Nos Partenaires

Auteur Sujet: L'art de rendre les paysages comestibles (permaculture & co)  (Lu 7191 fois)

27 novembre 2009 à 23:01:24
Lu 7191 fois

Phil


Bonsoir.

Je viens de débarquer sur le forum, et dans cette section (survie à long terme & vie en autarcie) je n'ai pas vu mention (rectifiez-moi si je me trompe) de la permaculture et des techniques apparentées, ce qui m'étonne, car c'est une approche très pertinente même si elle est méconnue dans les pays francophones (au contraire des pays anglo-saxons).

Contrairement à ce que son nom indique, la permaculture n'est pas une technique de culture particulière (comme l'agriculture bio par ex.) mais une méthode de conception d'éco-systèmes anthropisés (de "paysages comestibles") inventée par deux Australiens (B. Mollison et D. Holmgren) inspirés par un japonais (M. Fukuoka).

Deux pistes de lecture pour explorer ce vaste sujet:
- l'article Permaculture de l'encyclopédie en ligne Ékopédia.
- le livret Graines de Permaculture traduit et publié par l'excellent petit trimestriel Passerelle Éco.

Et pour les anglophones ou hispanophones, il y a aussi l'Analog Forestry (inventée par le Sri Lankais Ranil Senanayake), "l'étape d'après la Permaculture":
http://www.analogforestrynetwork.org/
« Modifié: 27 novembre 2009 à 23:06:51 par Phil »
Si tu tiens à ta peau, affûte ton esprit comme ton couteau.

27 novembre 2009 à 23:13:51
Réponse #1

Nävis


Heureusement, si! C'était juste un peu enterré. C'est bien que le sujet revienne à la surface.
En 2007

Et en 2006
Kézako ?

C'est l'agriculture du "non-faire" ou comment laisser la Nature faire son boulot sans lui dire ce qu'elle a à faire...
1) Pas de labour
2) Pas d'engrais ni de pesticide
3) Pas de désherbage
4) Respect de la nature du sol et du climat, des saisons
5) Mélange des espèces

Voici un lien (en anglais malheureusement) qui explique cette technique, inconnue en France mais plus développée dans les pays anglo-saxons... c'est ce qui a donné naissance à la "permaculture"...

http://fukuokafarmingol.info/faplow.html
Et quelques explications en français : http://www.citerre.org/fukuokamct.htm

04 septembre 2011 à 18:08:57
Réponse #2

amba83


Réanimation d'un fil dont le peu d'écho me surprend... Rubrique "Outils coupants": 44.965 messages, "Survie à long terme et vie en autarcie": 7018! Etonnant, non?
Bref, vu à l'instant sur le site www.univers-nature.com le résultat d'une nouvelle étude sur le réchauffement climatique: on pensait que l'augmentation de CO2 allait accroître la croissance des végétaux, patatras! la sècheresse conjuguée aura l'effet contraire. D'où la nécessité accrue de gérer l'eau de façon globale (au moins par bassin versant, au minimum) et efficace, et d'augmenter de façon très importante la qualité des sols, notamment leur teneur en humus. On en revient donc au sujet: la Permaculture "méthode de conception de paysages comestibles".
Définition intéressante, on peut ajouter que la P. s'occupe aussi des zones non anthropisées, car elles s'intègrent dans une conception globale des relations entre l'homme et la nature, et servent de modèles, de réservoirs génétiques, de zones où la Nature peut continuer à évoluer et créer de nouvelles formes de vie, liste infinie...Sur un plan pratique, on essaie d'intensifier les zones humaines, et de laisser la plus grande place à la "nature sauvage".
On peut lire avec profit la conférence de John Jeavons sur le site de K*k*pelli.
A suivre...

23 septembre 2011 à 18:54:56
Réponse #3

Feral


il est temps que chacun prenne conscience de la permaculture car maintenant c'est autre chose que de la théorie il y a plusieurs exemple concret mémes en Françe!(au moins 2 forets comestibles mature a ma connaissances et énormément de lieux gérer en permaculture) et ne parlons pas de l'Angleterre ou bien de l'Australie! Partout dans le monde nous avons de bon exemple.Ce n'est pas qu'une utopie.

pour ceux qui pense encore que ce n'est pas assez productif(c'est le plus productif, surtout si on prend en compte la rentabilité énergetique): http://www.youtube.com/watch?v=P831hBMJB_w (courte video)

http://foretscomestibles.com/

23 septembre 2011 à 22:40:38
Réponse #4

Daeron


C'est un sujet qui m'intéresse beaucoup ...par contre je trouve ça pas clair du tout .
Je m'explique , en commençant depuis le début :

J'ai 33 ans , j'adore le jardinage , je tripe pas mal sur l'autonomie...pour le moment y a encore du boulot ...à part en légumes , fruits , volailles et miel , et beh il nous manque tout le reste .
Donc , en plus de la vingtaine d'arbres et le double d'arbustes que j'ai déja planté , je souhaite voir un peu plus grand . J'ai un temps pensé , planter des arbres "bénévolement"  chez des gens ou à la sauvage . Mais un savant mélange de flemme et de doute quand à la viabilité des arbres sans mon aide au départ , m'ont vite fait abandonner ce projet . C'est que le climat est rude dans le Sud-Ouest , d'ailleurs je suis plus qu'inquiet à ce sujet .
 De plus je crois sincèrement à un changement radical du climat dans les années à venir , y a qu' à voir cette année. Je suis assez ouvert sur le milieu agricole , l'expérience et l'âge des anciens qui n'ont pas succombé aux sirènes du productivisme , apporte un éclairage inquiétant sur le changement du climat , des rivières et des biotopes agricoles en France . Donc oui je suis inquiet par rapport au futur et ce paramètre est très important dans mon projet :

Donc pour construire quelque chose , pour moi et pour les générations futures , j'ai acheté un bon hectare pour y mettre des arbres .
J'aimerai les semer et les greffer ( au moins pour la moitié ) moi même , y a déja une trentaine de pousse à greffer pour cet hivers. Du coup la permaculture me fait de l'oeil...
La terre est correcte , une ancienne terre à vigne , ou la vigne a été arrachée il y a une quinzaine d'années . Elle est en jachère depuis et fauchée deux fois par an .Le puits va être bientôt creusé , le terrain est quasi plat au pied des coteaux de Gaillac . Beaucoup de vignes et d'agriculture conventionnelle  autour , et ça craint grave .
J'avoue que j'hésite entre 2-3 plans différents :


                 Préverger sur 8000 m2 : une trentaine de noyers et une quarantaine d'autres arbres hautes tiges , que des greffés sur franc .Quelques frènes , chênes
                                                  en dessous 2 brebis allaitant et autant d'agneaux , pas de bouc ? Je ne veux pas avoir à les nourrir , hormis les mois d'hivers avec un peu de foin . Quelques oies aussi .
                                                  4 ruches

                                                  niveau arbustes , je vais me spécialiser dans la mûre , c'est  une plante très adaptée au climat local et à cette terre ( du boulbène)
                                                  une haie pour se protéger des bombardements chimiques des voisins pollueurs

                 Les 3000 m2 restant : un peu de maïs et de pomme de terre (300 m2) .Je vais prêter un petite parcelle ( 200 m2) à une connaissance , un batiment d'une trentaine de m2 pour le matos et les bêtes .Et puis des arbres peu vigoureux et assez taillés par ci par là
                                               J'aimerai y installer un chien aussi , en mode gardien .
                                               Dans l'idéal j'aimerai prêter un terrain à jardiner à d'autres personnes , il me reste plus qu'à les trouver .

 
 C'est un schéma assez classique mais qui semble efficace et ne pas demander trop de travail . Je dirai une grosse heure quotidienne sur l'année .

 Je tenais à vous en parler car je suis avide de conseils sur ce projet , c'est qu'il me tient carrément à coeur , j'ai vraiment envie de bâtir un truc  durable et solide pour les prochains .

 Et quand je vois "les jardins des fraternités ouvrières" , et beh put**n , je suis ébloui .
 Et cette idée me fait de l' oeil , mais je reste sceptique à 2 niveaux : le temps de travail doit être énorme , dans ce modèle là y a pas les animaux qui entretiennent .
                                                                                             ici le temps est chaud et sec et c'est parti pour durer et  plutôt s'aggraver je pense .Le nerf de la guerre c'est quand même l'eau , et tant de verdure dans le verger ça boit énormément lors des grands caniars .

 Pour l'eau d'ailleurs je vais devoir envisager un système de pompage et d'arrosage. Là aussi y a pas mal d'options .
 La plus facile , groupe électrogène et pompe immergée . Et pour l'hivers et les petits arrosages une pompe à chapelet (http://www.pompesgrillot.com/site2.php3?rub=2&action=lire&id_sc=258)  . Avec 3 mètres cubes de récupération d'eau de pluie j 'ai de la réserve pour les bêtes . Le pétrole me permet un arrosage efficace pour le maïs et les patates , et le goutte à gouttes pour le reste , ce qui sont 2 gros atouts .
 
L'autre option est d'utiliser ,à la place du pétrole, une pompe solaire , du type :

http://www.solairepratique.com/kit-solaire-50wc-pompe-immergee-shurflo-9325-shurflo,fr,4,POS121.cfm
Cette pompe irait remplir une ancienne cuve à vin de 8 m3 , située au moins 2m plus haut .
C'est bien plus cher , en gros 700 euros pour le système pétrole , et au moins le double pour le système solaire et cuve .

 Malheureusement le système pétrole est bien parti pour me convaincre .

 Y a une autre alternative c'est ça , et celà me plaît beaucoup : http://www.eolienne-particulier.info/eolienne-pompage/

BOn , beh voilà .

                 
                                                 

24 septembre 2011 à 01:21:29
Réponse #5

Eremos


On avait aussi discuté permaculture plus récemment dans ce fil : le jardin du débutant  :doubleup:

Les deux vidéo de "Holzer" sont intéressantes.

30 septembre 2011 à 11:24:26
Réponse #6

Feral


Salut alors pour ton terrain Daeron ,les noyers tu devrait te renseigner dessus car ces arbres on un effet allopathique trés fort dans le mauvais sens!
que ce soit pour les plantes comme pour les animaux il envoi  des mollécule qui inhibe la croissance du vivant autour, de plus il met trés longtemps a donner des noix au moins 15 ans.
Tu peut en planter mais que dans une partie du jardin mais elle serait casiment sacrifié pour eux ( je crois qu'il y a d'autre plante qui peuvent s'associé a mais peut).
plante des amandiers ca ne prend pas beaucoup de place tu peut greffer dessus des abricotier ,des pécher et des cultivar d'ammandes
Les frénes c'est une trés bonne idées pour l'ombre et pour faire du fourrage pour tes bétes(les chévres sont plus rustiques)
il y a beaucoup d'arbres poussant facilement qui servent de fourrage a bestiaux tu trouvera des listes dans les livres de permaculture( Permaculture 1  de bill molison et david holmgren le 2 est bien aussi sur le site foretscomestibles il y a un livre a vendre trés bien aussi)
pour tes arbres c'est super de faire des semis mais prend des graines déja adapter aux terroir tu peut aller les prendre dans les anciens verger mai fait gaffe aux nouveaux erger ou ils utilise des pollinisateur a la genetique trés ffaible ,la génétique est extrémement important.
en suite greffer c'est bien mais sa a des inconvégnant( arbres plus sujet aux maladiies vie moins longtemps) en suite tu peut aussi les laisser naturel  ca donne moins rapidement mais tes arbres vivent aux moins 5 fois plus longtemps  sont beaucoup  plus balése etc .amha ils faut faire les deux. Oublie pas les haies sur les coté hautes d'animaux auxiliaire brise vend et pesticide et aussi nutritif  si tu plante des arbres et arbustes comestibles
tu trouvera des plant pour faire ce que tu veux dans les doc de permaculture renseigne toi bien pour ne pas faire de boulette que tu regrettera.
super projet  :doubleup: continue

04 octobre 2011 à 19:17:05
Réponse #7

amba83


Bonjour,
Sur le site //fr.ekopedia.org// rubrique "Permaculture: les acteurs", tous les sites qui pratiquent la Permaculture, à contacter, visiter, etc...
Et les associations et structures de la Permaculture en France (et autres pays).

05 octobre 2011 à 14:00:40
Réponse #8

arzh



19 avril 2013 à 23:16:57
Réponse #9

amba83


Quels éléments prendre en compte avant d'acheter un terrain ou de s'y installer, si on veut le développer et le rendre productif?
Vidéos par Geoff Lawton, un des grands praticiens en exercice: http://www.geofflawton.com/fe/33811-property-purchase-check-list?r=y
Sorry chaps, it's in english...

20 avril 2013 à 01:24:34
Réponse #10

mirmidon


la mode et comment éviter que tout soit made in quelque chose ( anglophone c'est bien mieux )  ;D
il y a plus de 8000 ans avant que l'internet arrive et qu'il soit une référence pour bons nombres de personnes  ;D des personnes étaient obliger de manger et la terre qui hébergeais était bien peu généreuse et l'observation et  les essais réaliser par bons nombres de personnes a savoir des amérindiens pour ceux que cela intéresse ont fait la permaculture et ce qui en découle la terrapréta  :)

La permaculture est basée sur l’observation de la nature, les savoirs traditionnels des anciens, et les découvertes scientifiques récentes. Elle est décomposée en deux dimensions distinctes : une plutôt philosophique, qui décrit un nouveau modèle, ou paradigme pour vivre en harmonie avec la nature et notre communauté. Et une autre dimension conceptuelle, ou la permaculture est utilisée comme un outil de conception de lieux de vie durable.

lien http://www.permaculturedesign.fr/category/quest-ce-que-la-permaculture/
Détails pour la guyane
On peut toutefois noter que des sites de Terra preta (sols anthropogéniques) ont été découverts sur le territoire, notamment près de la frontière avec le Brésil. Des recherches sont activement menées par des acteurs de disciplines multiples pour déterminer le mode de création de ces sols les plus riches de la planète. L'hypothèse a été avancée que l'existence même de la forêt tropicale est due à ces interventions humaines intelligentes du passé (voir l'article Terra preta), où le brûlis (" slash-and-burn []") était remplacé par le charbonnage (" slash-and-char ").
lien http://guyane.pose-de-puce.info/
chariot de paille


je ne suis n'y pour n'y contre bien au contraire

20 avril 2013 à 03:00:44
Réponse #11

cikawasay


Citer
L'hypothèse a été avancée que l'existence même de la forêt tropicale est due à ces interventions humaines intelligentes du passé

Oui, un de mes profs d'anthropologie à la fac bossait sur l'Amazonie et nous avait fait un top la dessus: c'est "invisible" aux étrangers à cet environnement qui n'y voient qu'une  jungle primaire (un quidam pourrait reconnaître qu'une portion de forêt à été exploitée il y a 1 ou 2 ans peut être), mais les groupes ethniques qui y vivent peuvent distinguer un lieu autrefois cultivé après plus d'une trentaine d'année. Même chose ici à taiwan: je m'amuse souvent à imaginer l'aménagement passé des villages aborigènes autrefois en cherchant des pans de montagne recouverts de certaines plantes comme les bambous. L'idée d'une planète "sauvage", à de très rares exceptions près,  est une illusion, voire un fantasme, qui ignore la connaissance et la gestion millénaire de nos écosystèmes.

20 avril 2013 à 17:10:03
Réponse #12

Zecrow


Des livres en pdf :
http://culture-populaire.eu/permaculture/index.php/ressources/documentation/permaculture

Je viens de télécharger les 2 tomes du bouquin de Bill Mollison et David Holmgren...  :doubleup:
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

20 avril 2013 à 18:02:47
Réponse #13

mirmidon


Oui, un de mes profs d'anthropologie à la fac bossait sur l'Amazonie et nous avait fait un top la dessus: c'est "invisible" aux étrangers à cet environnement qui n'y voient qu'une  jungle primaire (un quidam pourrait reconnaître qu'une portion de forêt à été exploitée il y a 1 ou 2 ans peut être), mais les groupes ethniques qui y vivent peuvent distinguer un lieu autrefois cultivé après plus d'une trentaine d'année. Même chose ici à taiwan: je m'amuse souvent à imaginer l'aménagement passé des villages aborigènes autrefois en cherchant des pans de montagne recouverts de certaines plantes comme les bambous. L'idée d'une planète "sauvage", à de très rares exceptions près,  est une illusion, voire un fantasme, qui ignore la connaissance et la gestion millénaire de nos écosystèmes.
ton propos est des plus juste surtout sur le bambou ainsi que les orties, chez nous le  " bois canon " l'observation est déjà une démarche vers l’équilibre et le respect du milieu  :) le visuel est la clef ( observation ) et les essais par nos pères est souvent négliger
il y a 40 ans en milieu européen les vieux ( nos pères ) m’expliquaient que les plantes doivent être mise en terre avec logique
c'est ainsi que j'ai appris que de mettre toujours une rangé de poireaux et une rangé  carotte et permet de combattre efficacement leurs ennemies  ;)
comme le faisait il y a  1000 ans nos paysans qui étaient capable de faire plus de quintaux a l'hectare que maintenant  ;D
casquette a carreaux  ::)
merci pour les livres  :doubleup:
je ne suis n'y pour n'y contre bien au contraire

22 avril 2013 à 09:51:53
Réponse #14

Zecrow


Le morvan, c'est beau mais assez rude en hiver, je le sais pour y avoir vécu 2 ans.
Et pourtant...  :o  :doubleup:
http://www.youtube.com/watch?v=lS0WAJP5fTM
« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

22 avril 2013 à 11:48:26
Réponse #15

Zecrow


« Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. »
Dan Millman

J'y travaille ! :-)

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité