Nos Partenaires

Auteur Sujet: La SP en famille  (Lu 2357 fois)

22 juin 2011 à 21:28:25
Lu 2357 fois

La Nonyme



Histoire de partager un partager un peu, je souhaitai vous exposer une petite anecdote mais pour des soucis de discrétion, je le fais sous un autre pseudo éphémère:

Le meilleur moyen d'éviter les emmerdes, c'est de ne pas être là quand elles arrivent.
Le problème avec cet adage, c'est que l'on voit rarement le résultat quand on l'applique et heureusement.

J'ai eu l'occasion la semaine dernière de voir le résultat de ce qu'un peu d'observation et de préparation nous a permis à moi et ma tribu d'éviter.

Contexte :

Fête dans la petite ville chez lieu de canton un samedi soir qui se termine par un concert qui se dit familial (sur les affiches), bref pas une rave ou un concert de métal.

On arrive dans le parc du chateau où se déroule le concert, comme d'hab: check des postes de secours, des différentes sorties et placement stratégique, histoire de ne pas être pris dans le gros de la foule (environ 150 personnnes
Je profite du concert avec mes loupiots et scanne régulièrement de façon "passive" la foule. Puis au fur à mesure de la soirée, apparaissent certaines têtes connues défavorablement. Je hausse un peu le niveau de vigilance et se profile assez vite le contours de 3/4 groupes de 5/6 individus disséminés dans le public. Il y a des regards qui se croisent entre les groupes, des discussions dans les groupes bref je sens que çà peut dégénérer et je décide de lever le camp.
Mais je suis accompagné de mon épouse et de mes loulous de 6 et 5 ans.

J'avais piqué à un pote, un petit truc que j'avais drillé avec ma femme: une phrase d'urgence complètement anodine. Si elle ou moi la prononçons, l'autre doit suivre les instructions du conjoint sans discuter. Bien sûr, elle m'avait pris un peu pour un demeuré quand on a mis çà en place mais c'était quand même enregistrer.

On lève le camp,je prends l'itinéraire le plus safe mais qui doit passer pas très loin d'un groupe glauque plus haut. Déplacement tactique, je prends la tête jusqu'à arriver à la hauteur du groupe et laisse passer ma femme devant avec les petits pour couvrir les arrières.
Ca se passe impécable, on sort de la zone rouge, je croise un pompier que je connais et je le préviens que celà risque de chauffer.

On rentre tranquille à la maison.

Conclusion de la soirée: Dès la dernière note de musique finie, les gens se sont levés pour partir (pas de chaise, tout le monde assis par terre) et une bagarre générale a commencé entre les différents groupes au milieu des familles entrain de quitter les lieux.
Bilan:  20 transports sanitaires aux urgences: plaies à la tête, divers traumas etc...Heureusement seulement parmi les terreurs pas parmi les familles beaucoup ont été quitte avec une grosse frousse.
Je rajoute bien sûr plusieurs gardes à vues.

Ce que je retiens:
 
Toujours avoir un ou plusieurs plans

L'intérêt d'impliquer et préparer le conjoint, elle a compri toute suite et tout c'est fait en 4/5 mots

Là, j'ai évité qu'une "grosse frousse" mais quand il y a un doute, c'est qu'il n'y a pas de doute.


J'espère que celà pourra être utile.

22 juin 2011 à 22:53:59
Réponse #1

Jerôme


J'aime beaucoup ton idée de "phrase de sureté". Allez hop, adoptée !!!

Tu peux nous en dire plus sur le placement stratégique, s'il te plait ? 

22 juin 2011 à 23:57:34
Réponse #2

Corin


Un de mes potes est garde du corps de la plus haute autorité de son pays.

Sa pratique quand il rentre dans un lieu public, type restaurant ou salle de spectacle, c'est:
1. repérer les sorties (avec vérification de l'ouverture possible - une huile qui doit faire demi-tour, ça vaut un vol bleu)
2. repérer les distances (3 ou 15 pas jusqu'à la porte)
3. repérer les incidents de parcours vers les sorties (s'il faut sortir sans lumière ou dans la fumée, ça fait con de trébucher sur des marches - il va jusqu'à compter les marches)
4. repérer le personnel et identifier le chef (ou faisant autorité)
5. repérer les turbulents ou excités
6. observer en permanence (la salle comme son autorité) et suivre son instinct
7. chercher ce qui est anormal (ça bouge quand ça devrait pas, ça bouge pas quand ça devrait; ça regarde ou ça ne réagit pas comme le reste...)
8. ... ne pas se faire trop de films

A+

23 juin 2011 à 06:22:15
Réponse #3

Jerôme



23 juin 2011 à 11:33:40
Réponse #4

Walter


Fête dans la petite ville chez lieu de canton un samedi soir qui se termine par un concert qui se dit familial (sur les affiches), bref pas une rave ou un concert de métal.

J'adore le cliché ! Je fais plus que régulièrement des concerts ou festivals metal. Ce sont des gens normaux, civilisés et souvent plus que partout ailleurs. Un rassemblement metal est bien plus familial que le metro parisien en heure de pointe. La preuve, ce que tu décris, je ne l'ai jamais rencontré en 12 ans de concerts et festival metal.
Is this yours, Larry? Is this your homework, Larry?
Look, Larry. Have you ever heard of Vietnam?
You’re entering a world of pain, son. We know that this is your homework. We know that you stole a car.

23 juin 2011 à 11:42:51
Réponse #5

La Nonyme




Oú est le cliché?

J'explique juste que je suis pas allé à un concert de métal avec mes gamins. C'est juste le contexte.

Au delà, que tu n'ais pas eu de problème ne constitue pas une ''preuve'' que ce soit tous des endroits safe.

23 juin 2011 à 11:45:39
Réponse #6

** Serge **


Comme backliner pro depuis 33 ans, je sais que lors d'un concert métal, j'aurai affaire à des gens paisibles, une atmosphère détendue et des musiciens passionnés.

C'est un plaisir chaque fois renouvelé. Mais, il faut prendre les protections auditives actives les plus efficaces  ;# ( +/- 500 €, pour une paire faite sur mesure ).

Les dommages auditifs constatés sur des spectateurs du public ( évacuation, sidération, etc ... ) ont toujours eu lieu lors de manifestations métalliques.
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité