Nos Partenaires

Auteur Sujet: Vêtements pour l'hiver?  (Lu 29893 fois)

25 novembre 2006 à 21:33:23
Lu 29893 fois

guillaume


Salut les amis  :).

Quels vêtements prenez-vous pour l'hiver (du slip au gants  ;D)?

Cette question peut paraitre simple mais elle ne l'ait pas du tout, car vous devez aussi expliquer le pourquoi du comment.

a+

25 novembre 2006 à 21:35:42
Réponse #1

Diesel


Héhéhé moi aussi je pense à l'hiver.  ;)
Laisse moi le temps de coller mon texte et c'est parti.
On devrait réunir les deux, ils vont dans le même sens  ;D
« Modifié: 25 novembre 2006 à 21:50:58 par Diesel »

25 novembre 2006 à 22:23:15
Réponse #2

guillaume


Héhéhé moi aussi je pense à l'hiver.  ;)
Laisse moi le temps de coller mon texte et c'est parti.
On devrait réunir les deux, ils vont dans le même sens  ;D

Génial ton post d'ailleur!

En fait j'y connais pas grand chose aux "grands" froids. Donc je me pose un certain nombre de questions  ;).

a+

25 novembre 2006 à 22:52:07
Réponse #3

Laurent23


Tuque de laine
Sous vêtement longs de laine
Bas de laine
Pantalons de laine
Chemise de laine
Pull de... laine
Mitaines de laine
Coupe vent avec capuchon imper/respirant(seule pièce qui appartient au monde moderne)
Botte à tige de cuir et empeigne de caoutchouc, doublées de feutre

Mis à part le coupe vent je ne crois pas qu'il n'y ait rien de mieux que ce qu'il y avait déja il y a 100 ans.

Grouille, i' fait  frette!

25 novembre 2006 à 23:00:11
Réponse #4

Baptiste


Traduction :
Tuque = bonnet
Bas = chaussettes
Mitaines = gants fermés (et non pas les gants coupés que nous appelons mitaines en France...)

Pour ceux ne pratiquant pas le québécois...
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

26 novembre 2006 à 00:29:39
Réponse #5

Cynry


J'ai un peu craqué récemment, en achetant ça

http://www.millet.fr/catalogue/product_info.php?cPath=1_2_6&products_id=315&typo_prod=1:fr&temp=1

Et j'ai été testé ça aujourd'hui (y avait des vents à 120km/h sur dijon, je pense que ça devait bien souffler chez vous aussi), bah ça marche très bien. Pas senti un poil de vent sur le haut du corp (à part que j'ai failli m'envoler plusieurs fois), comme dit dans le site, y a un rêglage de chaque côté pour les manches et la taille. En prenant une taille au dessus de la votre, on y case facile 2 pulls en dessous en plus du sous-vêtement, sans étouffer, et sans les pulls, ça flotte pas trop (testé aussi).
Les 2 poches repose main sont grandes, j'y ai casé le bushman tout entier, y avait encore de la place et je pouvais la fermer, aucune gène en marchant. La poche du torse est assez grande pour un portable, un petit pliant, enfin des trucs de ce genre. Et le tout a l'air bien solide.

Par contre c'est quand même cher (180 euros), et y a pas de capuche, ça c'est vraiment dommage.

26 novembre 2006 à 13:40:21
Réponse #6

LOOPING



- Sous vétements technique Odlo Warm : (caleçon et tee shirt)
- 1 petite polaire decathlon prés du corps
- + 1 polaire Northface windstopper (ou une 2e decathlon)

- parka millet goretex
-gants en fibre genre windstopper
- ou gants millet ski  si l'humidité/neige traverse les autres
-chaussettes hiver coolmax
-bonnet

voili :)

26 novembre 2006 à 18:29:00
Réponse #7

emmuel


Suite à un craquage auvieux campeur l'année dernière :
Parka goretex.
Soft shell Millet.
Micropolaire.
Tee shirt manches longues ullefrtotte merino.
Buste : insuffiasnt, en fait je suis frileux, (mais pas pour un parisien, donc je le savais pas  ::))
Long jhons de marque suédoise pour les travailleurs en exterieur d'une marque dont j'ai oublié le nom.
Moufles/mitaines windstopper (insffisant)
Bonnet polaire (naze je vais me trouver un bon vieux truc en laine et me garder celui là pour dormir.
Protège cou windtopper.
Chaussettes laine irlandaises, qui grattent un peu.


26 novembre 2006 à 19:57:24
Réponse #8

Pierre


Salut Guillaume,
Tu te prepares pour le WE raquette tel que je te lis la ...  ;D

Personnellement je n'ai pas vraiment l'occasion de sortir par grand froid  (maxi - 10) mais je respecte toujours la regle des couches et de pelures d'oignons. je m'explique :

une couche sur la peau :
Sous vetement en synthetique qui respire et evacue la transpiration en haut, calecon long identique si il fait vraiment froid, en bas.

une ou des couches intermediaires:
Polaire ou pull de laine en haut. Je multiplie les couches intermediaires si j'ai froid au depart, quitte a en enlever par la suite. Parfois polaire windtopper.
Pantalon double en bas

Une couche protectrice a l'exterieur
Pour le haut, je fait tres attention au fait qu'il y ait du vent et de l'humidite ou pas. Si c'est le cas c'est veste a membrane respirante  qui peut se bien se serrer au poignets, a la taille et en bas, avec capuche. Sinon veste non impermeable en polycoton ou G1000 de Fjallraven.

A tout ca, je rajoute bonnet en polaire, gant windstopper et aux pieds chaussure montante en cuir doublure gore tex avec une ou deux paires de chaussettes dont une de marche a bouclette ou en laine. 

A+
Pierre
 

26 novembre 2006 à 21:39:59
Réponse #9

kai


Cette combinaison à bien fonctionné pour moi jusqu'à -20C. Je respecte le principe des couches:

Jambes
Un collant odlo warm pour les jambes
Un pantalon Cordura stretch
Eventuellement un Kway 2000

Torse
Un thermique à col long pour le torse (Loffel)
Une polaire 200 (générique)
Une doudone Patago Micropuff
Veste étanche DryEdge Millet

Mains
Des gants polarstretch
Mouffle polaire
Sur mouffles GrammMittens PacLite + paumes XCR

Pieds
Chaussettes thermiques
Chaussettes épaisses
Meindl Air Evo 2
Guêtres vieilles et usées Mamutt
Raquettes TSL 279

Tête
Petit bonnet windstopper
Bonet polaire
Pour le reste, la capuche de la doudounne et de la veste
Tour de cou windstopper qui agit comme masque facial et liaison entre le col et le visage

Avec ça j'ai de la marge en empilant les couches selon les besoins. Pour les jambes c'est souvent un peu juste à la pause alors j'enfile le sursac de couchage ou le duvet. Si je devais partir pour la journée seulement,  je n'ai donc pas le duvet alors je prends une couche de plus les jambes.

Kai

26 novembre 2006 à 21:46:28
Réponse #10

guillaume



Une doudone Patago Micropuff


Que penses-tu du modèle "pull over"?

a+

26 novembre 2006 à 22:12:41
Réponse #11

Kilbith


Salut guillaume,

Je ne sais pas si je vais répondre à ta question :

J'ai un des tout premier modèle de puffball patagonia. C'est le modèle avec un isolant  Dupont Micro (donc pas polarguard), les premiers modèles comme le mien avaient une poche horizontale sur la poitrine (à gauche comme d'habitude >:(). Par la suite, ils ont mis l'ouverture de la poche verticale, ce qui est plus pratique avec les bretelles du sac et quand on a un vêtement par dessus. L'enveloppe est en polyamide.

L'avantage de la forme pullover, c'est que tu as moins d'épaisseur sur le ventre, le vêtement est plus souple. De plus, on évite une opportunité de pont thermique. le vêtement est plus simple et en cas de problème avec le zip il fonctionne toujours...
Les défauts du pull over : c'est moins facile de régler la température. Il n'y a pas souvent de poches pour les mains.
Tu auras compris que j'aime bien la forme pullover/anorak...

Une doudoune synthétique ne remplace pas une polaire. Cela respire moins et comme le garnissage se compresse très bien, il n'est pas très efficace sous une veste qui pèse dessus et le compresse. Une fois mouillé cela sèche moins vite qu'une polaire.
En revanche, c'est un bon vêtement au bivouak. Cela peut servir de coupe vent.

La mienne est un peu grande...je peux la glisser en dernière couche à l'extérieur de la veste coupe vent à l'arrêt (elle peut passer aussi dessous ce qui est utile car l'enveloppe genre pertex est fragile), facile avec une doudoune synthétique qui ne craint pas trop l'humidité et qui s'enfile facilement car le tissu glisse....Les manches longues permettent de replier les mimines dessous quand il fait froid !


did, ;)

Ps : doit pas être frileux Kai pour ne porter que ça par -20°C à l'arrêt (humidité ?, vent?). Je pense qu'il doit souvent sortir son sac  ou sursac à la rescousse...
« Modifié: 26 novembre 2006 à 22:18:49 par Kilbith »

26 novembre 2006 à 22:44:20
Réponse #12

Baptiste


Pieds :
Chaussettes synthétiques Fox
Chaussettes en laines
Chaussures imperméables respirantes (Asolo ou la Sportiva selon l'activité)

Jambes
Collant Louis Garneau 2500 synthétique
Collant polaire Mountain Hardwear
Pantalon Mountain Hardwear en Nylon, Cordura, Elastane

Sous vêtement
Boxer synthétique de marque inconnue...

Torse
Haut Louis Garneau 2500
Polaire ajustée sans manche TNF
Polaire plus large TNF
Coupe vent TNF windstopper et respirant

Coup
Echarpe en laine (sinon, angine assurée...)

Tête
Bonnet coupe vent léger en synthétique Mountain Hardwear
Bonnet synthétique plus épaix TNF
« Modifié: 26 novembre 2006 à 23:04:32 par Razak »
La vie est étrange parfois, on ne veut pas partir loin de ceux que l'on aime mais on ne veux pas non plus revenir en laissant ceux que l'on a appris à aimer...   Moi

27 novembre 2006 à 08:37:39
Réponse #13

Kilbith


Bonjour,

Je constate que les options pour les vêtements sont assez semblables. En gros tout le monde utilise le système de la pelure d'oignon ou système trois couches.

1.Couche pour éviter l'évaporation de la transpiration au contact de la peau
2. Couche apportant de l'isolation thermique
3. Couche protégeant des intempéries (vent, neige, pluie)....

Je ne remettrais pas en cause dans ce post cette démarche qui me semble le plus souvent satisfaisante. Notez que si l'on observe des différences entre les personnes de ce fil de discussion, c'est sur l'utilisation de cette démarche sur les différentes parties du corps.

Pour le corps : pas de problème.
Pour les pieds : sous chaussettes+chaussettes+chaussure
Pour les mains : sous gants+gants+moufles
Pour les jambes : collant+polaire+pantalon coupe vent. Seul Razak utilise l'ensemble....

C'est vrai que nous avons un problème spécifique avec le froid ici en métropole (n'oublions pas les compatriotes de Saint Pierre et Miquelon  ;D). nos conditions de froid diffèrent de ceux de la Belle Province.

En général il fait froid en montagne et/où à l'occasion de randonnée. Alors que dans les contrées boréales (même si Montréal est à la latitude de Bordeaux, nous considérons qu'il s'agit d'une contrée boréale  ;D) ; il est possible de rencontrer ce froid en plaine au pied de sa porte.

Pour nos cousins "de l'endroit ou la rivière se ressert" ce n'est pas un gros problème : on s'équipe en fonction de la température pour gérer un effort relativement constant.
Pour nous cela pose un problème particulier : lors de l'effort en montagne ou randonnée, les muscles des jambes produisent beaucoup de chaleur. Si on utilise le système trois couches jambes+pied...cela devient une cocotte minute ! Il faut donc marcher avec moins d'isolation (au moins pour les jambes). Lors de l'arrêt, surtout en bivouak ou en statique (observation animalière par exemple) on se gèle car les jambes deviennent des radiateurs.

Propositions de solution :

J'ai essayé plusieurs méthodes afin de pallier à ce problème. Je vais les rappeler ici :

1. Utilisation de chaussettes montantes avec un pantalon. C'est le plus simple. Lors de la marche on les porte en accordéon autour des mollets et à l'arrêt on remonte le tout. En hiver on peut porter un collant léger qui sera donc doublé à l'arrêt par les chaussettes (bas  ::)) hautes. Pour aller au bout du concept, il m'arrive d'utiliser des chaussettes de Knicker qui montent au dessus du genoux. Cela fonctionne assez bien.

2. Utilisation d'un surpantalon. Les surpantalons en Goretex à zips latéraux ou équivalent, apportent peu de chaleur mais ils coupent le vent. Insuffisant au bivouak. S'il est léger, c'est fragile et difficilement gérable, il faut avoir essayé de manipuler les zips sur une pente par grand vent avec des moufles :'(.
J'ai vu des surpantalons light percés dès que l'on s'asseyait sur un rocher, une bûche, des raquettes :'(

Autre solution j'ai un pantalon molletonné avec de l'isolant synthétique et des zips intégraux sur le coté. A l'arrêt on peut se couvrir les jambes, mais c'est encore moins simple qu'avec un goretex. Cela fonctionne en terme de chaleur mais il faut étudier la coupe pour pouvoir mettre le pantalon sur les autres couches. Le plus simpe c'est d'adopter cette technique sur un collant genre collant pour le ski nordique.
Nous sommes alors dans une config de type "Pierra Menta"  et/ou tendance MUL. C'est certainement efficace et efficient...mais c'est (très) fragile. Les collants n'ont pas de poches, ne sont pas prévus pour un usage prolongé, le surpantalon est super fragile : encore une fois attention en posant ses fesses sur un rocher !

3. La technique décrite par Calvin Rustrum dans ses ouvrages. Il s'agit de porter un short au dessus de son pantalon lors des phases d'arrêt ou de départ. Ce short descend jusqu'aux genoux. Il protège l'artère fémorale et l'aine. Avec le système de chaussette en accordéon on arrive à couvrir presque toute la jambe.
J'ai abandonné, après étude, le système de Rustrum en peau d'ours polaire....Pour adopter un sytème plus simple :  
             *Il s'agit de se procurer un  pantalon survetement en coton/polyester molletonné de grande taille et une ceinture élastique. Plus il est "pas cher" et de "mauvaise qualité" cad avec moins de coton, mieux c'est pour nous !
J'ai coupé les canons de jambe au dessus du genoux. J'ai retiré les poches afin de ne pas gêner le passage des jambes. Si j'avais été bricoleur, j'aurais été tenté d'adapter des zips sur le coté pour faciliter l'enfilage. Mais, dans mon expérience, les zips latéraux sont sources de problème....Make it simple !
En résultat : J'ai donc un short super large, que je peux assez facilement enfiler sur un pantalon sans enlever les chaussures. Ce short est chaud, assez fin, solide, pas cher relativement coupe vent (matière semblable à un sweet). Mon short est gris anthracite et doit avoir 60% de coton, j'aurais préféré moins mais c'est gèrable en ce qui concerne l'humidité (un petit coup de nikwax).
Cela fonctionne ! on a un apport de chaleur conséquent en position statique. Comme le short est large, il ventile bien. C'est facile à mettre, un peu plus difficile à enlever sans le salir avec les chaussures....mais comme c'est élastique et solide cela fonctionne. L'encombrement est mini. La solution est "pas cher" si on achète les pantalon en solderie.

C'est le choix 2006 de Didier !

Je cherche à améliorer la solution en explorant d'autres concepts...à suivre

did, ;)


« Modifié: 02 janvier 2008 à 17:46:26 par Kilbith »

27 novembre 2006 à 09:20:17
Réponse #14

DavidManise


Salut,

Bon, moi j'ai survécu 23 ans au Québec avec :

Pieds :
- chausettes en coton
- "rubbers" avec chausson en feutre bleu qui déteint (souvenirs... ;D)

Jambes :
- jeans
- pantalon "de ski doo" : doublure polyester et enveloppe en coton type cannevas.

corps :
- t-shirt en coton
- veste "d'hiver" : doublure polyester et enveloppe en coton (ou sur la fin en nylon)

cou :
- écharpe en laine si mercure < -20°C avec du vent...

tête :
- bonnet (tuque ! :)) en laine AVEC le pompon multicolore, le tout fait main...
- capuchon de la veste, si mercure < -20°C

mains :
- "mitaines" : c'est des mouffles, pas des gants longs...  les miennes étaient une mouffle en laine avec un gant en cuir graissé par-dessus.  Sous-mouffle et sur-mouffle imper, quoi.  Au printemps (neige fondante) elles prenaient l'eau, mais à cette époque de l'année je n'avais plus trop besoin de mouffles...  donc ok pour neige sèche.

Bref...  selon les standards actuels, j'aurais réellement dû mourrir de froid.  Et pourtant non.  Le fait est que tout ça c'était bien lourd et que ça absorbait bien l'humidité, mais avec un isolant en synthétique ça continuait d'isoler malgré l'eau accumulée.  Ça respirait bien, aussi...  du coup, bah la transpiration se barrait en temps réel... 

Par temps vraiment froid, la vapeur d'eau gelait dans l'enveloppe en coton des vêtements, et finissait par créer une barrière de glace qui coupait très bien le vent, et faisait une armure géniale pour quand on faisait des guerres de glaçons <rire> ...  Bah oui, les batailles de boules de neige ça se fait rarement au Québec, ou alors aux premières neiges et au printemps.  Le reste du temps la neige est bcp trop froide pour coller ;)

Moralité ?

Double.

1) quand il fait VRAIMENT froid (< -20°C / 0°F) , les vêtements en coton fonctionnent bien comme couche externe.  Il faut simplement coller une couche isolante entre sa peau et le coton gelé.  Une fois humide et gelé, ça fait un super coupe-vent, et ça pompe l'humidité de l'isolant comme un congélateur produit son givre.

2) c'est une bonne chose de rechercher l'équipement idéal.  Ça peut faciliter un peu la vie...  mais on peut survivre sans ça.  Je crains qu'il faille se rappeler ça régulièrement (valable pour moi aussi) pour éviter de tomber dans le piège de la con-sommation (la sommation des cons, quoi ;))...

Sinon, je suis 100% d'accord avec Laurent : la laine ça reste mon isolant préféré pour le long terme.  C'est sûr que le duvet ou le synthétique sont plus légers et plus performants pour le poids, mais la laine reste le truc qui m'a déjà sauvé la vie plusieurs fois.  Attachement sentimental, peut-être <rire>

Ciao !

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

27 novembre 2006 à 09:38:35
Réponse #15

kai



Une doudone Patago Micropuff


Que penses-tu du modèle "pull over"?

a+

Avant d'acheter la doudoune MicroPuff j'avais commandé le pullover, et bien il est nettement moins chaud! Cela s'explique par le fait que sa coupe est très proche du corps et donc très proche des couches du dessous, de ce fait il n'y apas cette poche d'air chaud qui se forme. De plus, il est légèrement moins long et finalement, la capuche permet de créer un véritable cocon de chaleur alors qu'avec le pullover on a des pertes au niveau du cou, même avec une bonne écharpe, on arrive jamais à créer ce conduit de chaleur entre la tête et le buste. On perd pas loin de 50% de chaleur par la tête alors d'emprisonner la tête dans le même carcan que le buste prend tout son sens.

C'était une décision difficile à prendre à l'époque car je recherchais vraiment l'économie de poid, mais cela en l'occurence est au détriment de l'efficacité.

Pour Kilbith, c'est vrai que je ne suis pas vraiment frileux et c'est vrai que lors de chaque pause, lorsqu'il y'a du vent et du froid combiné, je sors au moins le sursac de couchage pour envelopper au moins les pieds et les jambes, surtout les genoux qui sont si fragiles au froid. Très important: tomber la matelas de mousse pour isoler les fesses, c'est fou la différence que cela peut faire. Finalement, la doudoune micropuff est bien plus efficace qu'il n'y parait, voir ci-dessus, mais le mieux sans doute, pour rester du côté de la sécurité, le DAS Parka. Rutstrum, j'aime beaucoup la solution des short, surtout qu'on a des guêtres qui montent déjà sous les genous et on a rarement froid aux tibias. Taiga.se vendent des shorts en ThermalPro.

Je suis moins MUL à tout prix depuis quelques temps et si c'était à refaire, je prendrais peut-être le DAS parka, mais c'est fragile tout ces matériaux high-tech... Je suis entièrement d'accord avec David, il faut rechercher la simplicité avant tout et la durabilité, surtout dans les activité courantes par ici qui sont de souvent faire du feu.

Je ne prendrais pas ma MicroPuff pour des sorties ou le feu est l'élément primordial de la sortie, c'est trop cher, trop fragile et difficile à réparer lorsqu'une petite brise s'est frayée un chemin. Mes polaires sont toutes mitées par des braises mais c'est pas grave, c'est pas cher et cela ne compromet pas l'efficacité. Je prendrais soit une deuxième polaire avec capuche de préférence ou un bon pull en laine, difficile à trouver par les temps qui courent.

Kai
« Modifié: 27 novembre 2006 à 09:49:29 par kai »

27 novembre 2006 à 09:54:46
Réponse #16

Kilbith


Salut David :)

Nous sommes d'accord. Le froid par -20°c peut être géré (je ne dis pas affronté) de différente façon. J'ai d'ailleurs essayé d'indiquer des solutions économiques. Les vêtements Hitech ne sont pas toujours une solution pratique.
Par exemple : la super veste en Goretex XCR, coutures soudées collant au corps en stretch et courte....c'est la catastrophe en dehors de l'alpinisme sportif. Certes, cela permet de voir ses pieds et de gérer son baudrier...mais si on n'est pas sur un Big Wall ...c'est quasi inutile.
Je préfère un truc ample, avec des poches soufflets et une taille longue faisant jupette.....

Mon objectif dans le post précédent n'était pas de survivre...dans ces conditions on fera avec ce que l'on a (vêtements de survie...ceux que tu portes quand tu essayes de survivre  ;)).
J'essaye de chercher le confort maximal. Je ne suis pas masochiste. Nous pouvons tous passer une nuit roulée en boule à claquer des dents. Dans ces conditions le moral joue beaucoup me semble-t-il. En France, comme tu le dis souvent, il faut tenir 3 jours. J'imagine mal faire le Mont Blanc en  tshirt/tennis. En revanche en randonnée un habillement adapté peut rendre les trucs plus sympa (confort, confort, confort).
Il y a une très forte analogie avec les couteaux....si on arrête de délirer...le moindre couteau moderne est un équipement auquel Otzi n'aurait même pas révé en terme de compromis coupe/résilence/poids....on a pourtant passé plusieurs glaciations avec les outils en pierre !

Après, c'est sure qu'il y a plusieurs approches. Par exemple dans un milieu urbain la technique trois couches est nulle AMHA. Je m'explique, tu passes de l'extérieur glacial à une maison surchauffée. Dehors l'effort est minimal. Dans ces conditions je préfère mettre une grosse parka avec un Tshirt, et la retirer quand je rentre dans un local surchauffé. Tu sais bien que dans le nord, c'est la civilisation du "porte manteau"... ;)

Si je dois travailler dehors, surtout par froid sec. Les vêtements en coton canevas Carrhatt sont supers. Pas les trucs "fashion" les vrais fringuent de travail. C'est super solide, confortable, facile à entretenir, cela résiste aux braseros...

Si je dois faire du camping d'hiver, observation animalière  8). De la laine. Gratuit : Il suffit de vider les tiroirs. Le look est nul...mais perso ce n'est pas mon problème.

Si je devais voyager en forêt : un mix. Pas de religion, du pragmatisme.

Si je dois improviser : Une couverture en ponchos ou en kilt écossais ancien. Des journaux pour l'isolation du torse, des cartons en isolant du sol. Un chapeau avec un journal plié. Des semelles découpées dans les journaux à changer quotidiennement...A défaut, je défonce un matelas laine ou mousse, les sièges, les murs, le toit  pour récupérer l'isolant : laine, mousse, laine de verre....Les chaussettes font des moufles acceptables, en coupant le pied elles se transforment en manchons pour les mains ou en guêtres improvisées. Elles peuvent servir d'écharpe pour le cou et l'aine (grosses chausettes bien sûr, pas les fines...)

Pour la Pierra Menta : Je pèse tout sur une balance....et je commence un régime (gains énormes en perspective pour : gratuit  :-[)


Au passage, le grand froid (disons jusqu'à -20°C, pas l'extrême que je connais pas) me semble plus simple à gérer que le froid entre +5°C et -5°C. Là, on doit craindre la pluie ET le Gel. Cela m'est arrivé une fois : il pleut, la goretex Lowealpine en polyamide se trempe (avant qu'ils passent au triple point ceramic), tu te trempes à l'intérieur car la membrane ne fonctionne plus et puis la température tombe et cela commence à geler et toi avec..j'étais sur un chemin cool, mais j'étais super pressé d'arriver à la voiture...
Donc, dans ces conditions, si on est en montagne avec un équipement coton/duck/canvas....c'est le physique qui sauvera...et les capacités d'orientation dans le brouillard...donc la chance interviendra pour beaucoup !


did ;)
« Modifié: 03 décembre 2006 à 22:45:39 par Kilbith »

27 novembre 2006 à 09:59:20
Réponse #17

Kilbith


Kai,

Nous sommes tout a fait d'accord !

Juste un truc : un passe montagne en windstopper, mais cela fonctionne aussi avec autre chose un peu coupe vent, peut ASSEZ BIEN remplacer la cagoule du pull. Il suffit de mettre le bas du passe montagne SUR le col de la veste.

did
« Modifié: 27 novembre 2006 à 10:38:38 par Kilbith »

27 novembre 2006 à 10:09:39
Réponse #18

Diesel


Bon ma petite liste à moi.

J'ai randonné en K-way, Jean's, T-shirt manche longue en coton, chausettes en coton etc pendant des années en auvergne sans mourir de froid. Comme quoi ....  ;D

Pieds :
sous-chaussettes fines en soie ou polypropylène (grand froid)
Chaussettes en laine ou mélange synthétique/laine pour glacier
Chaussure de rando ou montagne en cuir montante

Jambes :
Guètres (jamais sans mes guètres)
Collant thermique (60% polyamide, 35% PP, 5% élasthanne)
Pantalon de rando en cordura stretch ou salopette Lowe en triple point à ouverture latérale

Corps :
T-shirt thermique à manche longue (même conposition que le collant)
à moduler selon la température ou les conditions méteo, je ne prends pas tout tout le temps.
Micro polaire
veste polaire en polartec 200
veste de montagne (une vraie un peu lourde mais terriblement efficace).
Doudoune synthétique. Ultra legère, compacte, chaude mais fragile (sans compter la capuche qui est mal conçu ... Achat par correspondence).  :down:

Mains :
idem au choix, j'en ai toujours 2 paires avec moi
Mitaine (version française). je préfère les mitaine aux gants. J'ai acheté une paire mixte mitaine/mouffle
Mouffles
Gants en polaire coupe vent ou laine épaisse

Cou :
Buff

Tête
Buff (il est là ou sur le cou)
bonnet en polaire
Capuche quand il y a du vent ou de la neige
Balaclava en polartec (Edité  je l'ai  oublié dans ma liste, c'est le top sous une capuche ou dans un sac de couchage).

Il m'arrive de randonner avec juste les sous vétements thermiques et une polaire (comme l'hiver dernier qui était sec). Le poncho (encore lui  ;D) me sert de coupe vent. Avec une ceinture ou une corde autour de la taille, ça le fait bien et c'est très "racine"  ;)
« Modifié: 27 novembre 2006 à 14:24:04 par Diesel »

27 novembre 2006 à 10:34:29
Réponse #19

Kilbith


J'ai randonné en K-way, Jean's, T-shirt manche longue en coton, chausettes en coton etc pendant des années en auvergne sans mourir de froid. Comme quoi ....  ;D


J'ai fait des "camps de neige/ski" au col de la Schlucht (à peu près ça  ::))  à moins que ce soit au col du Bonhomme, trop petit pour m'en souvenir exactement. J'avais un équipement similaire plus un pull acrylique et un Kway. Les chaussures de ski étaient en cuir avec des lacets....l'avantage c'est que c'était plus facile pour marcher quelques kilomètres dans la montagne pour rejoindre la station...

Je suis encore là moi aussi  :)
« Modifié: 28 novembre 2006 à 22:58:35 par Kilbith »

27 novembre 2006 à 10:37:49
Réponse #20

Kilbith


Diesel,

C'est marrant comme nous avons convergé question matos sur certains trucs :

salopette lowe alpine, pantalon schoffel (cordura stretch)
buff,
sous chaussettes polypro,
sac millet...

did

27 novembre 2006 à 10:45:11
Réponse #21

Diesel


Je suis encore là moi aussi  :)
Comme quoi, ce sont ceux qui sont complétement givrés qui s'en sortent le mieux. ;D

Citation de: Kilbith
C'est marrant comme nous avons convergé question matos sur certains trucs
Il y a peu de diffèrence entre nous en fait. Par contre, je suis plus réflection inconciente alors que toi tu es très concient de tes réflections.  ;)
L'inné contre l'acquis en somme.  ;D
Ou est-ce nos expériences de la montagne ?.

27 novembre 2006 à 14:17:03
Réponse #22

DavidManise


Did,

Tafdak : c'est bcp plus difficile de gérer le +5/-5 (ou pire le +10 le jour/-15 la nuit comme souvent en montagne), que le grand froid où rien ne dégèle jamais.  Contre le froid, l'eau est le premier ennemi.  Le gel règle de facto le problème de l'eau.  Après, reste juste à gérer/évacuer sa transpiration et à éviter de laisser la glace/neige fondre sur soi.

Si on veut réellement optimiser, c'est à dire avoir une isolation maximale pour un poids minimal (comme en rando), voici ma recette.  C'est pas nécessairement le top du top, mais ça fonctionne pour MOI.  À chacun de tester son truc.

L'important est de bien faire la différence entre les besoins de la journée (où il fait moins froid et où on bouge) et les besoins de la soirée (où il fait plus froid et où on ne bouge pas).

Pieds :
- sous-chaussettes en synthétique : le plus souvent des chaussettes de sport d'été type coolmax.  Ça le fait très bien.  Le but est de transporter l'eau vers la couche suivante.
- Chaussettes en laine + acrylique.  Pourquoi un mix ?  Parce que c'est plus durable.  Pourquoi de la laine et pas 100% synthé ?  Parce que je veux un truc qui puisse absorber un peu d'eau.  Dans les faits, il y aura toujours un peu de neige qui rentrera, un peu de transpiration qui ne sortira pas...  Il faut une certaine marge : la marge d'une journée de transpiration.  La laine isole encore bien quand mouillée.  La laine est aussi un bon isolant par CONDUCTION, ce qui est primordial vu que le pied est en contact relativement permanent avec le sol... 
- Couche externe : des bottes qui ne compriment pas trop le pied...  OU pour le soir, une deuxième paire de grosses chaussettes (pas de bottes).  Testez, par froid réel, si la neige est sèche, ça marche très très bien.  Sous-chaussettes + 2 paires de chaussettes en laine épaisses, c'est souvent plus chaud que des bottes...  et quasi aussi chaud que des Sorels (qui ne sont pas des bottes, mais qui sont plutôt dans une catégorie à part pour moi <rire>).

Jambes :
- sous-vêtements polyester
- collants laine (isolant en conduction, utile pour s'asseoir ou s'agenouiller dans la neige)
- sur-pantalon (imper-respi si froid modéré, n'importe quoi de tissé serré si froid intense)

Mains :
- sous-gants nomex ou équivalent (meraklon, etc.) : pour manipuler des trucs froids ou très chauds.
- sur-moufles isolées à coquille imperméable (pas imper-respi, vraiment imper type nylon enduit).

Torse :
- sous-vêtement polyester (pue moins que le polypro selon mon expérience)
- re-sous-vêtement en polyester (eh oui deux couches)
- micro-polaire
- polaire
- doudoune (pour quand on ne bouge pas !)
- coquille imper-respi (très ample pour éviter l'effet soufflet).

Cou :
- écharpe en laine, large, longue et mince, qui permet d'ajuster l'épaisseur de l'isolant à certains endroits selon les besoins (on peut la mettre sur la tête, couvrir le torse, rembourrer plus au niveau de la nuque, etc, etc.)

Tête :
- cagoule polyester/polypro (on transpire énormément de la tête, pourtant on néglige souvent de rediriger la transpiration dans cette zone)
- bonnet polyester (tricot de polyester simple, 1-2mm d'épais, sans thinsulate ou autres merdes)
- capuchon de la veste (change tout).

Pour dormir, selon que j'ai un sac de couchage en duvet ou en synthétique, j'enlève plus ou moins de couches humides avant de me pieuter.  Dans les faits j'ai pas les moyens de me payer du duvet, donc je prends un synthé tout juste bon pour la température que je prévois, et je dors tout habillé.  J'enlève juste les couches imper-respirantes, que typiquement j'utilise comme oreiller, souvent dans le sac à dos (je bourre les vêtements dans le sac et j'utilise le sac comme oreiller quoi).

Donc l'idée, c'est que le jour, de manière générale, je garde le minimum pour être juste bien (pas froid, pas chaud) pendant l'effort.  J'ajoute ou j'enlève simplement une couche selon les besoins du moment (typiquement je rajoute la coquille quand le vent se lève et je l'enlève quand le vent se calme).  Très souvent, je vais avoir seulement le sous-vêtement synthé et la micro-polaire pendant la journée.  J'enlève les couches imper-respi pour maximiser l'évacuation de la transpi.

Le truc pas mal, c'est de pouvoir prévoir (avec l'expérience) la quantité d'isolation dont on aura besoin pendant la marche et à l'arrêt, pour s'habiller "pour la marche" dès le départ, et pour organiser son sac pour avoir accès rapidement aux couches supplémentaires dont on aura besoin à l'arrêt.

Ciao ! :)

David
"Grand, gros, lourd, sale, fort et bête" ;)

Stages survie CEETS

27 novembre 2006 à 17:30:08
Réponse #23

Carn mor Dearg


Voilà mes vêtements hiver:

Tête:
-Bonnet "de base" laine/acrylique.
-Tour de cou/face mask.

Mains:
-Gants polartec stretch (gant près de la main qui laissent pas mal de dextérité).
-Surmouffle imper-respi.

Torse:
-Sous-vêtement Patagonia Midweigth Stretch (n'existe plus actuellemnt  :( )
-Polaire polartec stretch avec accroche pour les pouces (bien pratiques pour faire la jonction avec les gants)
ses deux éléments me suffisent pour lors d'effort jusque -10 et ne me quitte jamais (sauf pour dormir ;) )

-Doudoune synthétique primaloft 100g/m2 avec capuche (pour le bivouac et les pauses quand ca caille)
-Veste imper-respi légère

Jambes:
-Collants patagonia midweight strecth
-Pantalon imper-respi XCR (pour le ski backcountry)
ou
-Pantalon G1000 pour la raquette et les randos moins engagées.

Pieds
Chaussettes Thorlos "je sais plus quoi" avec plein de laine et qui monte super haut.
Chaussures Lowa Tibet gtx (rando raquette et toute l'année d'ailleurs)
Pour le ski backcountry: des chaussures "je sais plus quoi" qui débarque de norvège, étanches et vachement chaudes.

Ensemble testé jusque -15 sans problème.

27 novembre 2006 à 18:13:51
Réponse #24

promeneur4d


- "rubbers" avec chausson en feutre bleu qui déteint (souvenirs... ;D)
C'est quoi?  :-[

OU pour le soir, une deuxième paire de grosses chaussettes (pas de bottes).  Testez, par froid réel, si la neige est sèche, ça marche très très bien.  Sous-chaussettes + 2 paires de chaussettes en laine épaisses, c'est souvent plus chaud que des bottes...  et quasi aussi chaud que des Sorels (qui ne sont pas des bottes, mais qui sont plutôt dans une catégorie à part pour moi  <rire> ).

C'est quoi les sorels?

Tu te promene (par froid reel) seulement avec 3 paires de chaussettes sans bottes?
Si 86% de la population d'un pays veut pas d'OGM dans les champs et qu'ils sont plantés quand même, peut on parler de démocratie?

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité