Nos Partenaires

Auteur Sujet: 2 jours, une nuit en forêt: préparation.  (Lu 5742 fois)

15 février 2011 à 11:03:22
Lu 5742 fois

Shengouille


Bonjour à tous.

Mon meilleur ami et moi partons passer deux jours et une nuit en forêt ce week-end, loin de nos femmes et du bruit de la ville  ;#

Nous avons prévu de bivouaquer sous tarp artisanal (bâche de peintre), dans nos duvets, et de faire réchauffer notre nourriture à l'aide d'un réchaud à bois "maison".

Je sollicite votre avis sur le matériel que nous avons prévu d'emporter:

A- s'Abriter
- bâche de 4x5m, 20m de paracorde de 3mm
- duvets synthétiques de respectivement 0°c et 5°c de température de confort
- sacs poubelle de 100L (protection du matos contre la pluie, emport des déchets du camp, ponchos de fortune).
- veste chaude, bonnet, écharpe, polaire, collants de ski pour la nuit, sous-vêtements de rechange au sec dans sac étanche.
- couverture de survie

B- s'Hydrater
- 4 x 1,5L d'eau du robinet dans des bouteilles de soda, une partie de l'eau servira à la cuisine aussi.
- un peu de café soluble, des sucres
- deux quarts alu

C- se Nourrir
- saucisson, merguez et chamallows, c'est pas très ultimatesurvivorwarrior...
- un réchaud à bois artisanal
- couteaux

D- s'Orienter / se Soigner
- cartes IGN et boussole
- téléphone portables chargés mais éteints (2 jours sans les filles, c'est VRAIMENT sans les filles :glare:)
- trousse de secours

Certes, c'est pas un trip survie, on part pour 2 jours sur une forêt qui fait 12km de long sur 2,5km de large. Difficile de s'y égarer.

On risque par contre d'avoir une invitée surprise: la pluie, qui va tomber sur le secteur quasiment tous les jours de la semaine. On devra donc monter le bivouac sous la pluie ou, au mieux, avec des matériaux très humides. Même chose pour le feu dans le réchaud.

Je n'ai pas votre expérience et j'espère ne rien avoir oublié de fondamental...

15 février 2011 à 11:18:06
Réponse #1

Bobzdar


Salut!

Il manque peut être un tapis de sol, que éventuellement tu pourrais remplacer par un épais tas de feuilles avec ta couverture de survie par dessus.

Egalement de quoi allumer le feu.
Je n'utilise pas de réchaud mais tu dois sans doute avoir besoin d'au moins une étincelle.
Pense au firesteel ou à un briquet.

De la paracorde? Pour monter l'abri/tarp ça peut être sympa, après chacun son style!

Après du point de vue de ma modeste expérience, ça a l'air pas mal!
Oubli pas l'APN non plus, ça serait dommage! ;)
"Nul n'est plus désespérément esclave que ceux faussement convaincus d'être libres" (Goethe)

15 février 2011 à 11:49:39
Réponse #2

Kilbith


Salut,

Ne connaissant pas ta destination, les conseils seront généraux. Donc "à la louche"

Le minimum à avoir à porté de main :
- Imperméable/coupe vent (à strict minima une CS ou un chapeau imperméable si vêtement bien résistant à l'eau quand le temps est au beau fixe).
- paire de chaussette de rechange en laine/polyester+ chapeau/passe montagne chaud + chandail+CS.
- couteau aiguisé (peut être très petit, mais en cas d'ennui plus c'est grand : mieux c'est).
- briquet plein (feu+allume feu)
- paquet de mouchoir
- Contenant/désinfectant. Cuillère.
- Loupiote avec pile pleines.
- une paire de lacet de rechange (ou l'équivalent en cordage).
- de quoi se laver les mains.
- un sifflet, une mini boussole et une montre/GSM sont de bonnes idées.

Pour camper :
- Une bâche pour s'abriter, une pour s'isoler du sol (peut être un poncho qui sert d'imperméable coupe vent, la CS sera à usage unique).
- allume feu (évite de galérer) + moyen fiables et/ou redondant pour faire du feu.
- Pot allant au feu (Ne pas oublier le bouillon kub)
- corde si possible ne se détendant pas une fois mouillée.
- le nécessaire pour alimenter le feu en bois et faire des piquets.

Pour bivouaquer :
- Un ensemble de sous vêtement chauds dans un sac étanche.
- Un pantalon imperméable et/ou des guêtres sont un gros plus sous le pluie en statique.
- Un sac de couchage dans un sac étanche dont la température de confort "norme EN" correspond au minimum probable.
- Un matelas de mousse (ou autre) est un vrai plus. On peut s'en passer mais il faut prévoir d'impacter les lieux ET du temps ET prise de risque (ne pas avoir le temps, ne pas trouver de végétation, se blesser...)

Pour s'orienter :
- Carte, boussole, GPS, lampe....à adapter selon les lieux et la connaissance terrain

Prévenir des proches de sa destination et d'une date limite "d'alerte".
« Modifié: 16 février 2011 à 09:17:56 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

15 février 2011 à 12:01:28
Réponse #3

Shengouille


Ok, merci beaucoup pour ce complément d'infos.

Dans le post initial, j'ai oublié de mentionner les lampes (une petite maglite à led et une frontale) et les multiples trucs pour faire du feu (petit Bic x2, Firesteel, oeuf de Manise) mais ils sont prévus :)

Par contre, le matelas, on pensait faire avec les végétaux trouvés sur place (fougères mortes ou au pire rameaux de sapins). Sauf que sans reconnaissance, nous n'avons pas la moindre idée de ce qui sera disponible sur place, sans tailler dans le "vivant".

La bache est assez grande pour nous isoler du sol, mais si on ne trouve rien pour faire matelas le confort sera spartiate. Et l'isolation thermique pas mieux.

Donc vais peut-être amener un matelas mousse quand même...

15 février 2011 à 12:04:32
Réponse #4

Diesel


En vitesse  :-[

Quel type de forêt ? Quelle altitude ?.  :)

Pour 2 personne 6 l ?, l'eau part très vite surtout si on fait un peu d'exercice.
1.5l par jour par personne c'est trop peu.
vous avez la possibilité de vous ravitailler ? Sinon, de quoi filtrer ou faire bouillir l'eau est un minimum.

Pas de tapis de sol ? les nuits sont fraîches en cette saison.
En plus un petit réchaud ne serait pas de trop si il pleut (pluie = galère pour faire du feu)
Pas de feu, pas de boisson chaude.

Un simple réchaud à alcool suffit au cas ou le bois serait trop humide pour un feu ou le réchaud à bois

15 février 2011 à 12:11:18
Réponse #5

Nirgoule


Les réponses affluent, il ne reste plus grand chose à dire sauf :

S’abriter de la pluie durant les déplacements : poncho ou veste imper ou parapluie.
Manger : quelques glucides lents, pâtes ou riz précuits
Chauffer : s’il a beaucoup plu il faudra préparer le bois qui se sera gorgé d’eau. Un couteau de bonne dimension sera utile.
Débiter le bois et se protéger les mains : Une scie pour couper des piquets de tarp, des gants de chantier pour saisir le bois et éviter les blessures.
Se soigner : une trousse pour les éventuels bobos.
S’éclairer : une frontale ou à défaut une lampe de poche avec des piles neuves. Un écran rouge permet de garder une bonne vision, mais pas indispensable.

Amusez vous bien.
"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

15 février 2011 à 12:17:29
Réponse #6

Shengouille


Merci Diesel pour ces questions intelligentes.

Forêt bretonne à basse altitude. Pas fait de repérage, mais dans le coin on est plutôt chênaie-hêtraie avec quelques parcelles de résineux de temps en temps. Températures attendues: 5-15°c, temps gris et pluie (qui a dit comme d'habitude en Bretagne ??  ;# )

Pas forcément moyen de se ravitailler, mais on pourra récupérer l'eau ruisselant sur le tarp, la filtrer et la faire bouillir (les micropur sont hors budget).

Tapis de sol, en effet, comme indiqué plus haut vais sans doute y succomber.

J'ai confié à mon pote la confection du réchaud à bois, et comme j'ai hyper confiance, j'avais pensé amener en backup le vieux camping-gaz pliant, en espérant ne pas avoir trop de vent...

@Nirgoule: le couteau est de dimension humaine, mais on va découper de toutes petites bûchettes pour mettre dans le réchaud, pas de quoi faire un feu de joie :) La scie sera celle du SAK par contre... Les glucides lents, c'est moins sexy que les Merguez, mais pourquoi pas.

15 février 2011 à 13:00:09
Réponse #7

Yellow_Snake


Salut,

Je sors aussi ce WE avec un collègue ...  :up:

Perso j'ai toujours une petite "minute" soupe en réserve ... pour se réchauffer c'est extra  :)
Bon WE !! profites en bien ...  :up:
"Who dares win"

15 février 2011 à 13:39:32
Réponse #8

Diesel


Merci Diesel pour ces questions intelligentes.
Il est bien ce p'tit, il en faudrait beaucoup comme lui sur ce forum.  ;D

(qui a dit comme d'habitude en Bretagne ??  ;# )
Bon, on ne plaisante pas là, tenue de plongée avec masque et tuba. :o

Pas forcément moyen de se ravitailler, mais on pourra récupérer l'eau ruisselant sur le tarp, la filtrer et la faire bouillir (les micropur sont hors budget).
Si il pleut, et si il ne pleut pas ? (bon, pas de pluie en Bretagne, c'est de la science fiction).  ;D

Pensez à une toile étanche (propre) dédiée à recueillir de l'eau.
Le problème de cette méthode c'est qu'on récupère beaucoup d'autre chose (y compris les saletés présentes sur la toile) et que l'eau n'est pas minéralisée (mauvais goût). pas de quoi tuer mais pas très digeste. De toute façon, il faudra la filtrer. Pensez au classique bandana ou un bout de toile fine.
Les mouchoirs en papier marchent aussi très bien.
Et gardez la pour la soupe ou vous laver, vous brosser les dents. Pour boire gardez l'eau du robinet !!!!!.
Et accessoirement pensez à un récipient pour la récolter.

Mais dans le doute, chargez vous un peu plus en eau.  ;)

15 février 2011 à 16:02:23
Réponse #9

Shengouille


Allumer le feu, c'est pas le souci (à part la friction on manage). Par contre, allumer le feu avec du bois trempé dans un réchaud qu'on maîtrise pas, en effet, je vais assurer le réchaud à gaz "au cas où)  ;D

Diesel, pense à mes lombaires, on part du samedi 10h au dimanche 15h, sans dénivellé ni gros effort prévu (si on fait 5km dans un sens, on sera sortis de la "forêt")

15 février 2011 à 17:23:13
Réponse #10

floproteus


Citer
...nos femmes et du bruit de la ville
C'est quoi la différence ? :lol:


...bon, je sors...
<<<  cliquez ici ;) !

15 février 2011 à 17:30:39
Réponse #11

gmaz87


Bsr,
Pour le réchaud à bois, un petit truc que j'ai adopté et bien utile, c'est de venir avec une réserve de bois sec et déja préparé.
C'est tout bête, ça ne prend pas de place (dans le réchaud par exemple) et ça démarre bien un feu, ce n'est pas roots mais bon  ;D
Quand Nirgoule aborde la question du débit du bois, il pensait aussi sans doute à un vrai feu de camp, ça anime bien une longue soirée d'hiver, parce que le réchaud ça va pour la bouffe mais la convivialité de la sortie ça le fait mieux avec un feu même modeste.
Opinion qui n'engage que moi  ;)
a+
Gérard
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

15 février 2011 à 19:12:21
Réponse #12

Shengouille


Tafdac pour la convivialité du feu, mais nous serons en forêt et interdiction absolue d'y allumer un feu, même sous la pluie au mois de février chez nous.

Déjà le réchaud et les clopes, c'est interdit...

15 février 2011 à 19:41:49
Réponse #13

Kilbith


Bsr,
Pour le réchaud à bois, un petit truc que j'ai adopté et bien utile, c'est de venir avec une réserve de bois sec et déja préparé.

Charbon de bois dans un ziploc par exemple ?  ;)
« Modifié: 15 février 2011 à 20:18:36 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

15 février 2011 à 20:53:26
Réponse #14

dan11


perso du temps ou je faisais des bivouak improvisés comme ca dans mes jeunes 18ans....c'est loin  :'( :'(, j'avais au minimum un réchaud TRANGIA à alcool à brûler + une Bouteille Sigg 0.6L et une petite popote, c'était bien pratique quoique ca pue un peu l'alcool !! question d'habitude
You can fool one people one time
You cannot fool all of the people all of the time

15 février 2011 à 20:54:57
Réponse #15

dan11


oups, je voulais dire une Sigg pour l'alcool bien sur ! ;)
You can fool one people one time
You cannot fool all of the people all of the time

15 février 2011 à 21:53:35
Réponse #16

Nirgoule


Quand Nirgoule aborde la question du débit du bois, il pensait aussi sans doute à un vrai feu de camp, ça anime bien une longue soirée d'hiver, parce que le réchaud ça va pour la bouffe mais la convivialité de la sortie ça le fait mieux avec un feu même modeste.

Je pensais bien au feu de camp, merci Gérard
"Vous les français vous ne doutez jamais de rien."
"Je doute toujours mais je ne désespère jamais." Maigret

15 février 2011 à 23:04:16
Réponse #17

Shengouille


J'ai été mauvaise langue avec le réchaud que mon pote devait réaliser, ce soir il m'appelle et m'annonce que ce sera un double paroi :)

Il a pris la peine de se documenter, je suis fier de lui  :D

Hmmm... vais quand même prendre le réchaud à gaz ;)

16 février 2011 à 04:52:40
Réponse #18

gmaz87


Charbon de bois dans un ziploc par exemple ?  ;)

Oui, ou bien petites buchettes de chêne bien sec, ça crame sans trop de travail et ensuite j'alimente avec du bois "local".
@ Nirgoule  ;)
Quand le débutant est conscient de ses besoins, il finit par être plus intelligent que le sage distrait.»
(Lao Tseu)

L'ennui naquit un jour de l'uniformité

16 février 2011 à 08:07:14
Réponse #19

Sanjohn


Bonjour à tous et à toutes.

Je ne reviendrais pas sur les listes de matériels données ici. j'en rajouterai seulement deux qui, il me semble font défaut là :

1-DES GANTS
2-UN GILET JAUNE DE SIGNALISATION PAR PERSONNE

1) préserver la dextérité de vos mains est importante (pour allumer votre feu notamment, soigner une blessure etc...). Limitez les effets de l'hypothermie en protégeant ses mains un minimum est une bonne chose, "il n'y a pas de petit froid". Les gants (en cuir) sont aussi utile pour se préserver des petits bobos (coupures et échardes...).
2) le gilet jaune de signalisation ne coute rien (disons trois fois rien) et ne pèse rien. Par contre, il facilite grandement la visualisation d'une personne blessée ou autre si elle l'a sur elle en forêt... l'avoir est un plus en signalisation donc en cas de besoin. Si vous avez à vous déplacer de nuit, c'est également un plus visuel pour vous retrouver en cas de problème ou pour marquer un lieu...ET c'est encore la chasse là, alors voilà une troisième raison de l'emporter!

Pour le feu, pas très écolo mais marche bien si besoin : gel hydroalcoolique avec mouchoir en papier. Astuce rapide à mettre en place en cas de besoin.

bonne sortie,   :D

cordialement, Sanjohn (John.C)

16 février 2011 à 09:52:44
Réponse #20

Shengouille


Merci pour ce complément d'information ! Bientôt les photos :)

Titre: "2 urbains perdus dans 3 arbres"  :lol:

17 février 2011 à 19:51:08
Réponse #21

Shengouille


Paquetage en cours, j'ai hâte !!!

Il a même pas plu aujourd'hui. Pourvu que ça dure...

17 février 2011 à 22:37:20
Réponse #22

Clôtaire


Profites et prends des photos !
" Ne vous embarrassez point trop de vous procurer de nouvelles choses, soit en habits, soit en amis. "

" Si humble que soit votre vie, faites y honneur et vivez-la; ne l'esquivez ni n'en dites de mal. "

Henry David Thoreau

https://sites.google.com/site/bandoftheroad

20 février 2011 à 18:42:42
Réponse #23

Shengouille


Et bien voilà, c'est fini. Je suis encore dans un état quasi-second, c'était juste énorme.

Attention, pas mal de photos à venir.

Départ samedi, beaucoup plus tard que prévu. Après avoir trouvé un endroit discret où garer la voiture (dans la cour d'un habitant, avec son autorisation bien sûr), on était partis. C'était tout sauf du MUL: mon sac devait peser 15kgs, les deux sacs de mon pote 20 à eux deux. Après quelques mètre, le début de la route... pleine d'espoirs, saupoudrée de quelques craintes  :-[



Une petite demi-heure plus tard, nous arrivons dans une parcelle de forêt plantée de pins maritimes, avec un sol très acide peu favorable à la décomposition des débris végétaux: chacun de nos pas s'enfonce d'une quinzaine de centimètres dans les aiguilles mortes et les fougères. Deux arbres espacés de 5 mètres, un terrain quasi plat, à plusieurs dizaines de mètres d'un chemin. L'heure avançant, pas question de trop s'en poser, ce sera là !



Je tends une sangle en biais entre les deux arbres, on déplie le "tarp" (une bâche de peintre de 4x5m à 4€) plié en deux sur la sangle. Pas de vent, pas de pluie, ouf ! Pourvu que ça dure. Je découpe des petits cylindres de bois et m'en sers pour fixer le tarp avec de la paracorde.



En cas de vent, nous pourrons toujours descendre la sangle pour nous isoler un minimum, là l'abri est ouvert au vent sur... 4 côtés. Peut mieux faire. Une seconde bâche au sol, on déplie les duvets, nickel !



Mon pote part ramasser du bois mort, et démarre fièrement son réchaud tout neuf. Évidemment, le bois n'est pas sec, et dès que ça commence à prendre le vernis dans la boîte de conserve commence à fondre, ça pue et ça fume...




On fait bouillir de l'eau, petit café. Puis on pique les saucisses sur des baguettes de hêtre vert, puis des chamallows... on est les rois du pétrole. 21h30, il fait pleine nuit, on met les sacs et les chaussures à l'abri au fond du tarp, on met écharpe, bonnet, capuche, on met le bas du pantalon dans les chaussettes , on resserre les manches du blouson... et on s'allonge, assourdis par le silence qui règne.




Quelques étoiles, quelques bruits "de la nuit" dans la foret, on s'endort. Réveil toutes les 2-3 heures, les pieds un peu froids, mais toujours ni pluie ni vent. Je suis emm*rdé par mon sac de couchage avec sa grande ouverture par laquelle toute ma chaleur s'échappe. Réveil à 7h15, tout est trempé autour de nous, on avait mis du bois "sec" sous plastique, on redémarre le réchaud, on fait du café et on gobe nos nouilles chinoises et une barre de céréales.



Grand ménage de printemps, dans le but de ne laisser aucune trace de notre passage, et on repart.



Plein nord sur trois kilomètres, le temps de trouver un ruisseau que nous suivrons sur huit kilomètres jusqu'à un lac. Mon sens de l'orientation me joue des tours, la boussole me rend fou, j'ai l'impression de faire une grande boucle. Bien plus tard que prévu, on finit par trouver ce fichu ruisseau !



Quelques mètres plus loin, ça se complique. Sérieusement. "Sont étanches, tes chaussures ?"





Bon, on ne s'enfonce pas trop, on a les pieds mouillés mais ça va. Sur le chemin on croise un sanglier qui s'ébrouait dans l'eau (il nous a surpris, on croyait que c'était une cascade !) et quelques Lathrées clandestines en début de croissance.



On doit parfois s'éloigner d'une bonne centaine de mètres pour éviter des zones de broussaille ou des zones inondées. Mais on suit notre ruisseau.






Une surprise: des pontes de grenouilles rousses dans des zones plus stagnantes:




Le ruisseau s'élargit et le courant faiblit.



C'est ça, de l'amadouyer ?



Notre côté du ruisseau devient impraticable, pas envie de faire demi-tour mais il est devenu sacrément large, et la profondeur apparente est d'une trentaine de centimètres. Un arbre tombé là nous servirait de passerelle (au moins jusqu'aux 3/4 du chemin  ::) )



Sans commentaire, on est trempés (j'ai à fait à peine mieux  :lol:)

Et nous voilà enfin au lac ! Il est environ 13h.






On sent qu'on se rapproche de la civilisation, certains apprentis Bear Grylls sont passés par là:




Un dernier franchissement acrobatique, une lathrée clandestine plus avancée que l'autre, un petit oiseau, et on s'éloigne de la forêt et de notre aventure. C'est certes loin des vôtres, rien de palpitant pour des aventuriers de votre trempe, mais à notre petite échelle de débutants, c'était un premier pas vraiment passionnant.





A bientôt !

20 février 2011 à 19:17:53
Réponse #24

Bobzdar


Moi je trouve ça super sympa comme sortie!
Vous n'avez pas non plus fait super simple vue l'humidité ambiante! :up:

Pour le froid aux pieds, vous vous êtes couchés avec les chaussettes humides ou c'est le sac de couchage qui a péché?

En tout cas, merci pour les photos, j'aime bien votre petite forêt! ;D
Bravo!
"Nul n'est plus désespérément esclave que ceux faussement convaincus d'être libres" (Goethe)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité