Nos Partenaires

Auteur Sujet: Nu dans le sac de couchage, vrai ou faux?  (Lu 16094 fois)

30 août 2010 à 19:32:07
Lu 16094 fois

Black Mamba



  Bonjour tout le monde,

  Voilà, je suis un ancien militaire, et lors de nos manoeuvre on dormait(en ce qui me concerne et comme la plupart de mes collègues) habillé et chaussé dans les sac de couchage de manière à pouvoir réagir très vite si des ennemis s'infiltre dans le campement. On dormait aussi parcequ'il faisait en générale très froid, comme vous le savez dans les pyrénées en hiver. :)

  Mais un jour j'ai entendu dire un caporal qui disait qu'il fallait dormir nu dans le sac de couchage pour avoir plus chaud :huh:

  Alors ma question est toute simple: est-ce vrai?, sachant que je n'ai jamais vu le faire à cette période de l'année et à commencé par lui. :glare:

  Merci d'avance pour vos réponses. :)


30 août 2010 à 19:39:46
Réponse #1

Kilbith


  Bonjour tout le monde,

  Voilà, je suis un ancien militaire, et lors de nos manoeuvre on dormait(en ce qui me concerne et comme la plupart de mes collègues) habillé et chaussé dans les sac de couchage de manière à pouvoir réagir très vite si des ennemis s'infiltre dans le campement. On dormait aussi parcequ'il faisait en générale très froid, comme vous le savez dans les pyrénées en hiver. :)

  Mais un jour j'ai entendu dire un caporal qui disait qu'il fallait dormir nu dans le sac de couchage pour avoir plus chaud :huh:

  Alors ma question est toute simple: est-ce vrai?, sachant que je n'ai jamais vu le faire à cette période de l'année et à commencé par lui. :glare:

  Merci d'avance pour vos réponses. :)



Bonjour le sujet a été longuement débattu ici et sur RL en gros :

* Dormir nu était avant tout une pratique visant à favoriser l'hygiène (assurance que les gens se changeaient).

* Sur le plan thermique, comme 70% des sous vêtements et vêtements anciens étaient en coton ou lin (ex : la "chemise F1"). L'humidité accumulée le jour (même si le vêtement parait sec) refroidissait énormément durant la nuit. Elle contribuait aussi à amoindrir l'isolation du sac de couchage.

* De nos jours avec des tissus hydrophobes (synthétique, laine) il est préférable de se coucher avec une couche de vêtement si le sac est un peu juste.

* Il faut quand même prendre soin de ne pas compresser l'isolant du sac ce qui ferait perdre son efficacité.

* sur le plan pratique si on a trop chaud, il est plus facile d'ouvrir la fermeture du sac pour réguler sa température (quitte à refermer en fin de nuit) que de se retirer un pull ou un collant. Donc, si le sac est "suffisant" il est préférable de ne pas trop se couvrir.

* Ceux qui pensent que l'on peut dormir "nu" dans un sac de couchage (donc se déshabiller le soir et s'habiller le matin) n'ont jamais dormis par -15°C dans une tente d'hiver avec un compagnon et le matos correspondant.
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

30 août 2010 à 19:47:46
Réponse #2

Black Mamba





   Merci Kilbith,

   C'était aussi un peu mon point de vu, parce que quand je dit habillé, je sous-entend que l'on est vêtu de thermorégulateur(Under Armour, cold gear, pour ma part). :)

 D'autre part lorsque l'on arrive à destination, on est souvent fatigué et on n'a la flem de se déshabillé,surtout quand il fait des températures très négative!! ;D

30 août 2010 à 20:28:47
Réponse #3

Kilbith


Les vêtements ne sont pas des thermorégulateurs, c'est le corps lui-même qui est le thermorégulateur  ;)

Oui et non, par exemple il existe des tissus qui "absorbe" le surcroit de chaleur et "relargue" celle-ci quand la température baisse. Pas de la sorcellerie on joue seulement sur le changement d'état de la matière. Les modifications moléculaires des composants intégrés dans les tissus absorbant ou relarguant de l'énergie sous forme de température.

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

30 août 2010 à 20:30:10
Réponse #4

Karto


Oui et non, par exemple il existe des tissus qui "absorbe" le surcroit de chaleur et "relargue" celle-ci quand la température baisse. Pas de la sorcellerie on joue seulement sur le changement d'état de la matière. Les modifications moléculaires des composants intégrés dans les tissus absorbant ou relarguant de l'énergie sous forme de température.

Je connaissais ça pour les semelles qu'on met dans les chaussures. C'est quoi le nom du matériau ? Y'a qui comme fabricant qui ferait ça en vêtements ?
Simple curiosité.
Méfie-toi de l'homme d'une seule citation.

30 août 2010 à 20:40:42
Réponse #5

Kilbith


Je connaissais ça pour les semelles qu'on met dans les chaussures. C'est quoi le nom du matériau ? Y'a qui comme fabricant qui ferait ça en vêtements ?
Simple curiosité.

Comfortemp : Schoeller fabrique des tissus ce ce type : http://www.comfortemp.com/htm/index2.htm

C'est déjà assez ancien. Il y a eu des produits avec cette technologie mais cela n'a pas pris me semble-t-il. L'efficacité est moyenne dans la vraie vie (à la différence de l'astronaute) c'est comme pour la veste Goretex : le plus simple c'est quand même d'ouvrir ses vêtements pour les aérer.

Historique : http://www.comfortemp.com/htm_english/presse_03_10.htm

J'ai bon au test?    :huh:

 ;D ;) ;) ;) ;)
« Modifié: 30 août 2010 à 20:46:58 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

30 août 2010 à 20:44:08
Réponse #6

Kilbith


Notamment la membrane C_Change : http://www.c-change.ch/uploads/media/c-change_produkteinfo_fr_01.pdf

*Cela fait un baille que les japonais proposent des membranes de ce type (Marmot proposait cela entre autre)...malheureusement les études sérieuses ne montrent aucun effet, seulement un artefact. Les membranes fonctionnent mieux par grosse différence de chaleur int/ext.

*Sinon comme tissu isolant mettant en avant les "changement de phase", les italiens proposent le "thermore" depuis au moins 15 ans. On sous estime régulièrement les italiens, à tort.  ;)

Thermore 37 : http://www.thermore.com/t37.html
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

30 août 2010 à 20:47:39
Réponse #7

Karto


J'ai bon au test?    :huh:

 ;D ;) ;) ;) ;)

Tu sais bien que les bonnes réponses ne le sont que temporairement  ;)
Merci.

(je connaissais ça sur ce genre de semelles rigides pour chaussures de ski ou coques d'alpinisme : http://www.superfeet.com/products/REDHot.aspx)
Méfie-toi de l'homme d'une seule citation.

30 août 2010 à 21:09:31
Réponse #8

Peyo


L'Outlast est utilisé dans les vêtements depuis quelques années déjà. Francital et le "Phoenix" Vertical en ont d'ailleurs faits aussi.
Sinon en ce moment la recherche se porte aussi du coté des bloqueurs/réflecteurs d'IR, via l'effet qu'ils ont sur la tonicité des muscles (sympa le matin au réveil).
Be Light - Be Alive

30 août 2010 à 21:21:20
Réponse #9

Black Mamba


     
   
    Ouais c'est exact, je crois que l'on appelle sa un bouclier thermique :)

30 août 2010 à 22:51:38
Réponse #10

Stephane




* Ceux qui pensent que l'on peut dormir "nu" dans un sac de couchage (donc se déshabiller le soir et s'habiller le matin) n'ont jamais dormis par -15°C dans une tente d'hiver avec un compagnon et le matos correspondant.

Je suis d'accord qu'avec les tissus modernes il n'est plus nécessaire de se dévêtir complètement dans les sacs de couchage mais je le fais encore par habitude et confort. Et oui, j'ai dormi, et je le fais encore régulièrement, a 15 sous 0 et même beaucoup plus froid! Je préfère de loin dormir nu ou en boxer. Pour le fait de perdre de la chaleur, c'est très minime comme perte au coucher et au lever et, toujours pour moi, insuffisant pour me faire demeurer habiller. De toute manière, pour faire ma toilette le matin, je dois en enlever pas mal et oui, je fais une toilette sommaire a -20, encore une fois pour mon confort personnel.
Il faut quand même considérer que j'ai une résistance au froid supérieure a la moyenne des gens.
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

30 août 2010 à 23:17:36
Réponse #11

Nathan-Brithless



Il faut quand même considérer que j'ai une résistance au froid supérieure a la moyenne des gens.
tiend?
L'eau se referme derriere le poisson qui avance

30 août 2010 à 23:18:04
Réponse #12

Kilbith


Salut,

Moi aussi je préfère me changer par température bien basse, je dors mieux "propre"...mais en refuge. Là on peut bouger et faire vite, on a toute la place pour gérer les fringues...

Dans une tente exigue exigüe avec le matos et le copain : la lingette bébé pour la toilette de chat + sous vêtement en laine. L'important c'est que l'autre fasse de même.  ;#

Quand j'étais conscrit, bein je dormais habillé...les nuits (courtes) d'abondances j'enlevais les rangers sinon je le mettais dans deux sacs nylons (le luxe c'était d'avoir une paire de chaussette sèche en laine et l'expertise consistait a avoir compris le laçage commando).
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

31 août 2010 à 01:18:48
Réponse #13

Douinie


Cette discussion répond à bien des questions que je me posais et je trouve ça très intéressant.  :)

Je me souviens avoir lu, dans des livres de randonnée ou de survie, que c'est un mythe de pouvoir dormir nu dans un sac de couchage, qu'il faut nécessairement avoir des vêtements à l'intérieur pour être vraiment au chaud... Comme j'ai déjà eu pas mal froid, une fois, (même si j'étais alors habillée), et un peu peur pour ma vie (l'hypothermie n'est pas la meilleure des choses quand on est seule et désorientée par la fatigue au milieu de la nuit :( ), je fais maintenant vraiment attention côté isolation, la nuit. Et depuis que j'avais lu cette information, je dormais toujours habillée.

Maintenant, il faut dire que ce n'était en rien un frein à mon hygiène, parce que pour dormir, je me changeais, en mettant des vêtements plus doux et plus confortables pour dormir que mes vêtements de jour. Oui, je sais que ce n'est pas très MUL de trimbaler des vêtements uniquement pour le dodo, mais en canot, je peux m'en permettre.  :doubleup:

De plus, jusqu'à récemment, j'avais un très vieux sac de couchage (plus de 30 ans, mon père m'a dit se souvenir de l'avoir utilisé avant ma naissance! :ohmy: ), alors les vêtements étaient une nécessité et la forme rectangulaire du sac me permettait d'avoir tout de même assez d'espace. 

Or là, je me suis gâtée et cette année, je me suis acheté un duvet, style momie, à moins 7 degrés. Sauf que même si j'ai pris un modèle fait large, je m'y sens plutôt à l'étroit, du fait de mon habitude dans plus grand... et de ma corpulence qui n'est malheureusement pas à négliger.  :-[  Franchement, je serais VRAIMENT plus confortable sans ces vêtements! Non seulement pour l'espace, mais aussi pour toutes les couches de tissus qui interagissent entre elles : les vêtements, la doublure du sac en coton et le sac lui-même...

À vous lire, je vois donc que je n'ai rien à craindre côté froid si je ne porte que des sous-vêtements. Je sais bien qu’il pourrait suffire que j’en fasse l’expérience pour voir si ça me convient ou non, mais je crois que ma réticence était plutôt de l’ordre de la superstition,  :huh:  ;#  avec la phrase « il est faux de croire qu’on peut dormir nu dans un sac de couchage » qui me revenait en tête dès que je pensais à mon inconfort…

Reste que côté sécurité, je préfère encore être prête à quitter les lieux habillée, en cas de danger. Déjà que je me sens parfois vulnérable de dormir sans chaussures…  :glare: Oui oui, je sais, la sécurité est une obsession, chez moi! C’est que mon entourage est tellement inquiet de me savoir seule pour des jours loin de toute aide et proche de tous les dangers imaginables (bon, dont plusieurs effectivement imaginés par eux…) que s’en serait vraiment fini de mes sorties s’il devait m’arriver quelque chose… 

En tout cas, merci pour le partage de vos expériences!
Everyone must believe in something. I believe I'll go canoeing - Henry David Thoreau

31 août 2010 à 02:27:59
Réponse #14

Bartlett


Bonjour Douinie.
Une solution a ton problème pourrait etre une combinaison en pertex type zoot suit ( fais une recherche sur le forum).
J'utilise celle la :
http://www.google.com/m/url?client=ms-android-orange-fr&ei=ikh8TLD7JaLQjAe8jKUq&gl=fr&hl=fr&q=http://www.bekayak.com/vareuse-pertex-quantum-reed.html&source=android-browser-key&ved=0CA8QFjAA&usg=AFQjCNF-gDb8nvyl_9IWvKuMJmqvZuxS8Q
A part le fait qu'il n'y a pas de capuche, c'est vraiment pas mal comme vetement d'appoint.
Hard habits are hard to kill. If you don't kill them, they kill you.

31 août 2010 à 04:08:52
Réponse #15

Stephane


Salut,

Moi aussi je préfère me changer par température bien basse, je dors mieux "propre"...mais en refuge. Là on peut bouger et faire vite, on a toute la place pour gérer les fringues...
Un petit truc qui fonctionne bien si tu n'es pas trop au vent: changes toi dehors! C'est ce que je fais parfois et ca va bien. J'ai de la place et, en déposant mon outershell (coupe-vent) par terre, il peut me servir de tapis pour le changement. Évites quand même de le faire sous la barre de -30, ca risquerait d'être plutot frisquet.
Stephane Deshaies
Estrie, Quebec

Pour conserver la même opinion en politique, il faut souvent changer de parti!

31 août 2010 à 08:44:05
Réponse #16

DavidManise


Salut :)

Pour revenir au sujet d'origine : quand on dort nu dans le duvet, on le réchauffe plus vite, et s'il est suffisamment chaud pour la saison, on arrive plus rapidement à un point de confort...  en larguant plus de notre chaleur corporelle dans le sac.

Si le sac est trop juste, il faut s'isoler à l'intérieur de celui-ci : comme le dit bien Did, éviter le coton humide ou mouillé, porter de la laine ou du thermique.  Perso en hiver, avant d'avoir eu le luxe de me payer un bon sac de couchage en plume (il y a seulement deux ans :-[), j'ai toujours dormi dans mon sac de couchage d'été avec une doudoune en plus...  ça fonctionnait pour moi (je suis un ours, pas frileux du tout).

Ciao ;)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

31 août 2010 à 11:03:47
Réponse #17

Kilbith


Salut,  :)

Pour compléter :


Certain sacs ultra légers sont expressement prévus pour être complétés par des vêtements, ce sont les "quilt" chers aux MUL de RL (voir Ryan Jordan).

Les sacs "d'expéditions" sont en général prévus pour être suffisamment larges afin de s'accomoder du port de vêtements (doudounes) à l'intérieur. Si on les utilisent sans vêtement on risque de se cailler car le sac est trop ample et/ou n'a pas de capuche.

Les sacs de couchage de marque scandinave sont souvent très amples pour porter des vêtements dedans.

Les sacs qui sont prévus pour être "complétés" doivent avoir une doublure "lisse"" qui permet de porter des vêtements à l'intérieur. Les intérieurs type "flanelle" (rares en Europe mais courant aux USA) sont pénibles : ils accrochent.

Évidemment les sacs sont prévus pour un individu "standard" (variable selon les marques). Une personne "hors norme" risque de ne pas être confortable (trop serré) ou d'avoir froid (trop ample). On peut ajuster par des vêtements.

Un sac trop grand est un sac peu efficient. Les personnes petites auront intérêt à tasser une polaire en fond de sac pour éviter les zones froides "pont thermique".

Les sacs "rigides" typiquement ceux en polarguard de TNF sont sujets aux "pertes par pompage" (mouvement ou même respiration). Un polaire ou mieux une doudoune en duvet viennent  bloquer les courants d'airs efficacement. La collerette est une nécessité sur ce type de sac.

En fait la taille et la forme du sac doivent être adaptés à votre morphologie, à vos habitudes et à vos projets.
« Modifié: 31 août 2010 à 12:05:46 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

31 août 2010 à 11:18:40
Réponse #18

Kilbith


Un petit truc qui fonctionne bien si tu n'es pas trop au vent: changes toi dehors! C'est ce que je fais parfois et ca va bien. J'ai de la place et, en déposant mon outershell (coupe-vent) par terre, il peut me servir de tapis pour le changement. Évites quand même de le faire sous la barre de -30, ca risquerait d'être plutot frisquet.

Je viens de réaliser que tu es au Quebec...nos expériences différent donc. Pour moi le "grand froid" (-15/-25°C) le plus courant c'est en montagne et lors d'un front froid avec souvent du vent et neige. Ce sont des "tuttes" (trous de grillon en patois).

En montagne, les tentes sont très petites et légères (à cause de la contrainte du dénivelé) et doivent rentrer dans des sacs qui ont aussi du matériel d'alpinisme (piolet, cordes, baudrier...) et de sécurité (Arva, Pelle, Sonde).

Donc on bivouaque en général sur une pente avec peu d'espace, parfois à des endroits exposés et/ou inconfortables car on ne peut pas choir facilement son emplacement. S'il fait -15°c ou plus c'est qu'il y a du vent >30km/h et de la neige dehors, en général on évite de sortir et encore plus de se déshabiller  ;D

Voici un reportage de Yann en bivouaque pas loin de chez moi à 3 dans une tente légère pour deux...mais là il fait super beau! Dans la bafougne, une tente c'est de suite plus petit (montagne improvisé, vent qui couche la toile...) et c'est encore plus le souk.
http://www.youtube.com/watch?v=igWID9LO6lc&feature=related

En revanche sur un terrain comme la scandinavie/quebec (plat) et dans des conditions de grand froid "stable" et sans vent comme cela existe dans ces contrées : en effet se déshabiller dehors ne doit pas être un problème (si on fait vite et que les vêtements sont pratiques).

 :up:
« Modifié: 31 août 2010 à 11:29:57 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

31 août 2010 à 11:40:56
Réponse #19

dolgan


Un sac trop grand est un sac peu efficient. Les personnes petites auront intérêt à tasser une polaire en fond de sac pour éviter les zones froides "pont thermique".
Je suis peut-être un peu pointilleux, mais s'agit-il bien de pont thermique? Tu as trop de volume intérieur et trop de surface d'échange avec l'extérieur. mais pas de pont thermique d'après moi. j'ai loupé un truc?

Pour moi, sauf malfaçon ou usure importante, un sac ne peut avoir de pont thermique qu'à l'usage au niveau des points de pression exercés par l'utilisateur.

31 août 2010 à 11:51:29
Réponse #20

Kilbith


Je suis peut-être un peu pointilleux, mais s'agit-il bien de pont thermique? Tu as trop de volume intérieur et trop de surface d'échange avec l'extérieur. mais pas de pont thermique d'après moi. j'ai loupé un truc?

Je n'ai peut être pas employé le terme exact. Je ne suis pas thermicien :-[

Je voulais dire que le fond du sac n'étant pas suffisamment réchauffé par toi, il reste une "poche froide" dans ton sac et l'air que tu réchauffes n'étant pas bloqué il se renouvelle sans cesse à ton contact. Pour bloquer la convection je trouve qu'une polaire est adaptée.

Citer
Pour moi, sauf malfaçon ou usure importante, un sac ne peut avoir de pont thermique qu'à l'usage au niveau des points de pression exercés par l'utilisateur.
Oui, normalement.

Quelques points à vérifier toutefois :

- Répartition de l'isolant non homogène, c'est assez souvent le cas aux coutures des bords qui compressent l'isolant (il suffit de retourner le sac en doigt de gant et de regarder à l'intérieur du sac vers la lumière lors de l'achat ou du contrôle). Les sacs "cheaps" ont assez souvent des coutures mal faites qui ne "suivent" pas l'isolant aux bordures ou se déchirent très vites.

- A l'endroit de la fermeture (bourrelet absent ou insuffisant)

- Une fois la capuche "ajustée" des endroits sont trop compressés par le cordon.

- Sac trop petit (on compresse le garnissage).

- Coutures traversantes nécessaires pour stabiliser le garnissage (particulièrement le duvet et/ou les fibres courtes) en absence d'un procédé plus sophistiqué.

- Sac en duvet dont les compartiments sont insuffisamment garnis.

- Dans les sacs garnissage mal réparti (il a migré, des cloisons ou des coutures (stiching) se sont déchirées à cause de l'essorage...)

- Dans les sacs en duvet, surtout si stockage pendu qui facilite la migration du duvet vers le bas dans les sacs légers sans beaucoup de cloisonnement, on a pas suffisamment "battu" son sac avant de se coucher.

- On n'a pas lavé le sac : l'isolant sale s'est aggloméré.

- Le garnissage est humide et s'est aggloméré.

.../....



« Modifié: 31 août 2010 à 12:10:39 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité