Nos Partenaires

Auteur Sujet: discussions sur les moyens de production d´energie électrique.  (Lu 8084 fois)

09 octobre 2009 à 20:59:04
Lu 8084 fois

lambda


Bonjour!  :)

Ce fil est destiné à nous permettre de développer des idées réalisables, basées sur l´état de la technique actuelle, à l´échelle de l´installation domestique individuelle ou de la petite communauté (quartiers...).
je vous propose de cogiter la dessus plutôt avec comme idée le concept de:

- réalisations envisagées à partir de récuperations et systèmes D.
- réalisations envisagées à partir de matériels facilement disponibles dans le commerce (GSB...)
...

Ce n´est qu´une proposition modifiable à souhait suivant vos suggestions et remarques...  :)

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

11 octobre 2009 à 09:58:09
Réponse #1

Kynes



11 octobre 2009 à 14:27:51
Réponse #2

Thanos


Une turbine de tesla peut être facile a réaliser dans un cadre d'autosuffisance (notamment avec de vieux disques durs...).
Ce n'est pas la turbine ayant le meilleur rendement mais ca permet de ne pas avoir à construire de pales et donc de ne pas s'embarquer dans la mécanique des fluide !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Turbine_de_Tesla

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head

08 juin 2010 à 18:24:35
Réponse #3

Ascanio


Ceci me paraît intéressant : http://www.boost-energy.com/ampair/products_product5.asp
Evidemment, nous sortons du bricolage/récup, mais j'ai eu un numéro spécial du magazine Système D qui décrivait la fabrication d'une sorte de mini-centrale au fil de l'eau ; imaginez un mini pédalo avec une roue à aube entraînant un alternateur de bagnole. C'est très facile à fabriquer, même si la roue à aube a un rendement minable. Autre inconvénient, c'est illégal en France :( On peut aussi imaginer des solutions comme modifier un moteur hors-bord ou un scooter sous-marin (camouflé et planqué sous l'eau ?).
Les voiliers utilisent depuis pas mal de temps des hydro-générateurs constitués d'un alternateur+cascade d'engrenages et d'une ligne terminée par un "poisson", lourde hélice comme celle des lochs d'autrefois. La production est intéressante, les forums voileux parlent de 6 ampères à une vitesse de 6 noeuds (à la louche, une douzaine de km/h)
Construire un tel "sous-marin" demande des calculs d'hélice et d'hydrodynamique hors de ma portée, mais peut-être pas de tous les membres du forum ?
Sinon, il y a sur la Baie des scooters sous-marins annoncés à 250 w, ce qui n'est pas énorme, mais ils sont limités par leur batterie et ne tractent pas à une vitesse fulgurante. Peut-être en modifiant/changeant le moteur on peut faire mieux ? Sachant que le torrent moyen est peut-être plus rapide que les quelques noueds de ces scooters.
Des avis ?
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

03 octobre 2010 à 22:53:07
Réponse #4

François


Je ne sais pas si cela a sa place ici, mais lu sur le site IRDX France http://irdx.fr/spip.php?article121 , les techniques employée pour recharger les batteries des émetteurs-récepteurs de la résistance, il y a presque 70 ans :


LA VALISE RADIO DE LA RESISTANCE TYPE A MKIII. Des postes du S.O.E. ( Special Operation Executive ), la valise A MK III suscite encore de nos jours l’intérêt. Elle permettait aisément des liaisons à plus de 1000 kilomètres. Son récepteur était très sensible. Fabrication anglaise de 1941, cet appareil couvrait la bande de fréquence comprise entre 3 et 16 MHz en CW (télégraphie), Deux lampes étaient prévues pour l’émission. La puissance délivrée était de l’ordre de 20 watts. Le poids total de cette valise était de 18 kg. Elle était livrée avec des quartzs, un casque haute impédance, un manipulateur et des bobines. Elle fonctionnait soit sur batteries ou secteur ce qui était pratique en cas de coupure de courant par le système de détection allemand. La valise avait un aspect extérieur des plus classiques de manière à passer inaperçue.

Pour faire face aux coupures de distribution électrique, très fréquentes durant les mois précédant le débarquement, l’utilisation de batteries fut adoptée. Pour la recharge de celles-ci, le S.O.E. parachutait sept types de chargeurs.

Un chargeur à thermo couple : 350 éléments constantan-chrome dans un brasero de terre réfractaire. Un bon feu de branchages permettait la recharge d’une batterie de 6 volts à 1 ampère.

Un chargeur à manivelle.

Un chargeur secteur classique.

Un chargeur à essence : équipé d’un petit moteur couplé à un générateur. Possibilité de charger une batterie de 12 volts ou 2 de 6 volts à 6 ampères.

Un chargeur « bicyclette » : 5 ampères au pédalage.

Un chargeur à vent : Capable de charger entre 2 et 20 ampères, suivant la vitesse du vent, par le biais d’un petit moulin à vent fixé au sommet d’un mât de 3 mètres et d’un générateur.

Un chargeur à vapeur : Une chaudière posée sur un brasero et reliée par un tube à une petite machine à vapeur 2 cylindres, elle-même couplée à un générateur. Ce type de chargeur fut utilisé également dans la jungle indochinoise et birmane en 1945.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

03 octobre 2010 à 23:20:57
Réponse #5

lambda


Merci à toi pour cette référence! Cf les fameuses "valises de la résistance" souvent livrées par parachutages...

Le premier et dernier moyen de rechargement est original et (comme les autres d´ailleurs) très applicable chez nous, pour peu que l´on est pris soin de s´amenager une cheminée ou un poele... tout droit dans l´idee d´autarcie énergetique...

Pour l´usage de thermocouple, un exemple de bricole "comise" ici il y a quelque temps...  ;)

http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,9328.0.html

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

03 octobre 2010 à 23:40:05
Réponse #6

François



Pour l´usage de thermocouple, un exemple de bricole "comise" ici il y a quelque temps...  ;)

http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,9328.0.html


Et, heu, çà marche finalement ?
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

03 octobre 2010 à 23:44:45
Réponse #7

lambda


Salut Francois...

C´est resté en stand-by depuis...  :-[ mais qualitativement ca marche oui!
j´ai le vilain défaut de démarrer 100 trucs à la fois... mais tout reste cyclique, et là je viens d´emménager un petit atelier et l´envie de reprendre le projet recommence à monter en force...  ;)

J´ai récupéré des modules plus puissants (je vous en avais parlé précédemment), et j espère atteindre les 10 watts, jéspère...

je vous tiens au jus sans faute... :)

a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

18 octobre 2010 à 18:21:03
Réponse #8

Ascanio


Bon, vous savez ce qu'est l'osmose : le passage d'un liquide peu concentré à un liquide concentré au travers d'une membranne semi-perméable. A force de fouiner, j'ai compris que ce processus pouvait générer une différence de potentiel entre le liquide peu concentré et l'autre. J'ai donc fait l'expérience dans ma cuisine, pour une fois qu'il ne fallait que des trucs simples.
J'ai pris un bocal de sauce tomate, en verre, de l'eau, du sel et du liquide vaisselle ; j'ai mis du sel dans l'eau en touillant jusqu'à saturation. Puis une couche de liquide vaisselle. Puis le tout au freezer quelque temps. J'ai rempli un récipient à liquide vaisselle vide et nettoyé (j'en garde, c'est pratique) avec de l'eau chaude que j'ai fait couler doucement dans le bocal. Si j'ai voulu une différence de température, c'était pour éviter le mélange des deux solutions, raison aussi pour verser doucement.
Ensuite j'ai plongé un bout de fil de cuivre avec son isolant dans le fond du bocal et j'ai sorti mon multimètre. Et... Ça marche ! Bon, ça indiquait 5 mV, ce qui est peu mais :
-avec un gros fut au lieu d'un bocal, qu'en serait-il ?
-avec une vraie membrane ?
-avec autre chose que du sel ?
-j'ai appris qu'on pouvait recharger une batterie avec n'importe quelle tension.
 Pouvoir se fabriquer à domicile une pile, d'un rendement médiocre, d'une puissance modeste, mais facile à faire et pas cher pourrait dépanner.
Donc je cherche des infos. Mon liquide vaisselle semblait marcher, mais je suis sûr qu'on pourrait trouver mieux, d'autant que sur la durée, il s'est un peu dilué. Il faudrait soit un liquide plus dense que l'eau douce et moins que la saumure, soit un matériau assez poreux. De la terre cuite ?
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

23 décembre 2010 à 17:31:05
Réponse #9

Ascanio


En promenant mon chien, je remarque que mes gorets de concitoyens peu civiques jettent des tas de canettes vides partout. Or celles-ci sont parfois en aluminium , selon la marque de la boisson. Je trouvais ça dommage de ne pas recycler ce métal intéressant, et j'ai fini par trouver la pile aluminium-air. Ce n'est pas une PAC high-tech avec des membranes nano-poreuses, de l'hydrogène, etc, non, c'est du low-tech, du bricolo.

On voit les ingrédients sur la photo : un tube en PVC, un disque en cuivre soudé sur une rondelle du même métal, de la canette en alu, du sel. Le tube est collé sur la rondelle, la canette a été découpée pour rentrer dans le tube.  :-[ J'ai oublié le bout de tissu-éponge découpé pour garnir le fond du tube et empêcher le contact entre l'alu et le cuivre.

Une pince crocodile (le -) est accrochée à l'alu, l'autre à la rondelle de cuivre, le +.
On lit sur le voltmètre  ".744", c'est à dire environ 0,7 V. La tension à vide (ou force éléctro-motrice) varie entre 0,740 et 0,756 V.

Quand j'aurai trouvé du tube de cuivre diamètre 90, je ferai une association série pour avoir une tension utilisable. Entre 20 et 24 canettes pour 12 V, un bon prétexte pour boire des bières ! ;#
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

23 décembre 2010 à 18:03:08
Réponse #10

Leif



23 décembre 2010 à 18:27:26
Réponse #11

onc roger


ça marche comment?

Ben je ne saurais pas bien expliquer mais c'est le même principe que les piles classiques : Un couple de métaux et un electrolyte.

Ca marche aussi avec du zinc et du cuivre. Une expérience amusante c'est de planter une lamelle de chaque dans une patate ou un citron. dans ce cas c'est le jus du fruit qui sert d'électrolyte  :)

Le problème c'est qu'en général le courant débité est très faible (la tension s'écroule si on essaie de tirer trop de courant) ce qui limite l'utilisation aux application consommant très peu mais je me souviens de "kits" comprenant un montre à quartz dont l'alimentation venait de deux électrodes à planter dans un fruit  :)

23 décembre 2010 à 18:44:18
Réponse #12

Ascanio


Par corrosion galvanique. En fait les éléctrons vont du métal le plus chargé vers le moins chargé. Je me suis souvenu que les voiliers en alu devaient avoir des "éléctrodes sacrificielles" en zinc qui se bouffaient à la place de la coque. C'est paraît-il à cause des antifoulings à base de cuivre.
J'ai commencé par immerger une spirale en fil de cuivre dans de l'eau salée, avec par dessus le disque en éponge, et enfin la canette. Ça ne faisait que quelques milivolts.
Ensuite j'ai rempli une boite de crème N*véa avec l'eau salée, l'éponge par dessus, et enfin la spirale en cuivre. Résultat 0,5 volts. J'avais lu que c'était l'air qui jouait le rôle de la cathode, et non le cuivre.
C'est difficile de trouver des renseignements précis, chacun veut se garder sa recette secrète ; mais je crois que de l'eau oxygénée ou de l'hydroxyde de potassium donneraient de meilleurs résultats. L'ennui, c'est que ces produits sont dangereux et difficlies à trouver.
Quand j'aurai digéré mon repas de Noël, j'essaierai avec une cathode en argent et avec du bicarbonate de soude à la place du sel.
En attendant, si des membres ont des idées ou des infos...
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

23 décembre 2010 à 18:47:53
Réponse #13

Ascanio


Tout à fait, Onc' Roger, mais il semblerait que l'alu permette justement de fournir une énergie importante... C'est ce que dit cet article : http://en.wikipedia.org/wiki/Aluminium_battery
En plus, une fois qu'il est bouffé, on peut (théoriquement) le recycler.
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

23 décembre 2010 à 20:02:48
Réponse #14

Leif


mais est ce que ça peut marcher a grande echelle?

23 décembre 2010 à 20:19:10
Réponse #15

Ascanio


Je pense que oui, puisqu'il est question d'alimenter des voitures avec ça...
Si j'ai bien compris, plus la surface des éléctrodes est importante, plus le courant peut être important. Mais bon, le but dans mon expérience était un peu de recycler utilement des déchets gratuits ; mais rien n'empêche d'essayer en grand.
" Celui qui sait s'orienter n'a pas besoin de GPS. " (pcc Lao-Zi.)

23 décembre 2010 à 20:24:27
Réponse #16

Leif


Citer
mais rien n'empêche d'essayer en grand.
:)

12 avril 2011 à 11:15:45
Réponse #17

gregoret


Bonjour,
Je déterre un peu le post, on m'a dépose des flyers au boulot pour un salon "bio-ecolo-et bien d'autre" où il y a une formation sur deux jours pendant le salon sur : "autoconstruction d'une éolienne domestique de 500w en 12v" et "transformation  de votre ancien cumulus en chauffe eau solaire" .  Lieu du salon Montfavet-Avignon

12 avril 2011 à 11:40:54
Réponse #18

lambda


Merci Gregoret pour cette info!  :up:
Vas tu y participer?

à+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

12 avril 2011 à 11:57:38
Réponse #19

Leif



12 avril 2011 à 13:37:37
Réponse #20

gregoret


Non normalement je passe mon psc1 ce week end la mais pour ceux qui veulent allez sur ce salon j'ai des coupons demi tarif au taf !

31 janvier 2012 à 00:53:22
Réponse #21

Galileo


Pour generer de l electricite, vous pouvez aussi utilisez les generatrices a vibrations , le terme exacte en anglais est  aeroelastic flutter. Il existe de modeles en kit tle que le windbelt (un kit coute 25$) mais tout le monde peut s en construire en DIY, c est un systeme simple qui n a qu une seule piece en mouvement (un aimant) et qui fonctionne tres bien quand il y a tres peu de vent.
Au boulot sur un de nos projet speciaux, on a decide de remplacer les habituels pannaux solaires par un ensemble de 4 windbelt fournissant 12V, pour nous y a de nombreux avantages (tailles, poids, entretiens et surtout le systeme craint pas la neige)

petite video qui explique le principe http://www.youtube.com/watch?v=L1FzkY9qzCE
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.

31 janvier 2012 à 01:40:37
Réponse #22

lambda


Merci Galileo!  :up:
Une facon superbe de remettre cette section sur les rails... hyper astucieux et en effet applicable a la DIY philosoph :)ie...
a+,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

31 janvier 2012 à 06:32:35
Réponse #23

AC


Pour generer de l electricite, vous pouvez aussi utilisez les generatrices a vibrations , le terme exacte en anglais est  aeroelastic flutter.

Très intéressant en effet !
http://en.wikipedia.org/wiki/Windbelt
Le kit à 25$ ?
La société.
Leur FAQ dit que c'est complètement silencieux - à vérifier quand on passe à l'échelle. Les vibrations à très basse fréquence sont potentiellement très nuisibles mais je veux bien croire que les mouvements décorrélés de plusieurs windbelts en produisent moins qu'une hélice unique de même puissance.

Citer
Au boulot sur un de nos projet speciaux, on a decide de remplacer les habituels pannaux solaires par un ensemble de 4 windbelt fournissant 12V

12 V mais quelle puissance ?
Ici, une version amateur de 65 cm qui produit 40 mW dans un vent de 16 km/h.

Citer
le systeme craint pas la neige

Après une journée par temps neigeux et vent faible, le film n'est pas paralysé par le gel ?

31 janvier 2012 à 18:20:38
Réponse #24

Galileo


la boite http://www.seeedstudio.com/depot/windcell-maker-kit-p-725.html?cPath=155 mais bon c est si simple que tu peux la faire en DIY de la taille que tu veux de 2$ a 200$


pour les autres questions je te repondrai plus tard, je dois aller bosser ::)
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité