Nos Partenaires

Auteur Sujet: la drisse tactique ! info, méthode, etc ...  (Lu 8993 fois)

31 mars 2007 à 23:24:50
Lu 8993 fois

yankee


bonsoir a tous !
voila j'aimerais des infos (comfort ; sécurité ; situation etc ...)
et eventuellement des photos se serais cool pour expliquer la
méthode du port de couteau en "drisse tactique"

merci d'avance a tous
yankee  ;D
   
partout où nécessité fait loi

01 avril 2007 à 00:32:07
Réponse #1

SurvivalFred


Salut,

Ça tombe bien je me suis encore baladé, aujourd'hui, toute la journée avec mon Carcajou en port avec une drisse tactique ...

La base c'est une drisse (morceau de cordelette) fixée en tête d'étui d'une part et d'autre part à ton équipement un vêtement.  Pour ma part j'ai découvert ça avec Fred Perrin, dans son livre ou en stage je ne sais plus ?

Alors en gros ça te permet te porter ton couteau en port inside ou dans une poche avec une drisse fixée en pointe d'étui et lorsque tu saisi le couteau par le manche et que tu tire, la drisse reste fixée à ton froc ... Tu dégages, ainsi, le couteau de son étui et ce dernier reste pendu à la drisse ... rapide et sûr !

Moi, j'utilise une drisse double que je fixe avec un mini-mousqueton Sylva en Titane, je trouve ça plus rapide au niveau de la mise en place (sinon une boucle dans la drisse suffit). J'utilise une drisse double avec curseur pour régler la longueur, comme cela, ça me permet d'adapter celle-ci au port et à la fixation (sac à dos, poche cargo...)

J'ai fais, rapidement, quelques photos c'est plus clair ...

Drisse1 : photo du Carcajou comme je le porte normalement: drisse double, réglage par curseur, et mousqueton Sylva Titane.

Drisse2 : même config mais qui montre comment la longueur de la drisse peut-être modifiée.

Drisse3 : port habituel pour moi, Carcajou dans la poche droite et drisse fixée au passant de ceinture.

Drisse4 : port en inside, moins agréable à mon sens avec un couteau de cette taille et ma morphologie ...

@ +

Fred

 

Vous êtes trop devant votre écran d'ordinateur, allez donc pratiquer dehors !!

01 avril 2007 à 00:45:00
Réponse #2

SurvivalFred


Re-salut,

[suite]

Pour mon Street-Beat, par exemple, la drisse tactique se résume à une pince, fixée avec une chaînette très courte que je fixe dans le fond de ma poche ... lorsque je tire sur le manche du couteau, l'étui reste dans la poche et je me retrouve avec mon Scalpel à la main ... (voir photo)

Au niveau discrétion c'est impeccable, même pour les "soirées chez l'ambassadeur"  :D

Point de vue rapidité, y'a pas mieux ! Faut un couteau avec un bon étui aussi : Kydex qui maintient bien et donc pas besoin de sécu supplémentaire !  :up:

Niveau sécurité, c'est impeccable, pas de risque de perte  :doubleup:

La drisse tactique au niveau confort, pour moi dans la poche c'est nickel ... au niveau port en inside, si le couteau est court, ça peut aller, sinon ça devient inconfortable ou alors il faut être svelte et sec comme le GHC  ;D

@ +

Fred
 

Vous êtes trop devant votre écran d'ordinateur, allez donc pratiquer dehors !!

01 avril 2007 à 01:18:23
Réponse #3

SurvivalFred


Je plains les pauvres bénéficiaires qui oserais lever le petit doigt un peu trop haut.
Ah ok! Tu ne travaillais pas aujourd'hui... 
;D

Bien vu Robert  :D

En effet, le WE, c'est Carcajou, en semaine je suis plus Subcom Folder, Spyderco DragonFly et Taberneck ... Je me vois mal en Unité Potégée avec un Carcajou  >:( ;)

Fred
 

Vous êtes trop devant votre écran d'ordinateur, allez donc pratiquer dehors !!

01 avril 2007 à 17:42:58
Réponse #4

Sayamon


Hum juste une tite question :
Lorsque vous accrocher l'étuit au fonc de la poche quelle est l'astuce pour que lorsqu'on veuille sortir le couteau la poche ne se retourne pas vers l'extérieur ? Parce que perso mes poche sont libre dont je pense qu'elles se retournerai ... Faut que j'essaye ça un de ces jour.
Tous savaient que c'était impossible, un fou qui ne le savait pas est venu et l'a fait.

01 avril 2007 à 17:49:55
Réponse #5

Sayamon


Ok merci Pat maintenant c'est lumineu pour moi :D
Tous savaient que c'était impossible, un fou qui ne le savait pas est venu et l'a fait.

01 avril 2007 à 17:58:15
Réponse #6

yasa


Ben justement dans le cas de ma friffe, tu n'accroche pas au fond de la poche mais à la couture le plus en haut et à gauche possible (sur une poche à droite sinon c'est l'inverse), soit vers l'artère fémorale en somme. Le manche est tête en bas.

Pour les petits droits un poil plus gros portés manche en haut comme sur la photo de Fred, il n'est vraiment pas grave que la poche vienne avec, il faudra juste tirer un peu plus en arrière pour dégager la lame.

 :doubleup: le cours est magistral ! il est fort ce Patrick (tjs un plaisir de te lire)  ;)

01 avril 2007 à 22:56:38
Réponse #7

Wazzock


j'ai une question : pourquoi appelles-t-on ça une "drisse" et pas de la paracorde comme la plupart du temps. J'ai remarqué que les militaires appelles souvent ça de la drisse. Une idée de la raison ?

01 avril 2007 à 23:05:16
Réponse #8

Sayamon


Parce que drisse c'est un nom commun générique et paracorde désigne déjà un type de matériel bien précis.

Néanmoins remarquons bien que pour toute personne ayant fait de la voile, le terme de drisse est extrèmement technique puisqu'il désigne un bout (= une corde) qui sert a hisser les voile. (CF Drisse de grand voile).

Donc que ce soit drisse corde paracorde bout ficelle ou autre l'important c'est qu'on se comprenne  ;D :up:
Tous savaient que c'était impossible, un fou qui ne le savait pas est venu et l'a fait.

01 avril 2007 à 23:14:04
Réponse #9

Patrick


Donc pour faire court et éviter la dissection éthymologique à tendance sodomisatoire dyphtèrienne. La drisse tactique c'est un truc souple qui pend depuis le manche du couteau de préférence avec des noeuds qui permettent une meilleure préhension pour tirer le dit manche vers le haut surtout quand il est en inside, mais qui peut être en :

- paracorde
- chanvre indien
- lin basque
- poils de cul tressés
- drisse de voile
- crin de cheval
- cuir

et autres matériaux rassemblant les mêmes propriétés dynamiques, aussi éviter les élastiques.

OK ?

01 avril 2007 à 23:20:42
Réponse #10

Sayamon


Citer
aussi éviter les élastiques.

ça ça doit faire mal surtout au port dans la poche  ;D ;D
Tous savaient que c'était impossible, un fou qui ne le savait pas est venu et l'a fait.

10 septembre 2008 à 22:28:19
Réponse #11

Cyb


Super méthode que j'ai essayée cet apres-midi.  :up:

Résultat : une poche arrachée qui a entrainé une large déchirure de la jambe de pantalon. Comme le disait Columbo "c'est ma femme qui va être contente". :down:


"Il faut écrire ses peines sur le sable et graver ses joies dans la pierre"

10 septembre 2008 à 22:47:08
Réponse #12

Woodrunner


C'est pour ça qu'il y a une technique secrète!

Avec la pince crocodile il faut coincer un peu de peau des "prunes", car:

- vous avez l'air faché du soir au matin, comme ça personne n'a envie de vous agresser.
-cela renforce la solidité du pantalon, car l'élastisité de la peau de pruneau est légendaire!
-si vous devez sortir votre lame, vous pousserez automatiquement un cri paralysant pour votre adversaire!

Elle est pas belle la vie!!!!  ;D

:-[ Pardon au famille et tous ça,... :-[
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

10 septembre 2008 à 23:00:33
Réponse #13

Cyb


Si seulement je l'avais su plus tôt  :'( on me cache tout.

Promis, je retente l'experience demain. Elle aura, de toute façon, l'avantage de tester également la légendaire solidité d'un de mes pruneaux et à défaut celle de mes vieux pantalons.

 ;D

"Il faut écrire ses peines sur le sable et graver ses joies dans la pierre"

11 septembre 2008 à 09:38:19
Réponse #14

Camaro


Promis, je retente l'experience demain. Elle aura, de toute façon, l'avantage de tester également la légendaire solidité d'un de mes pruneaux
Lien utile pour demain :
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,9199.0.html
 :D  :D

Pour rappel, voir aussi ma signature
 ;D
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

11 septembre 2008 à 12:40:41
Réponse #15

Cyb


Camaro : la trousse de secours a été inutile.
Ouf !
L'ensemble est resté bien suspendu durant l'extraction du Street Beat de ma poche droite.
J'ai envie de prendre tous les risques et de pousser l'experience à son maximum : la poche gauche.

Que Dieu, Allah, Yahvé, ou un autre privilégié, me protège.
J'espère pouvoir te tenir au courant

"Il faut écrire ses peines sur le sable et graver ses joies dans la pierre"

11 septembre 2008 à 15:21:56
Réponse #16

Camaro


J'ai envie de prendre tous les risques et de pousser l'experience à son maximum : la poche gauche.

"Je sers la science et c'est ma grande joie" (Discipulus Simplex)



 :o   :D
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ... mais parfois ca fait vachement mal.

11 septembre 2008 à 18:10:01
Réponse #17

Yan


En port inside c'est assez inconfortable je trouve, dans la poche c'est nickel...après c'est sûr ça ne passe toujours avec la longueur de la lame...

13 septembre 2008 à 14:41:46
Réponse #18

balthazar


A supprimer ou à oublier si c'est un doublon:
Le concept de "drisse tactique" comprend la drisse d'étui et la drisse de couteau, qui réglée et correctement utilisée permet de passer très rapidement d'une forme à l'autre de prise en main sans risque de perdre sa lame ni de se couper (une fois bien réglée). Au cas où, je peux mettre quelques photos...

13 septembre 2008 à 19:05:25
Réponse #19

Cyb


avec plaisir pour les photos, car j'appréhende mal la technique que je trouve, actuellement, bien peu pratique avec mon street beat.
merci a toi

"Il faut écrire ses peines sur le sable et graver ses joies dans la pierre"

13 septembre 2008 à 20:08:21
Réponse #20

balthazar


je fais les photos d'ici demain soir... en attendant de savoir ce qu'est un "street beat" (sorry, my slang is so poor... :(). Cette "technique" (petit truc en fait) s'applique très bien aux lames assez courtes: tu passes la boucle de la drisse qui est accrochée à ton manche dans ton index, main paume vers le sol. Tu mets ta main vers le ciel, en faisant passer les deux brins de la drisse entre le majeur et l'annulaire, tu remets ta main face vers le sol en prenant les deux brins de la drisse, et là, si la longueur est bonne, tu dois saisir le manche de ton couteau. Il suffit ensuite d'ouvrir grand les doigts et de les refermer, et magie, on se retrouve en position marteau...
Bémol 1: inutilisable sur une griffe...même les meilleures
Bémol 2: sur les simples tranchants, soit il faut avoir un bon entrainement pour être régulier, soit il faut choisir un modèle dont le dos est équipé d'un petite protubérance permettant de retourner la lame dans le bon sens sans avoir besoin de baisser les yeux...
Bémol 3: le réglage est fait pour une seule personne...sinon, gare aux coupures! Je dis cela, car sur les "dém" au coin du feu, il y a souvent un "prête moi que j'essaye", et j'ai vu quelqu'un qui tout fier de partager son savoir, s'est vu tout con de  tester la nécessité d'avoir des pansements dans sa trousse! Manque d'andragogie certainement... ;)
Anti bémol 1: en dehors des situations "conflictuelles", cela permet pour tous ses couteaux d'avoir un moyen sûr de les avoir en main, et de ne pas les perdre quelque soient les manipulations, même si l'on ouvre la main (en nautisme, spéléo, alpinisme, ect ça peut avoir son utilité...autant que de pas perdre l'étui!)
Euh, il y a une autre façon, moins "offensive" et plus utilitaire en passant la drisse directement dans le poignet...mais je mettrai cela dès que j'aurai fait les photos pour ce qui est cité supra si cela intéresse quelqu'un.

13 septembre 2008 à 21:19:43
Réponse #21

sharky


je fais les photos d'ici demain soir... en attendant de savoir ce qu'est un "street beat"
Citer






C'est l'un des modèles Spyderco dessiné par Fred PERRIN (celui du haut sur la photo)

Stéphane
''what you learn in the afternoon must work for you that evening in the parking lot" Kelly Mc Cann

"despite what your mamma told you, violence does solve problems." Ryan Job


 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité