaque fois qu'on refaisait le plein.  ;)


28 octobre 2011 à 12:33:33
Réponse #11

Mrod


Merci à tous pour les réponses,

Spire,
Tu n'avais probablement pas remarqué que dans mon intervention initiale j'avais mentionné ce forum là.

Pour ce qui est de la chaîne je la rafraichi tout les jours, une à deux fois. C'est super important, comme dejà dit ça évite de se fatiguer et ça diminue vachement le risque de rebond.

Pour ce qui est de la ceinture lombaire j'y ai pensé, parce qu'avec mes 1m90 je suis souvent plié en deux. Quelqu'un pourrais me conseiller pour ce type de produit? parce que je ne sais pas du tout où en trouver. J'avais quelques douleurs les deux premières semaines mais elles ont disparues, ce sont plutôt les tendons des avants bras qui me préoccupent. Au niveau musculaire ça va (vive le travail du cuir et la sculpture), j'ai encore quelques courbatures à froid le matin mais la masse musculaire est en train de se développer. Par contre les tendons mettent beaucoup plus de temps à ce renforcer (ce qui est normal) et j'ai peur de les abimer.

Merci Wla pour la vitesse de chaîne, un EPI classe 1 est en fait limite, vaudrait mieux que j'investisse dans du classe 2.

Au passage quelques liens:

Wiki: Tronçonneuse
PDF sur les EPI

Y'a un thème que j'avais oublié d'aborder:
Les effets secondaires de l'utilisation intensive de la tronço:
Mauvaises circulation dans les membres supérieurs. Personnellement ça va à peu près, j'ai quelques fourmillement en fin de journée après le boulot mais pas plus que ça. Par contre j'ai quelques problèmes oculaires. Je ressent une gène au niveau des yeux, comme s'ils étaient fatigués mais pas comme quand on passe X heures devans un ordi par exemple. J'ai l'impression que c'est une fatigue musculaire, ne serait-ce pas dû aux vibrations par hasard?

Pas mal l'idée du CHUT dans le casque. En attendant j'ai trouvé une solution, j'avais une pochette de cuisse qui trainait dans un coin, trop grosse à mon goût pour mes sorties dans la verte mais elle est fait pile la taille d'un CHUT grand format du coup je l'y ai mis avec de la poudre type quikclot et quelques dosettes de sérum phy.

Pour ce qui est du choix entre pantalon, salopette ou cuissardes (chaps en anglais) j'ai toujours pas tranché. J'opterai plutôt pour des chaps parce que c'est mieux ventilé (je transpire beaucoup mais j'en ai pas trouvé en classe 2 (je vais mieux chercher quand j'aurais le temps). Sinon salopette parce qu'avec mon problème de hache c'est le mieux car de toute manière je porte tout mes pantalons avec des bretelles.
J'ai vu un modèle de marque SIP en classe deux mais ça tourne dans les 160€... Je comprends bien l'importance de cet équipement mais je roule pas sur l'or et avec le mauvais temps qu'on se tappe en se moment je bosse pas tout les jours alors y'a pas autant d'argent que prévu qui rentre dans les caisses.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

28 octobre 2011 à 14:12:17
Réponse #12

Wla


Citer
Pour ce qui est de la ceinture lombaire j'y ai pensé, parce qu'avec mes 1m90 je suis souvent plié en deux. Quelqu'un pourrais me conseiller pour ce type de produit? parce que je ne sais pas du tout où en trouver. J'avais quelques douleurs les deux premières semaines mais elles ont disparues, ce sont plutôt les tendons des avants bras qui me préoccupent. Au niveau musculaire ça va (vive le travail du cuir et la sculpture), j'ai encore quelques courbatures à froid le matin mais la masse musculaire est en train de se développer. Par contre les tendons mettent beaucoup plus de temps à ce renforcer (ce qui est normal) et j'ai peur de les abimer.

Quelle que soit l'activité physique, la bonne posture est importante.
Je n'en étais pas conscient avant de m'inscrire au moniteur PRAP (prévention des risques liés à l'activité physique). Le travail, c'est comme le sport : il faut s'échauffer, il faut se muscler, il faut plier les genoux plutôt que de casser le dos, il faut adopter l'outil à l'homme et non l'inverse etc...
C'est souvent du bon sens, mais on n'y pense pas toujours

Concernant l’achat d'une ceinture lombaire, tu peux aller en pharmacie, ou dans un magasin de sport.
Celle qui me convient le mieux provient d'un magasin de moto.

Citer
ce sont plutôt les tendons des avants bras qui me préoccupent
.
Boire, boire, boire, même en hivers.
Dans l'urgence, la première chose négligée est la sécurité.
Je ne suis responsable que de mes paroles, pas de leur interprétation

28 octobre 2011 à 17:33:12
Réponse #13

jerome13


Hello!  :)

Concernant les pantalons de sécu, faut aussi préciser qu'il faut le jeter dès qu'il est abîmé, même superficiellement! Dès qu'y a une entrée pour les copeaux, les crasses, etc. ça diminue énormément l'efficacité des fibres qui bloqueront la chaine en cas de coupure. donc poubelle!  ;)

Un autre risque quand on coupe certaines essences (le peuplier par exemple) c'est que ça peut exploser, le tronc se fend d'un coup! Pour éviter ça, il faut forer dans l'entaille... Je ne m'aventure pas dans le détail car je ne suis aussi qu'un bucheron du dimanche!  :D

28 octobre 2011 à 18:15:54
Réponse #14

Mrod


Citer
Boire, boire, boire, même en hivers.

Je suis assez sportif et j'ai été bien formé, normal pour un accompagnateur rando. Donc sur ce point pas de souci. Je tourne à quatre litres par jour quand je bosse... sans compter le litron de kawa...

Nico

PSHS:
PH, tes deux derniers renards sont à croquer, heureusement pour moi j'ai pas les moyens de me payer celui qui est encore disponible... Mais sinon t'aurais déjà reçu un mail!
« Modifié: 28 octobre 2011 à 18:21:20 par Mrod »
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

28 octobre 2011 à 21:38:11
Réponse #15

yaya


petit hors sujet : P-H tu as passé tes diplômes dans quel établissement ? ( on a peut-etre fréquenté les mêmes salles de cours  ;#)

28 octobre 2011 à 23:37:39
Réponse #16

Draven


Je suis dans le métier du coté de la technique, et je suis au contact de bucherons quasi quotidiennement. Ce qui en ressort :


Casque ( grillagé avec système anti-bruit ), pantalon et chaussures ( confortables et coquées ) : c'est les indispensable.
Les gants c'est du logique, mais normalement pas besoin de trucs très épais, a part a l’arrêt, y'a peu de chance de foutre les mains dans la chaine lorsque tu coupe ( sauf tronçonneuse d’élagage qui ont des commandes différentes ) , donc faut prendre des gants confortable et chaud si y'a besoin.
La veste : inutile ! Enfin si, pour se protéger de la pluie, des copeaux, etc... Mais quasiment aucune chance de se couper le bras  ;)

Le pantalon est très important, les 1er prix ( en dessous de 100€ ) sont homologués, donc en terme de performance tu aura qqchose de bien, par contre en terme de confort c'est catastrophique... C'est épais, rigide, etc... Vraiment pas terrible. Pour un pantalon confortable faut mettre le prix très clairement ( chez Pfaner ou chez Stihl ça dépasse les 200/250€ ), par contre c'est aussi léger et souple qu'un pantalon de rando épais... Et c'est aussi très solide !
Mais franchement, un bucheron a temps plein fait au minimum un pantalon par an... Voir plus si il prend du 1er prix ( les deux écoles s'affrontent : le pas chère qui dure pas, ou le chère qui dure... ). Et ça c'est sans compter les accidents !


Pour ta machine, la 357XP c'est déjà de la gamme pro chez Husky, normalement tu doit tourner avec un guide de 45cm avec une machine comme ça nan ? Le 50 doit être possible, mais elle va commencer a tirer la langue, surtout si t'es en 3/8 !
Ensuite beh rien de spécial, quelques outils dans la poche ( clé a bougie et de quoi retendre la chaine dans le bois ), un bidon mixte ( 5l de mélange et 3l d'huile de chaine ), une chaine ou deux d'avance et roule ! Une paire de coin et un merlin peuvent aider aussi si le besoin s'en fait sentir. Et une bombe de peinture pour marquer ce que tu fais ( suivant les consignes de la commune ).


Pour ta chaine cassée, essaye de ne pas faire d'économie sur les consommables ! Ça coute chère j'suis d'accord, mais la qualité tient bien mieux le coup  ! Donc pour une Husquvarna c'est chaine et guide chez Oregon ( Stihl fais aussi de la chaine en taille Husquy ), huile de qualité ( chaine et mélange ) et essence récente ( mélange de + de 3mois = déchetterie ! ).

Pour la trousse de soin, la majorité des blessures sont au visage ou aux membres inférieurs... Un pansement compressif et éventuellement de quoi faire un garrot ( même si c'est sujet a débat, si t'es seul en attendant les secours avec un coup de tronço important dans la cuisse, le garrot me semble judicieux ! ). Le reste c'est de la bobologie classique de milieu forestier.
L'idéal étant de ne pas travailler seul, pour les secours comme pour le coup de main quand le bois tourne et que la machine reste coincé dans l'arbre :p

Si t'a besoin de conseils techniques tu hésite pas  :)
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

11 novembre 2011 à 16:06:21
Réponse #17

Mrod


Un GRAND merci à Gérard pour l'ensemble SIP anti-coupure. Je suis allé dans deux magasins près de chez moi pour voir ce qu'ils avaient comme EPI, j'ai trouvé des casques complets avec visière et protection pour le bruit à des prix très corrects par contre aucun n'avaient de pantalon classe 2... pourtant c'est des boutiques qui s'adressent directement aux professionnels... J'ai vu un SIP classe 1 très souple et aéré dans les mêmes prix que ce qu'on peux trouver sur le net donc c'est pas des escrocs. Je vais tourner avec celui de Gérard pour l'instant et au printemps si je verrai pour en prendre un classe 2 qui soit confortable, j'en ai vu à des prix très correct chez SIP (autour de 160€).


Merci Draven pour les conseils,

Je suis repassé en guide 45 puisque la chaine du 50 à cassé et je pense pas la convertir en 3/8 pour l'instant. C'est mon boss qui voulait le faire faire parce que toutes ses machines sont en 3/8 et du coup il aurait pu me dépanner si jamais j'ai de la casse mais je vais m'acheter une chaine d'avance (ou deux) et on verra.
Pour ce qui est des EPI je suis un fervent adepte d'un dicton du forum qui dit: "on a pas les moyens de ce payer du matos de m*rde" Donc je privilégie en priorité la qualité pour être sur de pouvoir compter sur mon matos.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

11 novembre 2011 à 18:36:33
Réponse #18

Draven


Tu n'a qu'une seule chaine quand tu va au bois ?


Pour les chaines en 3/8, c'est sur que la grande majorité des machines pro sont dans ce format ( sauf machines énormes type 880 qui sont en 404 et machines élagueuses en 3/8p ). Donc plus pratique pour se faire dépanner.
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

11 novembre 2011 à 23:16:04
Réponse #19

corbak


Les manchettes ne me semble pas un luxe, je sais pas si c est utile que pour ceux qui grimpe, mais au vu des dégâts que peu faire ce genre d engin...
Ça coupe pas, ça enlève de la matière... :o

13 novembre 2011 à 14:07:32
Réponse #20

Draven


Les manchettes ne me semble pas un luxe, je sais pas si c est utile que pour ceux qui grimpe, mais au vu des dégâts que peu faire ce genre d engin...
Ça coupe pas, ça enlève de la matière... :o

Oui ça fais de gros dégâts, mais sur une tronçonneuse que tu tient a deux mains, les dégâts sont localisés sur les membres inférieurs et la tête ( en cas de rebond ). C'est différent pour les élagueurs, vu que les machines sont prévus pour être utiliser d'une seule main, ça demande d'ailleurs une méthode différente.
D'ailleurs chez Stihl, pour les 2 machines d’élagage qui existe dans leur gamme, y'a un autocollant dessus pour signaler qu'il faut rappeler les règles de sécurité et de manipulation. Autocollant qui n'existe pas sur le reste de la gamme.
Version humaine de l'Ursus arctos middendorffi
FlickR

15 novembre 2011 à 10:44:54
Réponse #21

Mrod


Draven,
J'avais un guide et une chaîne de rechange mais elle a cassé donc en ce moment j'ai qu'une chaîne en attendant d'en acheter car les finances sont rudes.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

16 novembre 2011 à 12:25:36
Réponse #22

guillaume


Je me permet d'ajouter quelques trucs malgré ma faible expérience.

Déjà dis mais ne pas négliger les EPI. Pour moi, c'est pantalon 180°, casque à visière grillagée et casque auditif monté dessus (tellement plus pratique : on le relève facilement pour entendre, il tient tout seul. Il protège les oreilles), chaussure de sécu. J'ai aussi des gants de protection mais ils ne sont pas pratiques à utiliser.

Ensuite, je différencierai la trousse bobologie et la trousse urgence. La première, tu mets ce que tu veux dedans, tu peux la laisser dans le sac avec la bouteille d'eau, la veste de pluie et le bidon de mélange. La seconde, elle se compose pour moi d'un pansement compressif (armée suisse, pas palestinienne ;)), d'un garrot (attention si et seulement si tu es formé à l'utiliser, même si ce n'est pas sorcier, il faut savoir à quoi s'attendre) et d'un portable chargé.

Cela s'ajoute au fait d'essayer de ne jamais travailler seul ou au moins dire où on est...

a+

"82,3% des gens ont plus de chances d'être convaincus lorsqu'il existe un pourcentage dans la phrase."

16 novembre 2011 à 15:05:42
Réponse #23

antoine du 33


je suis d accord il ne faut negliger l epi car ma mere connait quelqun qui a vu revenir son marie avec  du sang sur le bras la veste speciale dechirer avec le pullen laine qui avait suivi bien quelque egratignure et le beau pull en tricoter par madadma dechiqueter donc il vaut mieux y mettre le prix pour avoir du materiel adaptée (quand on lui demande ce que c est  les cicatrice il repond avec un grand sourir " c est mon chien stihl qui m a mordu le bout de bois lui a pas plu")
Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît

22 novembre 2011 à 18:07:13
Réponse #24

Mrod


Coucou,

Encore merci pour les nouvelles contributions à ce fil.

Guillaume,
Tu connais ma trousse de secours donc je vais pas détailler. J'ai ajouté un CHUT grand format (20x10cm), de la poudre hémostatique type quicklot et quelques dosettes de biseptine. Le tout rangé dans un pochette de cuisse qui trainait, ça rentre nickel et ne me gène pas du tout pour bosser. Ma trousse quant à elle reste dans le sac avec le casse croute et les affaire de pluie.
Pour les EPI j'ai reçu le pantalon de Gégé (encore merci) + lunettes, boules quies haut de gamme et chaussures de sécu. Pour l'instant ça me suffit, je me tatte encore pour le casque avec visière car elle est surtout utile avec une dèb, les copos de la tronço ne font pas mal sauf s'ils rentre dans les yeux donc je me contente des lunettes pour l'instant.
J'envisage d'acheter un pantalon classe 2 parce que celui de Gégé n'est que classe 1 et alors j'y mettrai le prix qu'il faut.

Sinon pas d'incident à déclarer *touche du bois* et j'ai un nouveau collègue de travail, un pote à moi donc je suis moins souvent seul dans les bois.

Nico
"faut JAMAIS décramponner ! Et s'accrocher à la vie comme un morpion sur un poil de cul !  Parce qu'il y a toujours un espoir, même mince" Anke *Master survivor*

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité