Nos Partenaires

Auteur Sujet: Kits de survie (etait Re : Stage niveau 2...)  (Lu 44287 fois)

08 mai 2007 à 08:06:54
Lu 44287 fois

Corin


Maintenant, ce qu'il faut que l'on vous détaille, ce sont nos kits et ce que l'on garde ou enlève.

Sans attendre les photos, j'avais sur moi une ceinture à fermeture éclair dans laquelle se trouvait de l'argent (j'aurais pu y glisser plus de chose).
Sur la ceinture, un étui avec mon couteau suisse et mon kit dans une pochette organiser (voir le contenant là, le contenu ayant été adapté pour le stage: http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,1150.0.html). Autour du cou, mon kit (voir le sujet: http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,1578.0.html) et mon FPCorBowie.
Tout ce matériel ne m'a pas quitté une seconde ainsi que mon bonnet (ou ma casquette) et mes gants en cuir. J'ai tout fait avec, y compris dormir.
J'avais aussi mon tout-nouveau mini Griptillian (merci Pat) :love:, qui n'a pas quitté ma poche ou ma main (ça devenait compulsif).


1. Ce dont je me suis servi (et que je garde):
- le griptillian (du coup le couteau suisse avec trou dans la lame et serrations va disparaître au profit de son aîné à lame lisse - que je sais aiguiser - et tire-bouchon...). Impeccable pour tailler le bois malgré sa taille qui le fait oublier quand on le porte donc garder...
- scie du couteau suisse
- lampe torche Peli 2AAA (légère, ultra puissante, un vrai bonheur, voir le sujet: http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,426.msg4162.html#msg4162)
- le mini lampe "Photon 2 inspirée" (Merci Bloodyfrog  :doubleup:)
- la boussole Silva que je porte au cou
- la montre boussole-altimètre
- Ziploc (3 litres: taille moyenne)
- Nalgène (et petites bouteilles d'eau de 0,5 et 0,75 dans les poches latérales de la banane)
- pastilles purificatrices
- papier aluminium (même s'il faut que j'en trouve du plus solide)
- thé, bouillon cube, sucre
- briquet BIC grand modèle (dure plus longtemps et on se brûle moins les doigts)
- coton vaseliné
- bois gras
- ficelle sisal
- cordelette diamètre 5
- scotch tissé (duck tape)
- couverture de survie épaisse
- des chaufferettes
- poncho
- bonnet
- gants en cuir
- sifflet

2. Ce dont j'aurais pu me servir:
- 2 sacs poubelle (modèle "spécial jardin": très grands et fait pour accueillir des végétaux): j'aurais pu me faire un matelas de feuilles si elles n'avaient pas été trempées.
- ma deuxième couverture de survie pour me faire un gilet ou me rouler dedans.
- mon réchaud Amichauf ou Esbit car cela va plus vite que de faire du feu.
- papier de verre pour aiguiser
- papier journal pour faire du feu

3. Ce qui m'a manqué:
- une lame fixe (le F1 était dans le sac  :() mais ça commence à plus être de la survie mais de la vie sauvage avec construction d'un châlet suisse traditionnel...
- quart ou gamelle alu car réutilisable à l'infini
- pipette filtre pour boire dans les petites flaques d'eau croupie... EDIT: il s'agit d'une paille filtrante: http://www.usmcpro.com/indexf.php?PHPSESSID=2e21f1dbe83336ae5593d005aa64549b

4. Ce que je vais changer ou enlever:
- avoir deux trousses: une trousse de survie plus petite - je l'ai trouvé un peu lourde et encombrante à la ceinture - et mettre le matos de bricolage dans le sac (notamment le fil de fer, la colle à prise rapide, bracelets électriques,...)
- le papier alu (j'en ai parlé)
- le couteau suisse (à cause du Griptillian, j'en ai aussi parlé)
- le baton lumineux est inutile (sauf pour signaler son campement de nuit si l'on craint de défaillir quand on est seul...)

A+
« Modifié: 08 mai 2007 à 14:08:49 par Corin »

08 mai 2007 à 08:49:09
Réponse #1

huskbarthai


Hello,
encore un trip de loupé pour cause de boullot, mais bon faut aussi que certains "divertissent" les gens du peuples... ;)

sinon comment étiez vous vétus, un pt check sur l'equipement...
et à qui est la polaire monkey de moutain hardwear, (en orange sur la photo), et quelles soit ces dimpressions?

à plus, eric  :)
"Moi j'aime trop mon prochain pour le laisser souffrir, sans cesse je tends la main pour l'aider à en finir..."


08 mai 2007 à 08:53:43
Réponse #2

Corin


sinon comment étiez vous vétus, un pt check sur l'equipement...
et à qui est la polaire monkey de moutain hardwear, (en orange sur la photo), et quelles sont ces dimpressions?
La polaire est à J-O. Il en était plus que ravi et elle s'est montrée très discrète pour l'approche à la chasse contrairement à ma Windstopper.

J'avais (de bas en haut):
- Meindl Bornéo
- Chaussettes de tennis (la laine aurait pu le faire mais je me suis méfié de la chaleur)
- Jean
- Polo Polartech
- Windstopper
- Goretex Mountain Hardwear (celle que Kilbith trouve super)
- bonnet doublé Polartech

Enfin, j'insiste pour les bûcherons du clavier, les agriculteurs urbains à la corne inexistante: gants en cuir pour les mimines (ça évite les coupures et les brûlures: pour l'anecdote, je manipulais sans m'en rendre compte les tisons et les braises du feu).

A+


08 mai 2007 à 09:42:00
Réponse #3

Kilbith


Salut, :)

Super les descriptions.

-Sur la gamelle, c'est là que l'on constate que les bonnes vieilles méthodes (quart US, gamelle AF) ne sont pas si nulles que ça.
-Avez vous utilisé la méthode des pierres brûlantes (à mettre dans la Nalgène) pour chauffer l'eau.
-J'ai bien aimé ton expérience sur le feu. Dans le grand nord, du fait du froid, l'humidité est inexistante. De plus le bois dispo c'est du résineux où du bouleau : le feu est relativement facile à faire me semble-t-il (sauf qu'il faut gérer le froid extrême).
Chez nous....les arbres sont gros, peu de résineux, et quand il fait froid ....tout est humide. Je retiens qu'il faut du matériel (allume feu, briquet ou (à défaut) firesteel ET du savoir faire.
-Si l'armée française dépense des sommes énormes pour équiper les soldats de fins gants de cuir....c'est qu'il y a une raison. Parce que pour le reste elle est très chiche de ses deniers !
- Les premiers explorateurs mettaient l'accent sur les bouillons Kub. C'est une forme de pemmican, le sel assurant la conservation quasi infinie.



Sur le plan de l'équipement que l'on porte : les vêtements sont le plus important. C'est pourtant souvent oublié quand on pense kit de survie à porter sur soi.

-Les solutions semblent converger, puisqu'on retrouve le même équipement :
         1. Des pantalons coton (jean) ou polycoton (fjall raven)
         2. Les sous pulls en polarstretch/micropolaire (cynry). La coupe de Millet (dérivant des carlines MAC) me semble bien avec la grande poche sur l'abdomen.
         3. Les polaires (dont le seul défaut c'est la résistance au feu) à poil long en polyester (amélioration sur les premiers modèles en acrylique). Ce sont les premières polaires de Helly Hansen puis de Patagonia (furr bear). J'ai un modèle de 400/600 gr/m2 il est donné pour 2.3 CLO !
C'est beaucoup plus que les polaires à poil courts qui les ont remplacé, pour des raisons esthétiques et d'emcombrement.
Les dernières versions de Malden reprennent le principe des poils longs. Les premiers modèles à poils longs de nouvelle génération sont réapparus chez Patagonia. Ils sont moins encombrants que les HH car ils utilisent des microfibres polyester, des tissages sophistiqués, des poils à deux longueurs. Il imitent encore mieux les animaux qui ont des poils longs protecteurs et un sou poil abondant pour la chaleur.
La veste Orange Mountain Hardwear est un bon exemple : léger ET chaud ET très très chaude sous un coupe vent. Pas certazin qu'elle soit en poil "deux longueurs".
Le top se serait des polaires résistantes au feu. Cela existe pourtant, mais très difficile à trouver.

          4. Avez vous employé des vêtements de laine...un peu passés de mode mais pouvant être séchés ?


Sur le plan des retours d'expériences : Quel est le confort du jean sous une pluie prolongée ?

Did, :)
« Modifié: 08 mai 2007 à 11:41:30 par Kilbith »

08 mai 2007 à 10:09:40
Réponse #4

Corin


PETIT RAPPEL AVANT QUE CERTAINS DELIRENT: il s'agissait de tester un petit matériel essentiel que l'on peut garder tout le temps sur soi (y compris en plein effort par 35 degrés, l'été). Parce qu'avec de "si" et des "suppositions", on finit par emmener sa maison.
Le matos doit pouvoir resister à l'eau, au temps, à la chaleur (la bouffe notamment, pas de chocolat).

Le vrai critère de votre kit de survie: inaltérable et durable, vous devez oublier que vous l'avez sur vous. Autrement, c'est de la littérature.

-Sur la gamelle, c'est là que l'on constate que les bonnes vieilles méthodes (quart US, gamelle AF) ne sont pas si nulles que ça.
Bien d'accord, je regarde pour une boîte alu (ce que j'avais avant) mais je l'avais viré pour des questions de confort de marche (à l'époque, je mettais mon kit dans la poche latérale de mon pantalon ou short)

-Avez vous utilisé la méthode des pierres brûlantes (à mettre dans la Nalgène) pour chauffer l'eau.
En ce qui me concerne, la Nalgène ne fait pas partie de mon kit.

-J'ai bien aimé ton expérience sur le feu. Dans le grand nord, du fait du froid, l'humidité est inexistante. De plus le bois dispo c'est du résineux où du bouleau : le feu est relativement facile à faire me semble-t-il (sauf qu'il faut gérer le froid extrême).
Chez nous....les arbres sont gros, peu de résineux, et quand il fait froid ....tout est humide. Je retiens qu'il faut du matériel (allume feu, briquet ou (à défaut) firesteel ET du savoir faire.
C'est marrant de finir par en oublier ses basiques parce que l'on veut aller trop vite.

-Si l'armée française dépense des sommes énormes pour équiper les soldats de fins gants de cuir....c'est qu'il y a une raison. Parce que pour le reste elle est très chiche de ses deniers !
Les gants de l'armée française ont vocation première à protéger des coupures (vitres cassées, pièces métalliques,...) et des brûlures (une porte en acier ne dit pas sa température ;)). Mais surtout, je note que pour les travaux de bûcheronnage, ça permet de travailler vite sans se faire de douleurs liées à la préemption répétée, notamment. Ca évite les ampoules.

- Les premiers explorateurs mettaient l'accent sur les bouillons Kub. C'est une forme de pemmican, le sel assurant la conservation quasi infinie.
Amundsen, Mallory, attendez-nous, on commence à arriver à votre cheville  :D.

         3. Les polaires (dont le seul défaut c'est la résistance au feu) à poil long en polyester (amélioration sur les premiers modèles en acrylique). Ce sont les premières polaires de Helly Hansen puis de Patagonia (furr bear). J'ai un modèle de 400/600 gr/m2 il est donné pour 2.3 CLO !
C'est beaucoup plus que les polaires à poil courts qui les ont remplacé, pour des raisons esthétiques et d'emcombrement.
Les dernières versions de Malden reprennent le principe des poils longs. Les premiers modèles à poils longs de nouvelle génération sont réapparus chez Patagonia. Ils sont moins encombrants que les HH car ils utilisent des microfibres polyester, des tissages sophistiqués, des poils à deux longueurs. Il imitent encore mieux les animaux qui ont des poils longs protecteurs et un sou poil abondant pour la chaleur.
La veste Orange Mountain Hardwear est un bon exemple : léger ET chaud ET très très chaude sous un coupe vent. Pas certazin qu'elle soit en poil "deux longueurs".
Le top se serait des polaires résistantes au feu. Cela existe pourtant, mais très difficile à trouver.
Je dois avouer que ma Windstopper a du mourron à se faire (j'aurais dû le mentionner dans le matos que je vais changer). Il est probable que je m'achète une polaire à poils longs.

          4. Avez vous employé des vêtements de laine...un peu passés de mode mais pouvant être séchés ?
Pas de laine pour moi, j'avais des chaussettes en laine dans mon sac mais je n'ai pas pu les utiliser.

Sur le plan des retours d'expériences : Quel est le confort du jean sous une pluie prolongée ?
Le poncho l'a très bien protégé et il n'y avait pas assez d'herbes hautes pour qu'il se charge en bas. J'avais fait exprès de le mettre pour voir. Sur le plan de la protection thermique: bof. David était aussi en jean.
Je pense que je vais revenir au treillis délavé et faire péter les élastiques et ça le fera très bien.

A+

08 mai 2007 à 10:18:35
Réponse #5

SurvivalFred


Salut,

Très intéressant, je vous livre mes questions, remarques et pensées en vrac :

Le volume de ta pochette/banane ? Équivalent ou plus au Proteus de chez Maxped (David avait-il son modèle avec son CT (peut-être le Carcajou maintenant ?) fixé en dessous ?

Citer
Chez nous....les arbres sont gros, peu de résineux, et quand il fait froid ....tout est humide. Je retiens qu'il faut du matériel (allume feu, briquet ou (à défaut) firesteel ET du savoir faire.

En Belgique, sauf rare exceptions, il fait toujours humide d'où une grande habitude du briquet et de l'allume feu sec sur soi tout le temps, à défaut un morceau de vêtement effiloché ça fonctionne très bien  :up:

Le Poncho ? Modèle léger ? Militaire ? Ou style Ferrino ? Pas de soucis de condensation ? Et avec la couverture de survie, au niveau condensation, ça donnait quoi ?

Citer
- le baton lumineux est inutile

+ 1, j'ajouterais même inutile, cher et la durée de vie du stick diminue fortement pour peu qu'il soit stocké dans un véhicule  :down:

Citer
- thé, bouillon cube, sucre

J'ai TOUTJOURS fait l'impasse sur la bouffe dans mes kits en me disant que je trouverai sur place (végétaux, insectes, escargots ...), j'y mettais juste du sel pour éviter l'hyponatrémie, je comptais aussi sur mes réserves mais dans l'optique de se donner un p'tit coup de booster + boire du chaud je vais revoir ma position ... Le bouillon cube ? Ça se conserve bien, même à la chaleur ? Des recommandations ? Une marque peut-être ?

Citer
- le couteau suisse (à cause du Griptillian, j'en ai aussi parlé)

Vu la présence du Griptillian, tu penses plutôt à un petit (Spartian) ou à un grand modèle avec lame auto-blocante (Ourider) ? J'ai bien entendu que tu voulais une scie sur le SAK.


Citer
Dans la série je m'amuse d'un rien, voici Cynry avec son tracker en lauze.

Excellent  :doubleup: et comme ça j'ai vu sa tête pour le ramassage scolaire de juin  ;)

@+ et sorry pour le flot de questions  :-[ mais je regrette trop d'avoir raté ça  :'(

Fred
 

Vous êtes trop devant votre écran d'ordinateur, allez donc pratiquer dehors !!

08 mai 2007 à 10:38:42
Réponse #6

Corin


Le volume de ta pochette/banane ? Équivalent ou plus au Proteus de chez Maxped (David avait-il son modèle avec son CT (peut-être le Carcajou maintenant ?) fixé en dessous ?
1 litre pour moi. David avait une banane. Son Swamp Rat était fixé à sa ceinture.

Le Poncho ? Modèle léger ? Militaire ? Ou style Ferrino ? Pas de soucis de condensation ? Et avec la couverture de survie, au niveau condensation, ça donnait quoi ?
Poncho Ferrino pour tout le monde. Les nouveaux modèles ont l'air en ripstop... Super. La couverture de survie était en toit pour David, Cynry et moi: elles étaient couvertes de pluie le matin (dur pour les replier).


J'ai TOUJOURS fait l'impasse sur la bouffe dans mes kits en me disant que je trouverai sur place (végétaux, insectes, escargots ...), j'y mettais juste du sel pour éviter l'hyponatrémie, je comptais aussi sur mes réserves mais dans l'optique de se donner un p'tit coup de booster + boire du chaud je vais revoir ma position ... Le bouillon cube ? Ça se conserve bien, même à la chaleur ? Des recommandations ? Une marque peut-être ?
Honneur au leader dans le domaine: Maggi. Question conservation, ça reste des années sans bouger. On pourrait aussi imaginer un peu de riz dans une petite pochette ou une boîte de pellicule (ça se conserve, ça donne de la consistance au repas et ça doit aider à limiter une courante éventuellement). Je rappelle que l'on doit durer 24-48 heures seulement. Des barres de céréales, à condition de les renouveler à chaque sortie, sont bien mais moins durables.

Vu la présence du Griptillian, tu penses plutôt à un petit (Spartian) ou à un grand modèle avec lame auto-blocante (Ourider) ? J'ai bien entendu que tu voulais une scie sur le SAK.
Je pense à un grand modèle à lame auto-blocante car il faut que la scie soit assez grande. Déjà, tu aurais vu le boulot ^-^...


A+

08 mai 2007 à 10:40:17
Réponse #7

Kilbith


Survivalfred, :)

Sans vouloir anticiper sur les réponses des participants...

Sur le stricte point de vue "matériel" la bouffe n'est pas utile dans un "kit de survie". On peut tenir 40 jours sans grands apports caloriques (je ne parle pas des occlusions, vertiges....). Sauf peut être le sel (très petite quantité) et le glucose (coup de fouet)....Pour certain plus de quarante jours  :'(


Mais, il ne faut pas sous estimer le thé, le bouillon chaud pour le MORAL. Etre trempé et avoir froid pendant trois jours ou plus c'est extrêmement dur moralement, sutout sans feu....

Et là, une boisson chaude entre ses mains (thè, bouillon kub) c'est méga important pour le moral individuel ET collectif (partage). Et un bon moral, c'est 70% de la réussite dans la machinerie humaine....


did, ;)
« Modifié: 08 mai 2007 à 11:00:02 par Kilbith »

08 mai 2007 à 10:45:34
Réponse #8

Corin


+1 :doubleup:
Une petite boisson chaude au milieu de nowhere et te voilà déjà en train de chercher la zappeuse autour de toi pour voir s'il y aurait pas un truc mieux que le docu que tu es en train de voir (ça va beaucoup mieux, Docteur, merci) :D :D :D

A+

08 mai 2007 à 10:55:41
Réponse #9

Planetouched


C'est vraiment super intéressant tout ça, merci pour le retour!
A propos de vos kits, j'aimerais avoir des précisions sur vos contenants, parce que:
a) il doit pouvoir contenir un quart ou une gamelle
b) il doit pouvoir se faire oublier et être porté en permanence (donc par exemple ne pas gêner la ceinture d'un sac à dos)

Réunir les deux critères ne me semble pas du tout évident... un quart, c'est encombrant! J'avais pensé aux feuilles d'alu, mais je trouvais ça trop aléatoire. Les barquettes en alu me semblent mieux, mais niveau volume, c'est pareil qu'une gamelle...
Le Proteus de Maxpedition (par exemple) a déjà été évoqué, avez-vous d'autres exemples ou modèles en tête? Si vous pouviez avoir la gentillesse de poster des photos des kits que vous avez emmené, ça serait top!
(j'ai vu le tiens Corin, merci!!)

08 mai 2007 à 11:03:56
Réponse #10

emmuel


Salut…
Bon ben il semblerait que j'ai vraiment raté un truc sympa là…  :(
Par contre ma maman était contente…  :love:
Juste quelques remarques en vrac… Sur le quart j'ai vu avant hier des quarts pliants.  Ca se plie sur le même principe qu'une matraque téléscopique. Et à la fin ça fait un rond tout plat. Ca serait pas ça le truc ?
Est ce que vous avez essayé de faire chauffer de l'eau à la pierre dans un ziplock ? Et dans ce cas là, le bon truc à amener dans le kit : une paille ?
Concernant les boissons chaudes, je confirme… A l'avant dernier stage de David j'avais carburé aux aiguilles de pin… Moi j'aime bien et ça donne un apport de glucose en plus de la vitamine c. Par contre je ne sais pas si onpeut faire chauffer suffisemment l'eau dans le ziplock pour les fair infuser. Moi j'avais ma merveilleuse petite bouilloire…  :love:

08 mai 2007 à 11:07:08
Réponse #11

gglt


Super compte-rendu, merci Corin. :up:

J'ai TOUTJOURS fait l'impasse sur la bouffe dans mes kits en me disant que je trouverai sur place (végétaux, insectes, escargots ...), j'y mettais juste du sel pour éviter l'hyponatrémie, je comptais aussi sur mes réserves mais dans l'optique de se donner un p'tit coup de booster + boire du chaud je vais revoir ma position ... Le bouillon cube ? Ça se conserve bien, même à la chaleur ? Des recommandations ? Une marque peut-être ?
Honneur au leader dans le domaine: Maggi. Question conservation, ça reste des années sans bouger. On pourrait aussi imaginer un peu de riz dans une petite pochette ou une boîte de pellicule (ça se conserve, ça donne de la consistance au repas et ça doit aider à limiter une courante éventuellement). Je rappelle que l'on doit durer 24-48 heures seulement. Des barres de céréales, à condition de les renouveler à chaque sortie, sont bien mais moins durables.

Comment étaient-ils stockés ces bouillons en cube ? Quand j'avais essayé d'en prendre sur moi pour mes balades, quelque soit la manière dont je m'y prenne, pas un seul ne sortait vivant ... Trop fragiles aux chocs et aux frottements :down:. Sans compter que ça en mettait partout :down:.
Il n'y a qu'une seule manière de le savoir : il faut essayer.

08 mai 2007 à 11:10:32
Réponse #12

Kilbith


Salut Emmuel,

Pour les quarts dépliants.....avec la dilatation due à la chaleur, pas certain que cela fonctionne pour les modèles que j'ai pu voir....
Maintenant s'ils étaient réalisés en INVAR (pas de dilatation) ou titane, peut être que cela marcherait ?


Au fait que devient l'ami Peyo ?



 did, ::)
« Modifié: 08 mai 2007 à 11:29:36 par Kilbith »

08 mai 2007 à 11:25:21
Réponse #13

Planetouched


Super compte-rendu, merci Corin. :up:

Comment étaient-ils stockés ces bouillons en cube ? Quand j'avais essayé d'en prendre sur moi pour mes balades, quelque soit la manière dont je m'y prenne, pas un seul ne sortait vivant ... Trop fragiles aux chocs et aux frottements :down:. Sans compter que ça en mettait partout :down:.

Moi j'en case 2 dans une coquille d'oeuf kinder, ça marche pas mal.

Citation de: Kilbith
Au fait que devient l'ami Peyo ?

Un élément de réponse: :-)
Citation de: Peyo
Pour tout vous dire, A-chem (à Marseille) et moi (à Paris) travaillons en double activité et nous sortons du boulot le soir entre 20h et 21h. Le temps de manger et nous nous mettons sur Arklight jusqu'à 2h-3h du matin... Le week-end nous le réservons à des sorties natures, des tests, brain storming et surtout à nos familles respectives (même si on est soutenu par nos compagnes on sent la grogne s'installer... wink )
http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=3295&p=2


08 mai 2007 à 11:31:45
Réponse #14

Cynry


Encore un super stage  ;D
Je suis toujours très débutant dans le domaine, et me retrouver parmis ces gens expérimentés a été particulièrement enrichissant à bien des niveaux.
Le contenu du stage ayant été fort bien résumé par Corin, je passe à mon kit.

Mes vêtements :

Chaussettes en laine
Sous-vêtement thermique pour les jambes, avec un super pantalon de surplus en polycoton. Pantalon qui m'a conforté dans mon envie de m'acheter un fjallraven (4 boutons de moins et quelques coutures qui ont commencé à se défaire, ce en un week-end, sans se rouler dans la gadoue). Et un caleçon.
Micro-polaire portée direct sur la peau, soft-shell, et ce que j'ai autour du bassin c'est ma Swandrii  :love: :love: Pliée correctement et nouée avec une écharpe, j'y case facilement mon poncho (militaire, et non pas ferrino), qui est pourtant un poids lourd.
Un bonnet dans le kit.


Le kit




La pochette est faite maison, en cordura 1000, fermeture éclair énorme de chez Ykk, ça m'a coûté dans les 26 euros en matières premières chez shelby, et il me reste de quoi en faire plusieurs...
Les dimensions sont celle d'une popotte de l'armée française (je crois, si c'est pas ça c'est celle de l'OTAN).
Elle peut se porter sur le flanc, à la taille ou à la jambe, où elle se fait d'ailleurs rapidement oublier (j'ai dormi avec sans qu'elle ne me pose de problème de confort).
Il me manquait un peu de matériel dedans car je m'y suis pris un peu tard, et tout n'étais pas prêt le jour du départ pour le stage.

J'y avait :
Une platypus souple de 2L,
Un sac poubelle assez grand pour me servir de poncho d'urgence,
Un bonnet,
Un bandana (qu'il faut laver avant d'utiliser pour éviter de se retrouver avec une flotte de la même couleur... Le genre de détail utile que j'ai appris tout au long de ce stage.),
Une couverture de survie légère,
Du duct tape,
Un bloc de magnésium et son firesteel,
Une lampe Fenix L2D avec de la paracorde enroulée autours,
Une DC4,
Un bout de scie à métaux,
Un paquet de mouchoir qui contient mouchoir, super-glue, compresse, immossel, aqua-tabs (merci David  :)).

Ce que je n'ai pas eu le temps de mettre avant le stage :
Sachets de thé, un tube d'efferalgan oro-dispersible (pas besoin d'eau, donc), et un autre tube qui contiendra du sel et du sucre, et une bougie chauffe plat. Sûrement un truc pour désinfecter aussi, mais je me suis pas encore décidé. Et mettre tout ça dans un ziploc.

Et j'y mettrais aussi des cubes de bouillon, parce que même si c'est pas grand chose, c'est déjà bien mieux que rien. C'est en tout cas ce qui m'a principalement manqué ce week-end, en voyant Corin s'envoyer les siens pendant que David parlait d'oeufs au plat avec tranches de lard...  ;D


Avec ça j'avais mon PH ( :love:) et le swisstool de victorinox, respectivement attaché à la sacoche et dans la poche. Compte tenu du contexte dans lequel David nous a placé (bande de potes parti en rejoindre d'autres en chalet, trajet court prévu, donc se déplaçant sans leur sacs à dos), nous avions le droit à la Nalgène (qui est sur la photo pour donner une idée de la taille, mais qui n'est pas intégrée à mon kit en temps normal).



08 mai 2007 à 11:38:03
Réponse #15

Olcos



Sur le stricte point de vue "matériel" la bouffe n'est pas utile dans un "kit de survie". On peut tenir 40 jours sans grands apports caloriques (je ne parle pas des occlusions, vertiges....). Sauf peut être le sel (très petite quantité) et le glucose (coup de fouet)....Pour certain plus de quarante jours  :'(


La bouffe dans le kit, elle est surtout là pour le moral.
"Le chien apprend à l'enfant la fidélité, la persévérance... et l'obligation de tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher."

Robert Benchley

08 mai 2007 à 11:41:26
Réponse #16

Corin


Je vous glisse les images que je viens de faire et, du coup, je vais éditer mon post sur le matos car j'ai oublié des choses (chaufferette notamment).
Le matos étalé - mais pas encore complètement évolué: encore trop de trucs autour du feu:

De gauche à droite, de haut en bas:
gants en cuir épais de chantier; pochette organiser; FPCorBowie avec son étui au-dessus - un mini-briquet retenu par de la chambre à air inflammable; un nEDCk; un réchaud pliable avec pastilles Amichauf et sacs poubelle de jardin.
Sur un Ziploc taille moyenne (3l): du bois gras; du coton vaseliné et des allume-mazout (les chewing-gum rose); un grand briquet Bic, un couteau suisse modèle chasse, une lampe Peli 2AAA et deux piles sur du papier de verre (pour affûter); une serviette compressée (de la taille d'une pièce de 2€); un firesteel et un bloc de magnésium; des épingles à nourrice; couverture de survie (manque l'épaisse) et des chaufferettes; du papier journal et du papier alu dans un Zipper (1l).
De 1 à 3 barres de céréales; du thé, du sucre et des bouillons cube dans un Ziploc (1l); de la ficelle sisal; de la cordelette d'alpinisme diam.3 (normée, on est sûr de sa résistance); du scotch toilé; 2g d'Araldite

 
Tout tient dans la pochette (faudra que je coupe un peu de sisal) - sauf les gants et les grigri autour du cou  ;).


A la taille - notez le Griptillian inquiet qui s'est réfugié dans ma poche - je pense que c'est le volume maximum possible. Je la supporte très bien au point de pouvoir dormir avec mais je vais quand même réduire son poids voire sa taille car je pense que sur une très longue durée, les passants pourraient fatiguer sous le poids.


Comment étaient-ils stockés ces bouillons en cube ? Quand j'avais essayé d'en prendre sur moi pour mes balades, quelque soit la manière dont je m'y prenne, pas un seul ne sortait vivant ... Trop fragiles aux chocs et aux frottements :down:. Sans compter que ça en mettait partout :down:.
Je les stocke toujours dans un petit Ziploc. Ca marche très bien. On peut séparer le thé du reste car c'est le seul truc que j'ai réussi à exploser mais une fois que c'est fait, ça se glisse partout.

A+
« Modifié: 08 mai 2007 à 12:01:03 par Corin »

08 mai 2007 à 11:45:21
Réponse #17

Cynry


Ta photo me fait penser que j'ai oublié de mentionner mon tour de cou, Taberneck, briquet, boussole, allume-feu, firesteel et 2 mètres de paracorde en plus.
Faut dire qu'on l'oublie tout le temps celui-là, même dans les trains  :'(

08 mai 2007 à 11:48:55
Réponse #18

Olcos


Quand je vois ta photo, je me pose la question, est ce qu'il ne vaut pas mieux deux petites pochettes plutot qu'une grosse ?
"Le chien apprend à l'enfant la fidélité, la persévérance... et l'obligation de tourner trois fois sur lui-même avant de se coucher."

Robert Benchley

08 mai 2007 à 11:54:04
Réponse #19

emmuel


rhhoooo
mais c'est ENORME ta pochette Corin !
Il faut vraiment tout ça ?

08 mai 2007 à 12:03:28
Réponse #20

Corin


rhhoooo
mais c'est ENORME ta pochette Corin !
Il faut vraiment tout ça ?

MAIS NON... ;) Elle est en gros plan. Regarde bien. Elle est plus petite que ma main. Néanmoins, je pense également que c'est le maximum.

Quand je vois ta photo, je me pose la question, est ce qu'il ne vaut pas mieux deux petites pochettes plutot qu'une grosse ?
J'y pense effectivement.

A+
« Modifié: 02 janvier 2008 à 15:19:12 par Corin »

08 mai 2007 à 12:08:04
Réponse #21

Blue


Comme Olcos ce poids tout d'un côté m'interpelle...J'imagine mal avoir une marche normale sans être déséquilibrée dans ma démarche, mes appuis, avec un tel poids d'un seul côté...

Peut être, est ce parce que vous n'en avez pas eu besoin, mais on a peu d'infos sur ce qui cocnerne les premiers soins dans vos kits...

Sinon je suis confirmée dans mon idée de laisser tomber le cyalume...trop lourd et encombrant par rapport au temps de signalisation que cela permet...

Pourquoi le choix de la ficelle sisal ? (je m'y intéresse car le sisal est une matière que je ne peux pas toucher...pas par chochotterie mais parce que cela me déclenche des hyperesthésie -anomalies sensitives-)

Pour le bandana, la plupart dégorgent pendant un bon nombre de lavages, voir pendant toute leur durée de vie...C'est une maman d'amatrice de bandana qui vous cause...Les seuls accidents de déteints que j'ai eu sont dûs à ces ¦@#°§¬|¢´~ de bandanas (rouges de préférence, bien entendu) oubliés dans une poche....

Pour le moment ma boîte de survie est dans mon sac à dos quand je me ballade, et mon couteau dans ma poche (sans mécanisme d'accroche de l'étui, c'est du provisoire) je dois me choisir un pantalon définitivement consacré à la rando et aussi m'acheter uen bonne ceinture...

Je sens que ma gamine va être ravie car je vais exceptionnellement acheter des kinder... lol C'est vrai que cela répond au problème de stockage du bouillon cube (pour le moment j'ai des soupes miso bio en tout petits sachets mais je epnse que c'est moins énergétique).

Sinon, j'imagine mal comment on peut faire chauffer un quart pliant au dessus d'un feu sans qu'il se replie...Ca doit être sportif...Il me semble que l'idéal est un "truc" inclus comme contenant principal ou partiel dans le kit...Pour le moment, j'ai, en l'attente de mieux, une mini boîte de conserve recyclée qui est pleine de bricolos (nécessaire couture, tube homéo plein de sel, tube d'efferalgan orodispersible, etc.) qui comem ça en se ballade pas...

Par contre, je pense que le contenu de ma boîte est trop lourd et volumineux pour être porté à la ceinture...
J'essaye de faire des kits un peu "gigognes"...Boîte sortie du BOB (dont la constitution avance doucement...)...Donc on va faire une pochette de ceinture qui sera une annexe de la boîte...

En tous cas, c'est bien intéressant de vous lire...
Pa que ça me donnerait envei de em perdre dans mes bois mais presque...lol

Blue

08 mai 2007 à 12:30:43
Réponse #22

Sayamon


Pour le quart (je vais doute dire une connerie aussi grosse que moi mais bon ) Pourquoi des feuille d'allu ? Je veu dire pourquoi ne pas prendre carrement du papier ? l'eau va imbiber le papier et au dessus du feu ça va éviter qu'il ne brule non ? et ça permettra de faire chauffer de l'eau. Je me souvient que je faisai ça quand j'étais plus petit. Mais me souvient plus si j'arrivai vraiment a un résultat concluant. Au pire avec du papier catoné.



En tout cas c'est génial de vous lire ça a du etre une super expérience !! ça me donne plein d'idées pour mon kit :D  :doubleup:
Tous savaient que c'était impossible, un fou qui ne le savait pas est venu et l'a fait.

08 mai 2007 à 12:37:44
Réponse #23

emmuel


Sayamon, ça je pense que ça ça marche avecune bougie… mai sunr gros feu, ça m'étonnerais. A la braise, en dosant, mais comment est que tu tiens la tasse en papier ?

08 mai 2007 à 12:39:35
Réponse #24

Corin


Comme Olcos ce poids tout d'un côté m'interpelle...J'imagine mal avoir une marche normale sans être déséquilibrée dans ma démarche, mes appuis, avec un tel poids d'un seul côté...
Je comprends que cela peut surprendre, mais ça ne me gêne absolument pas pour la marche. La ceinture du sac ou de la banane passe dessus, donc pas de pb. Je ne sais pas vous dire pourquoi mais je l'oublie complètement. D'ailleurs, j'ai dormi avec.

A+
« Modifié: 08 mai 2007 à 14:02:42 par Corin »

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité