Nos Partenaires

Auteur Sujet: Paneau Solaire powermonkey-eXplorer  (Lu 10121 fois)

27 avril 2010 à 18:53:31
Lu 10121 fois

Kam


Un panneau solaire peut sembler complètement superflu, mais il arrive parfois qu'il faille assurer une certaine autonomie électrique pour divers appareils pouvant rendre de grands services (GPS, téléphone satellite, etc) dans des régions où il est difficile de trouver une prise de courant.

Je vais le dire cash: ce n'est pas du tout mon cas - je ne pars avec rien de tout cela. J'ai comme seuls appareils électrique dans mon sac mon appareil photo et une petite frontale.  :glare: Cela dit, il n'en reste pas moins qu'il me faut du courant. Voilà le cahier des charges: un poids (très) réduit, et pouvoir être autonome au moins pour le numérique pendant 2, voire même 3 (peu probable mais mieux vaut prévoir). En sachant aussi que ça s'inscrit dans la perspective d'un voyage au long cours, sur plusieurs pays, et donc sans ça  avec toute la galère des prises qui varient selon les pays, etc.

En gros voilà le topo:

- Sans panneau solaire:
  • Obligation de racheter des chargeurs pour la batterie à chaque fois que le type de prise change - un adaptateur universel semble hors-course vu le poids (c'est pas la fin du monde mais c'est toujours ch!ant, et puis je n'aime pas jeter...)
  • Nécessité de prévoir des batteries supplémentaires pour les périodes où je ne pourrai pas recharger sur le courant (en combien de temps se déchargent-elles quand elles ne sont pas utilisées, au passage?)

- Avec un panneau solaire:
  • Autonomie assurée (enfin... j'espère), avec la tranquillité d'esprit qui va avec
  • Poids légèrement plus élevé a priori
  • Temps de charge beaucoup plus élevé aussi que sur le secteur
  • A priori impossibilité de recharger le numérique en le branchant directement dessus (il faut donc tout de même prendre le chargeur de la batterie - mais bon ce n'est qu'un petit bout de plastique très léger)
  • Possibilité de recharger la frontale par la même occasion (l'autonomie des Tikka XP2 Core me fait de l'oeil, ainsi que la prise USB qui serait parfaite avec un panneau - je sens que je vais craquer)

Après avoir fait le tour des panneaux, celui-ci a retenu mon attention: https://powertraveller.com/iwantsome/primatepower/powermonkey-explorer/

Il est relativement abordable (90€ au Vieux), assez léger (186g - je ne sais pas si c'est avec ou sans les cables), de petite taille, il a un chargeur séparé qui peut être rechargé sur le secteur (je ne m'en servirai pas de cette manière) ou sur USB dans un cybercafé (mais ça prend 6 heures pour une charge complète), et il n'y a même pas besoin de bricoler pour l'accrocher sur le sac: c'est prévu pour.

Les défauts maintenant: le temps de charge complet au soleil est de 18 heures (c'est pas si terrible que ça en a l'air vu que je passerai au grand minimum 12 heures par jour dehors d'une part, et que je n'ai pas besoin de recharger mes batteries tous les jours de l'autre), et j'avoue avoir du mal à saisir ces histoires de voltage.

Je le confesse, je suis une bille profonde en électronique, donc si quelqu'un pouvait lever mes doutes sur ce dernier point, à savoir une tension de sortie annoncée de 4,5~5,5V, alors que j'avais lu que pour une batterie d'appareil photo standard (7,2V), il fallait du 6,2V. En même temps, ils le présentent comme étant capable de recharger un numérique donc j'imagine que j'ai mal compris un truc, mais bon...

Bref voilà, je voulais savoir si vous aviez eu l'occasion de tester cette bête et ce que vous en pensiez, ou si vous connaissiez d'autres panneaux dans la catégorie poids plume qui pourraient convenir à ce genre de chose.

Ou alors je reste avec mes batteries?

27 avril 2010 à 21:16:15
Réponse #1

Alain Marcel


Salut Kam,

Déjà bravo pour ton post. Il donne vraiment envie d'y répondre.

Pour en venir au powermonkey-explorer, il semble que ce soit un petit bloc batterie qui peut être chargé par un bloc secteur ou par le petit panneau solaire. Une fois le bloc batterie chargé, il constitue une réserve d'énergie qui permet de donner un coup de boost à un téléphone portable, à un lecteur mp3 ou à un petit appareil photo numérique.

La capacité du bloc batterie, lorsqu'il est chargé à bloc, est de 2200mAH (milliAmpèreHeure), ce qui semble correct.

Par contre, la tension délivrée est comprise entre 4,5 et 5,5V, ce qui limitera son utlisation à des appareils qui ne demandent pas plus de 5 volts pour pouvoir être rechargés. Par exemple, mon Nokia est équipé d'une batterie Li-Ion de 3,7V et le bloc chargeur délivre 5V DC. Autre contrainte, les appareils doivent posséder un entrée DCin ou USB pour être chargés.

Il faudra donc, si tu tiens absolument à acheter ce chargeur, que tu vérifies, pour chaque appareil, les indications gravées ou étiquetées sur le bloc secteur qui permet de le charger. Si le bloc secteur d'origine délivre plus de 5V DC, c'est foutu.

Et comme le précise la FAQ du site en question, les appareils qui nécessitent de retirer les accus pour les mettre en charge dans un chargeur du commerce ne sont pas compatibles avec le powermonkey.

Citer
Q: Why won't the powermonkey-eXplorer charge my camera?
A: Digital cameras are one of the most awkward devices to get to work with third party chargers.  Some digital cameras can only be charged if you have to remove the battery to charge it and generally do not have a DC-in socket.  If this is the case, the powermonkey will not be compatible.  If the camera has a DC-in port - usually a round pin - then the powermonkey should POWER it.  It is rare that a camera will accept a charge from this port so the powermonkey will act as an external battery.


Le panneau solaire est vraiment minuscule. Comme tu le soulignes toi même, la durée de charge de la réserve d'énergie risque d'être vraiment très longue. Sans vouloir te décourager, ça fait vraiment gadget. Il n'y a pas de miracle en solaire, vu le faible rendement des cellules (de 10% à environ 20% selon la technologie), il faut de la surface pour arriver à quelque chose de sérieux. J'ai moi même un petit chargeur solaire acheté chez Décath, capable de charger 2 accus AA. C'est long, très très long...

En solution alternative adaptée à la randonnée, il existe des panneaux souples qui délivrent jusqu'à plus de 20 Watts sous 12V. On peut facilement les dérouler sur le sac à dos. Par contre, le chargeur avec entrée 12V est à prévoir en plus, et tu ne pourras charger que des accus AA ou AAA. Le lien n'est qu'indicatif, à toi de creuser si le type de solution t'intéresse.

Autre alternative, la gamme Silva. Je lorgne dessus depuis un moment, donc si quelqu'un a un retour, je suis également preneur.

Voilà mes impressions

Salut
« Modifié: 28 avril 2010 à 08:05:38 par Alain Marcel »

27 avril 2010 à 21:42:38
Réponse #2

Kilbith


Citer
Il faudra donc, si tu tiens absolument à acheter ce chargeur, que tu vérifies, pour chaque appareil, les indications gravées ou étiquetées sur le bloc secteur qui permet de le charger. Si le bloc secteur d'origine délivre plus de 5V DC, c'est foutu.

Bonsoir,  :)

Une petite question tu dis que le powermonkey délivre entre 4,5 V et 5,5V : est-ce adapté pour charger une batterie demandant du 4,2V ?

Ma question est peut être simplette  :-[
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

27 avril 2010 à 22:21:51
Réponse #3

** Mathieu **


Salut :)

Ce printemps nous allons publier une série d'articles portant sur les chargeurs et panneaux solaires dans la section testing.

Il y aura notamment sur le créneau des ultra-légers permettant de recharger un cellulaire, un GPS ou des piles AA :

Powermonkey Explorer : http://www.ecotech-solutions.fr/fr/primate-power/powermonkey-explorer.html
PowerFilm USB+AA : http://www.powerfilmsolar.com/beprepared/

Et ensuite des solutions un peu plus puissantes permettant de charger en plus des batteries d'appareil photo ou de caméra :

Globetrotter Pro : http://www.websolaire.com/boutique/fiche_produit.cfm?ref=745&type=48&code_lg=lg_fr&num=151
Flexcell 7W : http://www.flexcell.com/index.php?option=com_content&task=view&id=66&Itemid=46

Et enfin des solutions permettant de charger un notebook donc nettement plus puissantes :  

Powergorilla+Solargorilla : http://www.ecotech-solutions.fr/fr/special-ordinateur-portable/offre-speciale-powergorilla-solargorilla.html
PowerFilm F15 – 1200 / 20 Watts : http://www.websolaire.com/boutique/fiche_produit.cfm?ref=447&type=3&code_lg=lg_fr&num=1

@+ :)

27 avril 2010 à 22:27:45
Réponse #4

Alain Marcel


Salut kilbith

Citer
Une petite question tu dis que le powermonkey délivre entre 4,5 V et 5,5V : est-ce adapté pour charger une batterie demandant du 4,2V ?

Voilà ce que dit la FAQ sur le site du fabriquant.

Citer
Q: How do I know the powermonkey-eXplorer is safe to use with my device?
A: The powermonkey has an output voltage of between 4.5v and 5.5v.  Please check your device's documentation to ensure your device requires a voltage within the powermonkey's range.  The powermonkey will then auto adjust the voltage as required by your device, it will also know when your device is charged to prevent overcharging.

Alors la question n'est pas aussi simplette que ça. En fait, ils ne se mouillent pas... et moi non plus  :)
Dans l'exemple du Nokia de ma première réponse, la batterie fait 3,7V, mais l'entrée DCin du Nokia demande 5V. Celà veut dire que le circuit de charge, interne au Nokia, a besoin de 5V pour charger correctement la batterie de 3,7V. Dans ce cas précis, 5V est bien compris entre 4,5 et 5,5V, donc je pense que je n'aurais pas de souci.

Dans ton cas, tu dis avoir besoin de 4,2V. La FAQ dit :
Citer
... check your device's documentation to ensure your device requires a voltage within the powermonkey's range ...
4,2V est clairement en dehors de la plage (range) spécifiée plus haut (4,5 - 5,5). Donc je dirai "prudence", ou encore "faudrait essayer". Maintenant, 4,2V n'est pas loin de 4,5V et avec les petites marges de tolérance ici ou là, si c'était mon matos, je tenterai le coup, je n'en suis plus à un truc grillé près dans ma carrière  :). Mais comme il s'agit du tien, je ne souhaite absolument pas pas que tu crames quelque chose.

Petite précision quand même. Est ce que c'est la batterie qui est marquée 4,2V, ou est ce le bloc secteur qui permet de la charger qui délivre 4,2V ?


27 avril 2010 à 22:41:34
Réponse #5

Kilbith


Petite précision quand même. Est ce que c'est la batterie qui est marquée 4,2V, ou est ce le bloc secteur qui permet de la charger qui délivre 4,2V ?

Merci de ta réponse qui me fait bien progresser dans la compréhension du truc  :)

J'avais lu la FAQ sur le site et en fait, comme tu le fais remarquer, ils se "couvrent" plus qu'ils n'informent.... :down:

Pour les specs:

Alors le 4,2V c'est pour le chargeur secteur. Sur la batterie Li-on c'est écrit 3.6v 940mAh.

Mais sur l'APN Lumix DMC FX37 je vois écris 5,1 V (il possède un DC IN, mais la notice précise que l'alimentation par le câble optionnel ne recharge pas les batteries).

Donc trois valeurs différentes... ^-^

Mais si je comprends bien : je pourrais faire fonctionner l'APN en direct avec l'accus powermonkey dans la mesure où il délivre entre 4.5 et 5.5v ?

[EDIT]: le chargeur "panasonic like" est ce modèle optionnel DMW-AC5 : http://www.pobix.com/ficheproduit.php?ref_pobix=ACPN-PNC-DMWAC5
« Modifié: 27 avril 2010 à 22:52:30 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

28 avril 2010 à 00:58:29
Réponse #6

lambda


Salut les gars.  :)

J ai vu de la lumiere, et je me suis permis de cogner a votre porte...  :D
plus serieusement, j arrive apres la bataille (dsl Mathieu), parce que Alain-Marcel a vraiment tout bien explique  :doubleup: Merci a toi.

je me permets juste quelques considerations generales  :-[

Il est vrai que le fait de voir toutes sortes de valeurs de tension/amperage plus ou moins standarts inscrites sur les boitiers de nos appareils et chargeurs a de quoi nous faire tourner en bourrique...

afin d apprehender le probleme et s equiper correctement en consequence et surtout d utiliser cet equipement correctement, le truc sera deja de prendre du recul par rapport aux marques, en effet:

- tous nos bidules et accessoires bouffent de l electricite, et finalement obeissent tous aux memes lois de la physique...
- tous nos appareils portable de type GSM, laptop, GPS, APN... fonctionnent en etant alimente directement par une source de tension/courant continue (je parle pas de chargeur ou d adaptateur reseau ou autres encore...).
- l ensemble des chargeurs domestiques ont pour role de convertir une tension et un courant alternatif en une tension et courant continu pour alimenter lesdits appareils la haut.

Bon a partir de la, on va vite se rendre compte que ce qui est important pour nous, que ce soit a la maison ou au fin fond du Yukon par une belle journee ensoleillee, sera ce que la source d´energie electrique, dans son sens le plus large, va delivrer a nos appareils.

ainsi on a grosso modo ce shema de principe:

A la maison:
reseau EDF (220 Volts/ X Amperes)a.c. -> chargeur convertisseur ("alimentation")-> source de tension/courant ( Y Volts/ Z Amperes) -> utilisation.

Au find fond du Yukon:
Source d´energie non electrique -> convertisseur de cette energie en energie electrique -> source de tension/courant ( Y Volts/ Z Amperes) -> utilisation.

ainsi on voit bien que si on a pas vraiment d influence sur le premier maillon de chaque chaine, on peut et doit correctement definir le convertisseur qui "ira bien" avec l utilisation.

Ainsi, si nous utilisons un appareil qui fonctionnera sous une tension continue de 5 Volts et necessitera un "debit" ou courant de l ordre de 1 Ampere, cela veut dire que notre appareil consomme une puissance instantane de 5 Watt (P=UXI, donc 5 Watt= 5 Volts X 1 Ampere). Pour etre plus precis, cela represente une "puissance instantanee", puissance consomme par l appareil en un instant donne.

Tout simplement cela voudra dire que a chaque instant on devra etre capable de fournir 5 Watt de puissance a notre appareil pour assurer son bon fonctionnement.

- Si l appareil fonctionne directement couple a une source d energie alternative suivie de son convertisseur, ca veut dire qu en sortie de convertisseur, l ensemble devra etre capable de fournir, a un instant t donne, au moins 5 Watt a l appareil.

- Si l appareil fonctionne sur batterie, cela veut dire que la batterie devra etre capable de fournir, a un instant t donne, au moins 5 Watt a l appareil.

Vous remarquerez que je ne parle pas encore de "Voltage et d amperage", on y vient:

Pour fournir cette puissance, il convient de le faire de facon compatible entre la source d energie et l appareil utilisateur de cette energie.

ainsi, si notre appareil consomme 5 Watt sous 5 Volts, il necessitera d etre soumis a un amperage de1 Ampere.
cela imposera que notre source devra delivrer au minimum 5 Watts sous 5 Volts et offrira un debit constant de 1 amperes.

mais on peut imaginer tot a fait que l appareil consomme 5 Watt, mais sous 10 Volts, il necessitera donc un amperage de 0.5 Ampere.
cela imposera que notre source devra delivrer au minimum 5 Watts sous 10 Volts et sera capable de debiter au minimum 0.5 Ampere de facon constante.

Ce qu il faut retenir de cela  est que pour choisir une bon chargeur, il faut tenir compte:
- de la tension nominale de fonctionnement de l appareil,
- de la puissance necessaire au bon fonctionnement dudit appareil,
et par consequence
- de l amperage minimum requis debitable par le chargeur.


Ainsi sur ce powermonkey, on voit que la tension de sortie delivree par le chargeur est comprise entre 4.5 et 5.5 Volts et qu il debite optimalement 700 mA, soit 0.7 A.
ainsi ce chargeur, en fonctionnement avec son panneau solaire, et en condition optimale d eclairement devrait etre capable de delivrer une puissance instantannee comprise entre:

0.7 A X 4.5 V = 3.15 W
et
0.7 A X 5.5 V = 3.85 W

ainsi idealement et concretement, ce dispositif sera adapte pour alimenter "confortablement" un appareil consommant de l ordre de 3 Watts sans souci, et fonctionnant avec une tension comprise entre 4.5 V et 5.5 V.

Si l appareil en question necessite cette fois ci 30 Watts toujours sous 4.5 V a 5.5 V, cela supposera que le chargeur devra etre capable de delivrer un amperage au moins 10 fois superieur que celui indique precedemment, soit 7 A. ce qu il ne peut pas.

Du coup ce qu il faut retenir, c est que meme si les tensions indiquees par le chargeur et l appareil sont compatibles, on peut se retrouver avec un chargeur inutilisable car incapable de fournir l amperage et donc a puissance necessaire pour notre "gros" appareil.

Bon la on raisonne sur un fonctionnement d appareil directement connecte sur son chargeur...

Dans le cas ou on passe par le biais de batteries embarquees, le principe sera classiquement de recharger les batteries avent de les reinserer dans l appareil.

ici, l idee de correspondance entre la batterie a charger et la "dimension electrique" du chargeur reste valable mais sera envisagee differemment:

ex:
j ai sous les yeux une batterie provenant d un GSM nokia:

tension utile: 3.7 V
energie emmagasinee par cette batterie: 3.2 Wh (watts.heure)

Ca veut dire que pour recharger completement cette batterie, il faudra lui "donner a manger" a conccurence de 11520 Joules:
une puissance P (watt) instantanee correspond a une energie E (consommee ou produite) en 1 seconde, donc si 3.2 W correspondent a 3.2 joules produites en 1 seconde, alors 3.2 Wh correspondront a "3.2 joules produites en 1 seconde" multipliees par 3600 secondes (1 heure).
3.2/1 X 3600 = 11520 Joules.

Cela semble enorme, c´est vrai, mais la aussi en combien de temps doit on "faire le plein"?
Tout dependra du chargeur et ses capacites...

En caricaturant:
il est possible de nourrir un elephant, avec une quantite de bouffe donnee, soit:
- a la petite cuillere, mais ca va durer des jours cette affaire la  :D, ou
- au frontal, et la il va gober son repas en 5 minutes

et bien ici, c est pareil... notre batterie de 3.7 V devra etre alimentee par, par exemple:
- un chargeur delivrant 3.7 V avec un amperage de 0.1 A (100 mA), donc une P de 0.37 W pendant un temps t1:
0.37 W X t1 = 11520 Joules soit t1 = 8,7 heures (a peu pres).
ou dans le cas reel
- par mon chargeur delivrant 3.7 V avec un amperage de l ordre de 0.355 A,  comme ce qu indique mon chargeur, donc une P de 1.31 W pendant un temps t2:
1.31 W X t2 = 11520 Joules soit t2 = 2,4 heures (a peu pres).

Ce qui correspond a peu pres au temps minimum de charge complete de la batterie de ce portable (entre 2 et 3 heures d apres mes constatations).

Ainsi ici ce qu il faut retenir, c est que dans ce cas: recharge d une batterie, en supposant que l on ne soit pas presse, on peut parfaitement utiliser un chargeur delivrant une tension compatible ou idealement identique a celle de la batterie, meme si ledit chargeur n est capable de fournir qu un amperage relativement faible, sans consideration veritable de "minimum", independemment des besoins de l appareil lui meme.

Alors que dans le cadre d une utilisation directe de l appareil connecte sur ledit chargeur (en supposant qu il ne puisse fonctionner que sur chargeur car sans batterie a l origine), il est imperatif d utiliser un "chargeur" (jouant le role d une alimentation stabilisee en fait ici),  offrant biensur une tension compatible avec celle de fonctionnement de l appareil, mais aussi un amperage debitable minimum correspondant a celui requis par ledit appareil.

Voila, juste quelques idees generales qui je l espere pourront aider a s y retrouver...
En m excusant pour ces longueurs, encore une fois...  :-[

Si vous voyez des coquilles, ou carrement des conneries, (Alain Marcel  ;) je compte sur toi...), dites le moi surtout...

a+,
Lambda



put**n, vais me faire lyncher a force, moi...  :-\ :-[ ;#


« Modifié: 28 avril 2010 à 01:08:37 par lambda »
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

28 avril 2010 à 01:21:51
Réponse #7

lambda


Ah un petit truc aussi, qu avait d ailleurs indique Alain-Marcel aussi:

pour recharger une batterie, on peut utiliser un chargeur delivrant une tension legerement superieure a celle de la batterie, a la louche 10 % excedentaire...

Le truc, c est que si on soumet la batterie a une tension de charge trop elevee, chaque elements oxydants/reducteurs d une pile etant plus ou moins isoles par des membranes poreuses/permeables, il se peut qu on fasse apparaitre des "courants de fuites", indesirables a ce moment la, traversants ces membranes ou elements poreux et generant un echauffement excessif au sein meme de la pile avec un gros risque de destruction des elements constituants la pile, et un risque d explosion non negligeable.

un petit lien du wiki sur les accus...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accumulateur_%C3%A9lectrique#Tension_.C3.A9lectrique

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

28 avril 2010 à 08:46:56
Réponse #8

Alain Marcel


re salut kilbith

Citer
Alors le 4,2V c'est pour le chargeur secteur. Sur la batterie Li-on c'est écrit 3.6v 940mAh.

Mais sur l'APN Lumix DMC FX37 je vois écris 5,1 V (il possède un DC IN, mais la notice précise que l'alimentation par le câble optionnel ne recharge pas les batteries).

Donc trois valeurs différentes... ^-^

Mais si je comprends bien : je pourrais faire fonctionner l'APN en direct avec l'accus powermonkey dans la mesure où il délivre entre 4.5 et 5.5v ?

[EDIT]: le chargeur "panasonic like" est ce modèle optionnel DMW-AC5 : http://www.pobix.com/ficheproduit.php?ref_pobix=ACPN-PNC-DMWAC5

Alors déjà, la recharge de la batterie du FX-37 se fait sur un chargeur externe dédié (dixit la notice). C'est ce chargeur qui délivre 4,2V à la batterie, soit 0,5V de plus que la valeur nominale de la batterie, ce qui est normal.

L'alimentation DMW-AC5, toujours dixit notice, est préconisée lors du transfert d'images vers un PC, si on veut faire le transfert lorsque la batterie interne est un peu faible. Il n'est pas précisé que l'on peut faire de la prise de vue en alimentant exclusivement le FX-37 avec le DMW-AC5. Maintenant, celà ne veut pas dire que s'est impossible.

Si tu possèdes le DMW-AC5, tu peux toujours faire l'essai. Lorsque la batterie est vide ou presque, connecte le DMW et mitraille pour voir. Au pire, le FX-37 te signalera un "Battery Low" puis s'arrêtera.

Sinon, le DMW-AC5 délivre 5,1V sous 1,1A max, ce qui est dans la plage de tension du Powermonkey, mais pas dans sa plage de courant (0,7A max). Si le FX-37 consomme plus de 0,7A lorsqu'il est alimenté par le DMW, le powermonkey ne pourra pas suivre. Pour résumé, c'est pas gagné.

A+

28 avril 2010 à 16:26:53
Réponse #9

Kam


Salut tout le monde, merci beaucoup pour vos précisions (et pour le petit cours de physique qui me fait rattraper ceux que j'ai manqué au collège!).

La conclusion semble donc être comme le disait Alain Marcel que pour ce type d'utilisation ça fait assez gadget.

J'attends vraiment tes comparatifs, Mathieu. Cela dit pour déflorer un peu le sujet, est-ce que les panneaux solaires ne sont pas tous plus ou moins une perte de poids pour ce genre d'utilisation (très peu d'appareils électroniques)?

Sur la notice de l'appareil, voilà ce qu'on peut lire par rapport à l'autonomie de la batterie:

Détail du Test (normes CIPA - je fais le résumé):

  • T: 23°, Humidité 50%
  • Chaque photo est prise à 30 secondes d'intervalle, avec le flash au max, et en zoomant/dézoomant au max à chaque fois.
  • L'appareil est mis hors tension toutes les 10 prises, puis rallumé.

Résultat: 300 photos, soit 150 mins de fonctionnement. Avec le même test mais en prenant des photos toutes les 2 minutes (donc l'écran LCD bouffe plus d'énergie), on tombe à 80 photos.

Je ferai mon propre test plus tard, correspondant mieux à l'utilisation que j'en ferai (pas de flash, j'allume l'appareil, je fais la mise au point, je l'éteint), et qui devrait donner des valeurs plus importantes. Il faudrait juste comparer la quantité d'énergie bouffée par le flash (que je n'utilise a priori pas), et celle au démarrage (je ne sais pas si c'est important ou non).

Mais même sans cela, si on part sur une base de 2 mois d'autonomie, en comptant l'équivalent d'une pellicule par jour (ce qui est déjà beaucoup), ça donnerait au final 2160 photos. D'après ce que j'ai lu le temps de décharge d'une batterie au lithium est de l'ordre de 5 à 10% par mois, donc ça reste très convenable. Une batterie pèse 14,2g, donc en comptant dans les 400 photos par batterie sans utiliser le flash (à vérifier), ça ferait dans les 6 batteries à prendre, soit dans les 85g. Peu de panneaux solaires font ce poids...

Mais encore une fois il faudra que je teste le nombre de photos prises par batterie dans ces conditions.

En tout cas, encore merci pour ces réponse. Par contre pour le voltage de ma batterie, je m'étais trompé: j'avais pris celle de l'appareil que j'utilise en ce moment (7,2V), alors que celle de l'appareil que je prendrai (Lumix DMX-TZ7) fait du 3,7V.
« Modifié: 28 avril 2010 à 16:32:30 par Kam »

28 avril 2010 à 18:24:48
Réponse #10

Bison


Petite suggestion?

Si tu as encore le loisir de choisir un APN léger :
APN alimenté en AA (voir chez Canon, Nikon) ... tu trouves des piles partout, pas chères.
Ce n'est pas du matos "haut de gamme", mais pour prendre un paysage, c'est tout-à-fait correct.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

28 avril 2010 à 18:52:44
Réponse #11

** Mathieu **


Salut Kam :)


Pour synthétiser :

PANNEAU SOLAIRE =
  • faire fonctionner un appareil électrique
  • recharger des batteries

BATTERIE / CHARGEUR =
  • faire fonctionner un appareil électrique
  • stocker l'énergie électrique


PANNEAU SOLAIRE

** Avantages :
  • Il suffit d'avoir du soleil et le temps nécessaire :)
  • Ressources théoriquement inépuisables

** Inconvénients :
  • Dépendance vis à vis de la source - peut pas charger la nuit  ;#
  • Variation de la tension de sortie en fonction de l'intensité de la source lumineuse (niveau d'ensoleillement) donc chargement plus ou moins rapide
  • Variation de la tension de sortie en fonction de la position du soleil par rapport au panneau donc chargement plus ou moins rapide (le panneau doit être orienté à 90° par rapport au soleil pour un chargement optimum)
  • Nécessité de jongler avec différentes connectiques et adaptateurs pour pouvoir charger différents appareils électroniques


BATTERIE / CHARGEUR

** Avantages :
  • Prêt à l'usage n'importe où n'importe quand si chargée :)
  • Distribue un courant «clean» (pas de variation de la tension ou négligeable)
  • Excellente conservation de l'énergie pour les lithium avec très faible déchargement
  • Permet de charger différents appareils, pour les batteries de type chargeur universel

** Inconvénients :
  • Quand y'en a plus, y'en a plus  ;#
  • Conditions de stockage à respecter (éviter l'humidité et les trop fortes variations de températures, ou les températures extrêmes)
  • Usage réservé à l'appareil correspondant pour les batteries de type accu (batteries d'appareils photo, de caméra, de téléphones mobiles, etc.)


______________________

Emport d'un chargeur solaire Vs les batteries Lithium chargées

Si tu pars dans une zone où tu auras accès à de l'électricité, en te renseignant sur le standard et en achetant le bon adaptateur, tu peux tourner sur tes batteries Lithium sans souci (valable pour tout les pays riches) ; et même si tu n'as pas accès à l'électricité, avec suffisamment de batteries tu es tranquille pour la durée de ton périple.

L'avantage que peut amener un système chargeur solaire, c'est à dire panneau solaire + batterie / chargeur, c'est de pouvoir recharger ou faire fonctionner différents appareils : ton cellulaire ou téléphone satellite, ton GPS, ton notebook, recharger les batteries d'un appareil photo ou d'une caméra, etc.
En étant autonome.

Le Powermonkey Explorer est un peu light pour charger des batteries photo ou vidéo, il est plutôt destiné à recharger les téléphones mobiles, les GPS, les baladeurs MP3, etc.

Il te faudrait passer dans la gamme au-dessus en prenant un panneau plus puissant. Perso je te conseillerais plutôt PowerFilm ou Flexcell, je vais demander son avis à notre fournisseur pour les tests.

______________________

Merci à Lambda et à Alain Marcel pour les précieux éclaircissements  :up:

Encore une question : avec l'ampérage qui va bien, si j'ai une tension d'entrée plus faible, est-ce que je risque d'endommager mon appareil électronique ?
Ou le temps de charge sera-t-il simplement plus long ?
et inversement si j'ai un ampérage plus faible, et la tension qui va bien ?

Merci.

@+ :)

28 avril 2010 à 19:25:34
Réponse #12

lambda



Encore une question : avec l'ampérage qui va bien, si j'ai une tension d'entrée plus faible, est-ce que je risque d'endommager mon appareil électronique ?
Ou le temps de charge sera-t-il simplement plus long ?
et inversement si j'ai un ampérage plus faible, et la tension qui va bien ?


salut Mathieu,

Si tu considères l'usage d'un chargeur directement en tant "qu'alimentation", à savoir que ton appareil ne fonctionne pas sur batterie mais directement connecté au chargeur:

c'est difficile à dire, ce qui est sur c'est que ton appareil ne fonctionnera pas normalement, par exemple, tous nos appareils electriques contiennent des transistors,
- soit en tant que composants de discrets (etage de puissance audio, RF ..., ou tout simplement appreil de technologie ancienne, donc pas trop intégré)
- soit à l'heure actuelle massivement intégrés sous forme de "circuits intégrés", amplificateurs opérationnels, puces, processeurs, matrice CCD (CMOS par ex...)...

Que ce soit dans un cas ou dans l autre ces transistors sont configurés pour fonctionner dans un régime particulier (amplification, commutation, interrupteur logique, oscillation...) et nécessitent d'être montés accompagnés d'autres composants... le tout soumis a une tension de polarisation bien précise, définie suivant les caractéristiques courant/tension du ou des transistors et en tenant compte de ce que l'on souhaite leur faire réaliser...

En clair pour un composant intégrant un ou des millions de transistors, ce composant ne réalisera la fonction voulue que si il est polarisé avec une tension bien particulière (ou une gamme étroite de tensions suivant les tolérances...), parce que toute son architecture aura été concue pour fonctionner avec cette tension ideale et pas une autre...

- dans le cas ou on alimente ce composant avec une tension plus faible, il est fort probable que ce composant n'assurera pas sa fonction prévue. ca ne veut pas dire qu'il sera détruit, mais que tout simplement il ne sera pas dans les conditions de polarisations requises pour bosser correctement. typiquement:
un oscillateur a base de transistors "n accrochera" pas, et donc ne generera aucun signal oscillant
ou
un interrupteur logique ne pourra pas passer de 0 à 1 ou vice versa...
etc...
donc reporté à l'ensemble de l'appareil, on aura tout simplement un disfonctionnment ou un arrêt de l'appareil pur et simple, mais pas forcément une destruction dudit appreil...ce qui est généralemnt souvent le cas... donc une fois réalimenté par une tension correcte suffisante, c'est reparti...

- dans le cas ou la tension va bien mais on a un amperage plus faible, le chargeur normalement etant equipe d'un regulateur de tension, ledit chargeur devrait "s'écrouler", ca veut dire que l'appareil consommateur est si gourmand en puissance pour une tension de fonction donnée, que le chargeur devrait fournir un  ampérage plus important que ce pour quoi il est concu (rappelez vous P=UXI), résultat, le régulateur (souvent constitué a base de transistor de puissance utiliser en Ballast, et d'une diode zener servant de référence de tension) tres vite si ce n'est pas instantanément, va voir sa tension de sortie s'écrouler et passer donc en dessous de la valeur minimale requise et du coup on retombe dans le cas précédent, ou l'appareil ne fonctionnera plus.
et si le chargeur ne "s'ecroule " pas rapidement, comme la demande de courant est excessive, il chauffera et pourra etre rapidement endommagé.

Donc en général, en ce qui concerne l'appareil, un risque d'endommagement, mais plus probablement une simple malfonction qui disparaitra une fois le chargeur mieux redimensionné (tensions de sortie compatible avec l appareil, pour une gamme de courant correspondante...).

encore une fois, cela reste juste des principes...

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

28 avril 2010 à 20:17:13
Réponse #13

Kam


Oui, c'est exactement la problématique, Mathieu, à ceci près qu'il y a en plus le facteur poids qui rentre en compte dans le comparatif, tout du moins lorsqu'on transporte tout ça sur son dos.

Juste une petite précision cependant:

Citer
Si tu pars dans une zone où tu auras accès à de l'électricité, en te renseignant sur le standard et en achetant le bon adaptateur, tu peux tourner sur tes batteries Lithium sans souci (valable pour tout les pays riches)

Je connais assez mal le reste du monde, mais ça ne pose aucun problème même en Asie, à l'exception peut-être de quelques pays (Mongolie? Corée du Nord?). A partir du moment où il y a une fois de temps en temps un touriste qui passe, et pour peu que ce soit des batteries d'un type courant, il est presque toujours possible de trouver un chargeur dans des grandes villes. Et en tout cas pour les batteries de portable, c'est universel: même au Vanuatu vous en trouverez (enfin... c'est un peu extrême mais c'est très probable). :)

Mais c'est vrai que l'autonomie du panneau solaire reste un gros plus. Ne serait-ce que pour être confortable et pouvoir revisioner ses photos le soir sans se dire que si on fait ça on va tomber en rade d'énergie avant la fin du périple.

28 avril 2010 à 20:49:08
Réponse #14

Alain Marcel


Citer
Salut tout le monde, merci beaucoup pour vos précisions (et pour le petit cours de physique qui me fait rattraper ceux que j'ai manqué au collège!).

Ah si j'avais eu un prof de physique comme Lambda...

Ce printemps nous allons publier une série d'articles portant sur les chargeurs et panneaux solaires dans la section testing.

Je l'attends avec impatience  :doubleup:  


Pour en revenir au sujet de ce fil, même si AMHA le petit panneau solaire fait gadget, ce je trouve pas mal comme concept est la petite réserve d'énergie que l'on peut trimbaler avec soi. Si on ne la destine qu'à la recharge d'un téléphone portable, on gagne en autonomie (du portable) et par là même en sécurité.

Sachant que si un téléphone portable se trouve dans la zone de couverture d'un réseau, il peut être localisé, en cas de déclenchement de recherches, à quelques centaines de mètres près, voire mieux dans certains cas. D'où un l'intérêt d'avoir avec soi une seconde batterie déjà chargée ou un système tel que le powermonkey avec l'adaptateur qui va bien.

Encore une question : avec l'ampérage qui va bien, si j'ai une tension d'entrée plus faible, est-ce que je risque d'endommager mon appareil électronique ?
Ou le temps de charge sera-t-il simplement plus long ?
et inversement si j'ai un ampérage plus faible, et la tension qui va bien ?

Pour compléter la réponse de Lambda, les appareils numériques actuels sont de plus en plus souvent équipés de circuits de détection qui coupent la plupart des fonctions en cas de sous alimentation en tension voire en courant. Certains le signalent même par un voyant clignotant.

Donc pour conclure, je me méfierai plus d'une sur tension que d'une sous tension. Bon, là ce sont mes mauvaises expériences qui parlent  :lol:


28 avril 2010 à 21:38:56
Réponse #15

** Mathieu **


Merci les gars pour vos réponses   :up:

Donc on reste quand même dépendant de fourchettes assez restreintes...

D'où l'utilité des batteries / chargeurs associés à un panneau solaire, qui délivrent généralement un voltage standard et permettent de permuter sur différents couples tensions / ampérage :
Par exemple la Powergorilla que l'on a en testing : http://www.websolaire.com/boutique/fiche_produit.cfm?ref=559&type=67&code_lg=lg_fr&num=271

D'une tension nominale de 100W pour les possibilités suivantes :

Tension :
5V, 8,4V, 9,5V, 12V, 16V,19V ou 24V

Capacité de sortie :
• 21000mAh en mode   5V
•   6500mAh en mode 16V
•   5500mAh en mode 19V
•   4200mAh en mode 24V

Intensité max en sortie :
•   5V= 1A  max
• 16V= 3,5A max
• 19V= 2,5A max
• 24V= 1,5A max


ça offre quand même pas mal de possibilités...

Mais il est vrai que pour s'équiper, il vaut mieux partir directement du matériel à recharger spécifiquement et essayer de trouver ce qui correspond.

Difficile donc de trouver un matos polyvalent ?

Nos testeurs répondront je pense à cette question à l'issue de leurs tests...

@+ :)

28 avril 2010 à 22:12:45
Réponse #16

Alain Marcel


Par exemple la Powergorilla que l'on a en testing : http://www.websolaire.com/boutique/fiche_produit.cfm?ref=559&type=67&code_lg=lg_fr&num=271

Pas mal éffectivement et même pas trop lourd (310g).

Le panneau solaire optionnel, avec ses 10W max, fait déjà plus sérieux que celui du powermonkey.

Je vais attendre les résultats des tests.

Merci Mathieu

28 avril 2010 à 22:15:03
Réponse #17

guillaume



  • Variation de la tension de sortie en fonction de l'intensité de la source lumineuse (niveau d'ensoleillement) donc chargement plus ou moins rapide


Même pour les dernières technologies (je pense aux Brunton qui fonctionnent aux UV, donc pas trop influencés par les nuages) ?

a+

PS : Web Solaire se trouve au Mans, si t'as besoin Mathieu, c'est ma ville ;).

28 avril 2010 à 22:27:40
Réponse #18

** Mathieu **


Yes merci Guillaume  :up:

Brunton ou Silva ne sont pas des fabricants de panneaux solaires, ils se contentent de poser leur logo sur des produits Global Solar ou PowerFilm.

http://www.globalsolar.com

http://www.powerfilmsolar.com

En fait, il y a très peu de fabricants de par le monde de panneaux solaires à usage Outdoor. Par contre, il y a de plus en plus de marques qui distribuent souvent le même produit sous des appellations différentes ;)

J'ai commencé à préparer un petit topo sur les différentes technologies présentes sur le marché, rien de bien compliqué hein - dès que j'ai un peu de dispo je le poste.

@+ :)

29 avril 2010 à 09:24:39
Réponse #19

onc roger


Juste pour préciser quelques trucs sur Les panneaux solaires "cristallins" (je n'ai jamais expérimenté avec les "amorphes" donc je ne sais pas comment ils réagissent, d'ailleurs si quelqu'un a un plan pour en trouver un petit pas cher pour jouer je suis preneur)

Les caractéristiques indiquées pour les panneaux solaires sont des maximum qu'il est quasiment impossible d'obtenir en conditions réelles. Ces données sont pour un éclairement de 1000W/m2 (plein soleil sans aucun nuage ni brume, ...) et une orientation parfaite. Avec un panneau décalé de 45° par rapport au soleil on perd déjà en théorie au minimum 30% rien qu'avec la diminution de surface apparente et dans les faits c'est bien pire (mesuré à près de 40-50%)

De plus on trouve souvent indiqué un courant et une tension, selon les fabricants il peut s'agir du courant et de la tension à la puissance maximale ou (plus trompeur mais fréquent) de la tension maximum à vide et du courant de court-circuit qui ne sont pas atteignables simultanément.

Les panneaux solaires cristalins ne se comportent pas comme des sources de tension mais comme des sources de courant avec une tension maximum fixe.

C'est à dire que pour un panneau donné par exemple avec une tension de 6V à vide et un courant max de 100mA (=0.1A) on obtiendra globalement (pour un éclairement idéal ) un courant proche de 100mA quelle que soit la charge. Si on branche une résistance de 10 ohms la tension sera de 0.1*10 = 1V, si la résistance fait 40 ohms la tension sera de 0.1*40 = 4V. Si on continue à augmenter la résistance théoriquement le courant devrait rester identique jusqu'à ce que la tension soit égale à 6V mais en fait comme le générateur n'est pas parfait le courant va diminuer dés 4.5V (c'est pour cela que les panneaux c*nçus pour charger les batteries 12V ont une tension max de 18 à 21V).
Avec un éclairement de 50% le courant max ne sera plus que de 50mA mais la tension max sera toujours de 6V

Le courant dépend directement de l'éclairement alors que la tension maximum est fixe et dépend seulement de la construction du panneau (en fait il y a bien sur une limite inférieure et en dessous de 1% d'éclairement il est probable que la tension à vide va commencer à diminuer)


Sinon concernant l'alimentation des circuits électroniques il faut tout de même préciser qu'il sont c*nçu pour pouvoir fonctionner dans une plage de tension donnée et pas pour une seule tension précise  ;) Un autoradio de base par exemple devrait fonctionner correctement de 11.5V à 14.5V. La capacité à fonctionner correctement sur une large plage de tension est d'ailleurs une des des causes des différences de prix entre un matériel bas de gamme et son équivalent plus cher.

29 avril 2010 à 10:35:41
Réponse #20

Alain Marcel


(je n'ai jamais expérimenté avec les "amorphes" donc je ne sais pas comment ils réagissent, d'ailleurs si quelqu'un a un plan pour en trouver un petit pas cher pour jouer je suis preneur)

Leroy M. distribue (enfin celui de Mulhouse au moins) certains modèles de la gamme ICP Solar / SUNSEI de la serie SExxxx / CLxxxx pour pas trop cher.

A+

29 janvier 2012 à 11:14:30
Réponse #21

HUMAIN-Sanji


Salut à tous

J'étais justement en phase de recherche sur le sujet ces jours-ci. Usage light : s'assurer d'avoir le téléphone toujours dispo (iPhone) sur 2-3 jours maxi, et à petit prix.
Je me suis dit que l'idéal serait de combiner chargeur et batterie, et je pense craquer pour ça http://www.chargeursolairesyssen.com/PBSCProduct.asp?ItmID=8658709.
La batterie MP5 est connue et souvent utilisée. Ca permet de la charger avant de partir, puis d'avoir le panneau accroché au sac pour soit charger le téléphone, soit recharger la batterie.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité